Alpha foeto-protéine : Examen médical

Examen médical 

Les examens complémentaires qui peuvent être demandés, en plus du dosage de l'alpha-foetoprotéine, sont :

  • L'échographie haute résolution, néanmoins celle-ci n'est pas infaillible. Elle permettra de mettre évidence d'autres anomalies. En cas de résultat négatif alors que les dosages d'alpha-foetoprotéine et d'acétylcholinestérase sont positifs, il existe vraisemblablement une anomalie du foetus.
  • Chez certaines femmes une augmentation anormale et inexpliquée du taux d'alpha-foetoprotéine à l'intérieur d'un sérum (partie liquidienne du sang) alors que l'embryon présente manifestement aucune anomalie du tube neural, doit tout de même alerter. En effet un risque de retard de croissance à l'intérieur de l'utérus, ainsi qu'un décollement du placenta, et d'autres complications durant la grossesse (mort du foetus), sont augmentés.
  • Le dépistage du syndrome de Down (trisomie 21) est proposé au deuxième trimestre de la grossesse entre la quinzième et la dix-huitième semaine d'aménorrhée (absence de règles). Chez les femmes âgées de plus de 35 ans, ce dosage est demandé avant l'accouchement associé à un prélèvement des villosités choriales, et à une amniocentèseEn cas de syndrome de Down les taux médians d'alpha-foetoprotéine sériques de la mère sont d'environ 0,8 MON. Ce dosage permet de dépister environ un quart des grossesses avec foetus présentant un syndrome de Down chez les femmes de moins de 35 ans. Le dosage des hormones gonadotrophines chorioniques humaines (HCG), chez les femmes de moins de 35 ans est d'environ 2,5 MOM et le taux médian d'oestriol de 0,75 MON. Grâce à l'utilisation de ces trois marqueurs (c'est ainsi que l'on appelle ces substances), il est possible de détecter environ 60 % de foetus atteint du syndrome de Down chez les femmes ayant moins de 35 ans. 
  • A ce dosage, s'ajoute la détection de l'acétylcholinestérase dans le liquide amniotique, ce qui permet de renforcer le diagnostic d'une anomalie du tube neural ou d'autres malformations du foetus. Un taux élevé d'alpha-foetoprotéine dans le liquide amniotique associé à la présence d'acétylcholinestérases, sont mis en évidence dans quasiment l'ensemble des anencéphalies (absence d'encéphale), et dans la quasi majorité (90 à 95 %) des cas de spina bifida ouvert, terme qui veut dire : épine fendue en deux. Il désigne une malformation d’origine congénitale de la colonne vertébrale, entraînant l’absence de soudure de la partie arrière (arc postérieur et apophyse épineuse) d’une ou plusieurs vertèbres, laissant un espace plus ou moins important à travers lequel le contenu de la colonne vertébrale est susceptible de faire saillie (hernie prenant la forme d’une tumeur).

 

Analyses médicales 

L'augmentation du taux d'alpha-foetoprotéine, pendant la grossesse, après la vingtième semaine de gestation, peut traduire :

La baisse du taux bas d'alpha-foetoprotéine, chez la femme enceinte, peut être associée à un risque de syndrome de Down (trisomie 21, ou mongolisme).

 

Forum : discussions concernant "Alpha foeto-protéine"

  • ... ... Autres envi, me faire mal, me faire saigner, faire l'homme fort, peu être est ce parcequ'il a eu une enfance très durt avec ses ... c'est une possibilité comme une autre... Est ce aussi le syndrome STOCKHOLM??? Merci, j'attend vos aides, avis, commentaires, ...
Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Alpha foeto-protéine"

Commentez l'article "Alpha foeto-protéine"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.