Analyses sanguines : Examen médical

1

Technique médicale 

Sans procéder à une analyse fine du sang, il est possible dans un premier temps, uniquement en regardant l'aspect du sang, de se faire une idée de la santé d'un individu.

Par exemple, un sang présentant un aspect laiteux est susceptible de contenir une grande quantité de corps gras (lipides). On parle dans ce cas d'hyperlipidémie, c'est-à-dire d'une élévation trop importante du taux des lipides dans le sang.

On peut également, par simple observation d'une éprouvette contenant du sang, en observant précisément l'épaississement de la couche de leucocytes qui surmenage dans le sang, dire si l'on est en présence d'une maladie des globules blancs. Ainsi, quand la couche de leucocytes (globules blancs) dépasse en épaisseur la couche des érythrocytes (globules rouges), il est possible de s'orienter vers une leucémie.

Une coloration rouge pâle du sang (qui a perdu sa coloration rouge vif bien connue du grand public) peut également traduire une anémie (entre autres).

Dans une analyse classique de sang, les éléments suivants (liste non exhaustive) sont recherchés :

  • Le nombre de globules rouges, et plus précisément le taux d'hémoglobine contenue dans chaque globule rouge, permet d'orienter sur une éventuelle anémie.
  • La forme des érythrocytes (globules rouges) et l'analyse microscopique du sang sont susceptibles de révéler une carence en fer (quantité d'hémoglobine dans chaque globule rouge).
  • La formule leucocytaire permet entre autres de connaître le nombre de globules blancs (leucocytes) et de différencier les différents types de globules blancs. L'élévation de certains d'entre eux peut orienter un diagnostic en hématologie (spécialité médicale concernant le sang). Par exemple, une hyperéosinophilie est le résultat d'une augmentation des granulocytes éosinophiles (globules blancs éosinophiles) pouvant indiquer une infection par un parasite ou une réaction allergique.
  • Les mécanismes de l'hémostase (étape de la coagulation sanguine) sont également étudiés. C'est ainsi que l'on évalue le nombre de plaquettes et la quantité de prothrombine présents dans le sang grâce au temps de prothrombine.

1 commentaire pour "Analyses sanguines"

Portrait de yuris.gladiador
J'aime 0

quelle est la référence de cet article

Commentez l'article "Analyses sanguines"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.