Aménorrhées secondaires : Examen médical

1

Examen médical 

Il faut tout d'abord écarter une grossesse, puis faire un dosage des gonadostimulines (FSH et LH). Ce dosage est important, car il permet de différencier l'insuffisance ovarienne primaire, de l'insuffisance ovarienne secondaire.

Le taux de base des gonadostimulines, est diminué en cas d'insuffisance ovarienne primaire, et est augmenté dans l'insuffisance ovarienne secondaire.

D'autre part le rapport entre le LH et la FSH permet de faire le diagnostic du syndrome de Stein-Leventhal. Cette augmentation du rapport s'observe également dans le testicule féminisant. Le taux de prolactine dans le sang est élevé au cours de certains syndromes, et plus particulièrement de celui de l'aménorrhée galactorrhée avec hyperprolactinémie (excès de sécrétion de la prolactine dans le sang).

Certaines équipes gynécologiques et endocrinologiques, font un examen des cellules du vagin obtenues par frottis vaginal.

  • Une biopsie de l'endomètre (couche de cellules recouvrant l'intérieur de l'utérus).
  • Une radiographie de la selle turcique (zone osseuse située au centre du crâne et contenant l'hypophyse), sont quelquefois également effectuées.

Aucun commentaire pour "Aménorrhées secondaires "

Commentez l'article "Aménorrhées secondaires "

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.