Aldostérone : Symptômes

Physiologie 

Le rôle principal de l'aldostérone est son action sur le néphron (unité de fonctionnement du rein). Il existe une zone appelée tubule distal, où l'aldostérone agit en faisant sortir le sodium de l'urine primitive (premières urines fabriquées par le néphron) vers le sang. A l'inverse, l'aldostérone permet le passage du potassium dans les urines. Le sodium retenu dans le sang va entraîner une rétention d'eau, ce qui a pour conséquence l'augmentation du volume sanguin, donc l'augmentation de la pression artérielle.

En cas de pertes importantes d'eau (c'est le cas par exemple d'une diarrhée ou de vomissements à répétition) l'organisme augmente la fabrication d'aldostérone pour préserver son sodium. Les glandes surrénales sécrètent alors de l'aldostérone de façon plus importante. 

Dans le cas inverse, quand il y a une quantité de sodium trop importante dans l'organisme, les surrénales fabriquent moins d'aldostérone provoquant ainsi une fuite de sodium dans les urines. La régulation de tout ce système fait appel à des substances réunies sous le terme de système rénine angiotensine (en anglais renin angiotensin system).

 

Physiopathologie 

L'hyperaldostéronisme (sécrétion excessive d'aldostérone) se traduit par une hypokaliémie (chute du taux de potassium dans le sang). Il est soit consécutif à la baisse du volume sanguin dans l'organisme, soit primaire (tumeur bénigne de la glande surrénale). Le syndrome de Conn est dû à une hyper sécrétion d'aldostérone par un adénome (tumeur) de l'une des deux glandes surrénales. Ce syndrome est plus fréquent chez les femmes, et se traduit par :

  • Une hypertension artérielle (due à l'augmentation du volume sanguin) modérée à sévère.
  • Des maux de tête (liés à l'hypertension artérielle).
  • Une atteinte des vaisseaux de la rétine (nécessitant un examen de fond d'œil).
  • Une hypokaliémie (baisse du potassium dans le sang).
  • Des crampes (dues à la baisse du potassium).
  • Une asthénie (fatigue importante).
  • Des troubles du rythme cardiaque (dus au manque de potassium).
  • Une soif excessive (due à l'excès de sodium).
  • Une polyurie (augmentation des urines liée à l'augmentation du volume sanguin).

L'hypoaldostéronisme correspond à une diminution de la sécrétion d'aldostérone, caractérisée par :

  • Une perte de sodium accompagnée d'eau dans les urines.
  • Une déshydratation chronique, qui nécessite un traitement hormonal de remplacement (substitutif).
  • Ceci s'observe essentiellement en cas de destruction des glandes surrénales : maladie d'Addison qui est une maladie rare due à une atteinte des glandes surrénales. Elle conduit à un déficit total d'aldostérone et de cortisol (cortisone naturelle fabriquée par l'organisme). Les malades atteints par cette pathologie, présentent une pigmentation anormale de la peau associée à une anémie et à une fatigue générale.

Aucun commentaire pour "Aldostérone"

Commentez l'article "Aldostérone"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.