Adipocyte : Symptômes

1

Physiologie 

C’est le rassemblement des adipocytes qui forme la graisse, constituée d’un mélange de plusieurs variétés de lipides :

  • Les triglycérides (constituant la majeure partie des lipides alimentaires et des lipides de l'organisme stockés dans le tissu adipeux).
  • Les phospholipides.
  • Le cholestérol.

La synthèse (fabrication : lipogenèse) et la destruction (lipolyse) de la graisse se fait à partir des adipocytes.

La quantité globale des adipocytes est plus importante chez la femme que chez l’homme (environ 20 à 25 %) et leur répartition dans l’organisme se fait essentiellement:

  • Dans le tissu sous cutané.
  • De la moelle osseuse (située au centre des os).
  • Autour des reins.
  • Derrière les globes oculaires.
  • Dans les hanches.
  • Dans l’abdomen.

Les cellules adipeuses sont serrées les unes contre les autres et donnent au tissu qui les rassemble un aspect de grillage. Le tissu adipeux est particulièrement vascularisé, ce qui est le témoin d’une grande activité.

Rôle

  • Amortisseur en cas de choc.
  • Isolant thermique contre les écarts de température trop importants.
  • Survie en cas de jeûne prolongé.
  • Protecteur contre la déshydratation (perte d’eau).

Physiopathologie 

Le lipome (en anglais lipoma, terme issu du : grec lipos : graisse, et oma : tumeur), appelé aussi adipome, est une tumeur bénigne due à une prolifération du tissu adipeux (graisse) normal sous la peau (sous-cutané). Cette variété de tumeur survient le plus souvent chez l'adulte entre 30 et 60 ans.
Il s'agit d'une tuméfaction indolore plus ou moins saillante, unique ou multiple, survenant sur toutes les parties du corps et plus spécifiquement au niveau du cuir chevelu, des bras, des racines des cuisses.
La peau qui recouvre la tuméfaction est normale.
Sa consistance est élastique.
Il est glissant sous le doigt.
Sa fréquence est relativement importante.
Son volume est plus ou moins important, pouvant aller jusqu'à la grosseur d'une pomme
Il entraîne une déformation de la silhouette corporelle.
Lors de sa dissection (quand on l'ouvre), le lipome libère une substance qui ressemble à du fromage, constitué de sébum et de kératine (corps gras associé à une variété de protéines appartenant à la peau) Il existe plusieurs variétés de lipomes.

Le lipome du cœur est une tumeur bénigne relativement fréquente mais le plus souvent découverte fortuitement lors d'un examen post-mortem (sur le cadavre). Les lipomes cardiaques sont le plus souvent asymptomatiques (n'entraînant pas de symptômes), néanmoins ils peuvent parfois atteindre la taille de 15 cm et être à l'origine de gène au fonctionnement normal du cœur, de troubles du rythme cardiaque ou d'anomalies de la forme du cœur visible à la radiographie du thorax.

Les lipomes de l'intestin grêle sont des tumeurs qui surviennent avec une plus grande fréquence au niveau de l'iléon distal (dernière partie de l'intestin grêle) et dans la valvule iléo-cæcale (jonction entre le cæcum, qui est la première partie du gros intestin, et l'iléon). Les lipomes de l'intestin grêle présentent un aspect radiologiquement transparent et n'entraînent pas de symptômes. Il sont néanmoins à l'origine de complications telles qu'un saignement entre autres.

Les lipomes du système nerveux central se développent n'importe où dans le cerveau, mais plus spécifiquement au niveau du corps calleux (partie réunissant les deux hémisphères cérébraux constituant le cerveau) et dans la moelle épinière. L'association avec d'autres tumeurs de nature différente situées dans le cerveau suggère que les lipomes sont le résultat de troubles du développement. Les lipomes situés à l'intérieur de la colonne vertébrale sont le plus souvent localisés dans la partie dorsale et sont associés dans environ 1 cas sur 3 un spina bifida. Le mot spina bifida, qui signifie épine fendue en deux, désigne une malformation d'origine congénitale de la colonne vertébrale, entraînant l'absence de soudure de la partie arrière (arc postérieur et apophyse épineuse) d'une ou plusieurs vertèbres, laissant un espace plus ou moins important à travers lequel le contenu de la colonne vertébrale est susceptible de faire saillie (hernie prenant la forme d'une tumeur). Les lipomes du tissu nerveux sont généralement mis en évidence par l'IRM. Leur traitement nécessite une exérèse (ablation) chirurgicale.

La lipomatose est constituée par l'existence d'un nombre plus ou moins important de lipomes.

La maladie de Hoffa, appelée également lipome arborescent de la synoviale du genou, se caractérise par une multiplication disséminée ou localisée du tissu graisseux sous la synoviale mais également de la synoviale du genou elle-même. La synoviale est la membrane située à l'intérieur d'une articulation et produisant le liquide synovial, qui est le liquide remplissant la cavité articulaire. La maladie de Hoffa entraîne la disparition des deux dépressions situées de chaque côté du ligament rotulien (ligament s'insérant sur la partie inférieure de la rotule et la reliant au tibia) et plus spécifiquement l'augmentation de volume global du genou. Cette maladie s'accompagne de douleurs et d'une difficulté à effectuer certains mouvements.

Les lipomes des gaines tendineuses (gaine dans laquelle passe un tendon), situées au niveau du poignet, des pieds, des mains et des chevilles, nécessitent quelquefois une intervention chirurgicale de façon à retirer le lipome gênant.

Il est quelquefois nécessaire d'effectuer une incision chirurgicale de façon à évacuer le contenu du lipome. Celui-ci peut également être retiré par une technique visant à aspirer l'intérieur du lipome : la lipoaspiration.

Aucun commentaire pour "Adipocyte"

Commentez l'article "Adipocyte"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.