Aménorrhée : Cause

1

Cause 

Les causes d'aménorrhée (liste non exhaustive) sont :

  • Le syndrome de Chiari-Frommel survenant après un accouchement. On constate l'apparition :
    • D'une galactorrhée (écoulement de lait) durant une longue période.
    • D'une aménorrhée.
    • D'une atrophie (diminution de volume) de l'utérus et des ovaires, ne permettant pas une sécrétion oestrogénique normale. Ce syndrome est proche de celui du syndrome d'Argonz del Castillo.
  • L'hypopituitarisme de Bickel qui est l'insuffisance de sécrétion de la glande hypophyse. Au cours de cette affection endocrinienne, on constate la survenue de troubles rattachés au fonctionnement insuffisant du lobe situé à l'avant de la glande hypophyse. Les patients présentent :
    • Des troubles génitaux à type d'impuissance, ou d'aménorrhée associés à une atrophie de l'appareil génital, et des glandes mammaires avec une diminution de l'épaisseur de la peau.
    • Une atteinte des viscères avec chute des poils.
    • Un dérèglement de fonctionnement de l'organisme (métabolisme).
    • Une anorexie.
    • Une chute de la tension artérielle.
    • Une chute du taux de sucre dans le sang.
    • Une fatigue importante s'associant à un désir de ne rien faire (adynamie).
    • Des perturbations psychiques.
  • Cet ensemble de symptômes, est le résultat d'une atteinte de l'hypophyse, et plus précisément d'une lésion du lobe antérieur de cette glande. Généralement, le mécanisme est une destruction de ces tissus (nécrose) survenant après un accouchement. Parfois, il s'agit du résultat d'une compression par une tumeur, résidant à l'intérieur de la selle turcique (région anatomique constituée de tissu osseux où se situe la glande hypophyse). Il semble que ce syndrome soit proche du syndrome de Sheehan, et de la maladie de Simmonds.
  • La dysplasie olfacto-génitale est la diminution du développement des glandes génitales associant un infantilisme (adulte ayant l'aspect d'un enfant, tant au niveau physique que psychique), et une aménorrhée accompagnée d'une anosmie (perte partielle ou totale de l'odorat). Ceci s'explique par une lésion de l'hypothalamus et des centres nerveux, destinés à recevoir l'influx nerveux traduisant la sensation des odeurs. Ce syndrome s'accompagne généralement d'un retard mental, de troubles visuels, et d'une difficulté à effectuer les mouvements. De cause inconnue, la dysplasie olfacto-génitale semble être liée à une transmission probablement dominante (il suffit qu'un seul des deux parents soit atteint pour que la maladie soit transmise à la descendance) à travers un chromosome X (gonosome).
  • La sécrétion insuffisante d'oestrogènes appelée hypofolliculinisme, à la puberté, se caractérise essentiellement par une aménorrhée primaire, et généralement un infantilisme. Il existe d'autre part, une atrophie des organes génitaux, des malaises, des bouffées de chaleur, généralement une obésité, et une coloration violette des extrémités traduisant une cyanose (déficit d'arrivée de l'oxygène dans les tissus à ce niveau).
  • Le syndrome d'Halban (étudié en1911) s'observant chez la femme jeune, associe la survenue d'une aménorrhée à une tumeur ovarienne bénigne, constituée d'un corps jaune qui persiste anormalement . On remarque d'autre part, la survenue de symptômes évoquant une grossesse qui sont, en dehors de l'aménorrhée, des troubles subjectifs avec un utérus restant néanmoins normal.
  • Le syndrome POEMS correspondant à l'acronyme de :
    • P : Polyneuropathie.
    • O : Organomégalie.
    • E : Endocrinopathie.
    • M : Monoclonale.
    • S : Anomalie cutanée (de l'anglais : Skinchanges). Son origine n'est pas très bien connue. Il a tout d'abord été décrit au Japon. On constate la survenue d'une neuropathie (atteinte du système nerveux) périphérique (à différencier du système nerveux central regroupant le cerveau, le cervelet et la moelle épinière entre autres), et une aménorrhée.
  • L'anorexie mentale ou psychogène est la diminution, ou l'abolition de la prise alimentaire par refus de la nourriture, ou perte de l'appétit. Ce syndrome s'observe essentiellement chez les individus (surtout les femmes), présentant des troubles psychopathiques appelés par les spécialistes oligophagie psychonévrotique de J. Decourt. Cette pathologie survient fréquemment chez les jeunes filles de 15 à 20 ans, et entraîne une aménorrhée associant un amaigrissement très important susceptible d'évoluer vers la cachexie (dénutrition sévère avec altération profonde de l'organisme et des fonctions de celui-ci). Ses rapports avec la maladie de Simmonds ont été discutés.

Aucun commentaire pour "Aménorrhée"

Commentez l'article "Aménorrhée"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.