Albumine : Symptômes

1

Physiologie 

Elle empêche la fuite de l'eau contenue dans le sang (plus précisément le plasma) vers les tissus, où elle est susceptible d'entraîner des oedèmes (collection d'eau dans les tissus). Elle limite les variations d'acidité du sang. Elle se combine à des substances de très petite taille qui, sans elle, seraient éliminées par les reins. Associées à l'albumine, elles ne passent plus à travers les filtres rénaux.

Ces substances sont pour l'essentiel :

  • Les hormones.
  • La bilirubine (pigment de la bile, de coloration rougeâtre tirant sur le jaune, provenant de la destruction de l'hémoglobine, constituée de protéines et de fer et servant à transporter l'oxygène contenu dans les hématies).
  • Le calcium.
  • Certains médicaments.
  • Elle sert de réserve à certains acides aminés (éléments de base constituant une protéine).

Physiopathologie 

L'hypoalbuminémie (baisse du taux d'albumine dans le sang) est due principalement à :

  • Carences alimentaires.
  • Kwashiorkor (malnutrition de l'enfant résultant d'une alimentation pauvre en protéines, les besoins caloriques globaux pouvant être par ailleurs couverts).
  • Entéropathie exsudative (maladie d'origine inflammatoire accompagnée d'une intolérance à certains éléments comme le gluten, d'une perte par le tube digestif de substances comme les protéines ou les immunoglobulines - anticorps IgA ) . La maladie iliaque fait partie de cette variété de pathologie.
  • Grossesse.
  • Maladie du pancréas.
  • Myélome multiple (appelé également maladie de Kahler) : prolifération cancéreuse d'origine inconnue des plasmocytes (variété de globules blancs) dans la moelle osseuse.
  • Problèmes d'absorption intestinale des éléments nutritifs.
  • Maladie de Waldenström : prolifération de cellules lymphocytaires (variété de globules blancs possédant des capacités immunitaires) provoquant une augmentation de la viscosité et du volume du sang.
  • Utilisation d'antiépileptiques.
  • Brûlures.
  • Eczéma.
  • Maladie inflammatoire.
  • Dysfonctionnement hépatique (mauvais fonctionnement du foie) au cours des cirrhoses notamment.
  • Perte excessive d'albumine dans les urines (albuminurie) due à : une insuffisance rénale (défaut de fonctionnement du rein), une hypertension artérielle, un diabète sucré (taux excessif de sucre dans le sang).

L'hyperalbuminémie (augmentation de la quantité d'albumine dans sang) est relativement rare et le plus souvent due à :

  • Une déshydratation (perte importante d'eau par l'organisme).
  • Un diabète insipide : impossibilité des reins à concentrer les urines, entraînant une polyurie (émission d'une trop grande quantité de liquide dans les urines) accompagnée d'une soif intense.
  • L'administration trop importante d'albumine par voie veineuse.
  • Des efforts prolongés.

Aucun commentaire pour "Albumine"

Commentez l'article "Albumine"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.