Agrammatisme : Symptômes

1

Symptômes 

Plus précisément l'agrammatisme se définit par un trouble de l'agencement syntaxique et de la morphologie des phrases. Ceci est le résultat d'une utilisation insuffisante ou d'une mauvaise utilisation des morphèmes grammaticaux libres.

Les mots concernés sont les articles (le, la, les), des prépositions (à, de, avec, dans, contre), et les pronoms.

  • En grammaire le pronom est un mot qui, en général, représente un nom. Exemple :«Est-ce que Marie-Thérèse vient ? ­ Oui, elle vient». 
  • Autre exemple avec un adjectif «Est-il turbulent ? ­ Oui, il l’est».
  • Encore un exemple avec une proposition «Vas-tu manger ta soupe ? ­ Je suis en train de le faire».

Il peut s'agir également de morphèmes grammaticaux liés (flexion concernant le genre, le nombre de temps).

Habituellement, classiquement le terme d'agrammatisme est employé pour désigner les perturbations allant dans le sens d'une réduction comme cela se voit par exemple au cours de l'aphasie de Broca qui se caractérise entre autres par un style télégraphique.

Il faut distinguer le terme agrammatisme du terme paragrammatisme qui est de moins en moins utilisé.

Physiopathologie 

La réduction quantitative et qualitative se manifeste par un discours long et laborieux et par l'emploi de phrases peu complexes,  pouvant se limiter à une suite de sujets verbes, ou de sujets verbes objets, et dans les cas les plus sévères, à une simple concaténation (enchaînement de plusieurs éléments) de noms. 

Les unités lexicales de la classe fermée, les morphèmes grammaticaux libres, autrement dit les articles et les pronoms ou liés (suffixes flexionnels) tels que les désinences verbales, sont plus fragiles que les mots de la classe ouverte tels que les noms, les verbes etc. tendent à être omis ou substitués.

On a par ailleurs rapporté des cas d'agrammatisme dans lesquelles on a pu observer une dissociation entre les troubles syntaxiques et des troubles morphologiques.

L'agrammatisme, l'une des manifestations cliniques les plus étudiées, et ce depuis l'apparition de la célèbre monographie de Pick, demeure sujet à controverse, ce dont témoignent les multiples interprétations devant rendre compte de son déterminisme.

La variabilité intra- et interindividuelle du comportement agrammatique en est sans doute le motif principal. 

Aucun commentaire pour "Agrammatisme"

Commentez l'article "Agrammatisme"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.