Amibiase intestinale

Définition 

L'amibiase concerne les intestins mais aussi d'autres organes que les intestins tels que le foie, les poumons et les plèvres pulmonaires et plus rarement le cerveau  (sous forme d'abcès cérébral), la rate et le rein (plus précisément la localisation périrénale : autour du rein).

La forme intestinale chronique c'est-à-dire l'amibiase des intestins est une entérocolite (inflammation du côlon) qui persiste et qui s'associe à des douleurs de l'abdomen avec entre autres des émissions de selles fécales pâteuses, luisantes. À cela s'ajoute, à quelques semaines ou mois d'intervalle l'apparition d'épisodes de dysenterie aiguë.

Si l'on examine le patient, la palpation montre un caecum c'est-à-dire la partie terminale du gros intestin qui gargouille alors que le sigmoïde est le siège de spasme (contractions) ou encore d'une impression de cordage.

Quand il est possible de pratiquer une rectoscopie c'est-à-dire une visualisation directe de l'intérieur du rectum, on constate de petites ulcérations en coup d'ongle qui siègent sur une muqueuse (couche de cellules tapissant, en l'occurence, l'intérieur des intestins) plus ou moins congestionnée. Quelquefois celles-ci est recouverte de fausses membranes et il est possible de trouver des amibes si on pratique un prélèvement à l'aide d'un porte coton des sécrétions obtenues.

Toujours dans le cadre de la forme intestinale chronique de l'amibiase, l'amœbome constitue une lésion du type granulomateuse concernant le côlon, associant une tuméfaction que l'on peut palper au niveau de la paroi intestinale. Si on pratique un transit de la baryte on constate un défaut de remplissage. Il ne faut pas confondre l'amœbome avec une tumeur maligne de l'intestin. Certains patients présentent une sorte d'appendicite pour laquelle il ne faut pas intervenir. En effet, la chirurgie est contre-indiquée car il existe un risque de dissémination des microbes.

Le traitement comporte de la métronidazole à raison de 500 à 750 mg par voie buccale, trois fois par jour, durant 10 jours, plus du diloxanide à 500 mg ou diiodohydroxyquinoléine à raison de 600 mg, 3 fois par jour pendant 10 jours. Quand un patient ne peut pas absorber de médicaments par voie orale (comprimés ou gélules) il faut alors le perfuser par voie intraveineuse avec de la métronidazole. Ce médicament sera suivie, dès que possible par un traitement par voie orale.

Forum : discussions concernant "Amibiase intestinale"

  • Quelqu'un pourrait il me dire si une cyphose dorsale, une uncodiscathose en C4-C5, un bloc cervical inférieur, une dosarthrose étagée, une cyphose scoliose , des discarthroses de L2àL5 associées à une arthrose articulaire postérieure sont des problèmes issus d'une malformation, de la physiologie de la personne ou...

  • Bonjour à tous;

    J'ai 24 ans et je souffre de cyphose et d'hyperlordose depuis plusieurs années.
    Il y a 2 ans, ces maux se sont mis à évoluer et il m'est récemment arrivé de ne plus pouvoir bouger le dos comme paralysée.
    J'ai bien evidemment suivi plusieurs traitements et porté même une ceinture,...

  • Bonjour! à la suite d'un traumatisme à la colonne (port de charge lourde) ma tante a eu un lumbago, comme elle avait vraiment mal elle a pris l'habitude de dormir assise et maintenant à la radio ils decelent une cyphose. (non detectée au moment du traumatisme, il y a 3 mois)
    peut on rectifier par des seances...

  • bonjour!
    peut-on corriger une cyphose chez un individu masculin agé de 23 ans au point où il retrouve sa position dorsale normale?
    merci d'avance!

  • bonjour,

    j'ai été faire des radio pour lombalgies chroniques et je n'ai pas tous compris le compte rendus. je souhaiterai quelques explications.

    - très légère inflexion scoliotique avec petite bacule de la ceinture scapulaire ce qui rentre dans le cadre d'un trouble postural.

    - accentuation de...

Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Amibiase intestinale"

Commentez l'article "Amibiase intestinale"