Acromégalie : Traitement

1

Traitement 

Le traitement médical utilise la bromocriptine, un médicament analogue à la dopamine.

Les effets secondaires de la bromocriptine (qui est donnée en petites quantités en début de traitement) sont :

  • Des nausées.
  • Une irritation de l'estomac.
  • Une hypotension orthostatique (chute de la tension quand l'individu passe brutalement de la position couchée à la position debout).
  • Des céphalées.
  • Une fatigue.
  • Des crampes abdominales.
  • Une congestion nasale.
  • Une constipation.
  • L'octréotide est le traitement complémentaire utilisé dans l'acromégalie. Il est parfois également employé en préparation à la chirurgie. Le traitement chirurgical est utilisé quand l'atteinte du champ visuel ne régresse pas rapidement (par ex. : après 1 à 3 mois de bromocriptine). La chirurgie corrige le plus souvent l'excès de sécrétion hormonale. La radiothérapie (utilisation des rayons à des fins thérapeutiques) est efficace pour prévenir une croissance tumorale, mais ses résultats sont peu satisfaisants dans le traitement aigu des hyperfonctionnements hypophysaires. Plus récemment, on utilise les analogues de la somatostatine, qui est une hormone sécrétée principalement dans le tube digestif au niveau des cellules endocrines (hormonales) appartenant au duodénum et au pancréas. Elle est également présente dans le système nerveux central et plus particulièrement au niveau de l'hypothalamus (voir ci-dessus). Le rôle de la somatostatine est d'inhiber la sécrétion digestive, et d'autres hormones aussi bien endocrines (sécrétées dans le sang), qu'exocrines (sécrétées dans le tube digestif directement). Son rôle est également d'inhiber la sécrétion d'hormone de croissance par l'hypophyse. Le nom commercial des analogues de la somatostatine est le Sandostatine, qui est utilisé en complément du traitement chirurgical des tumeurs du pancréas, des adénomes de l'hypophyse et de certaines diarrhées.Dans certains cas, il est nécessaire de procéder à l'ablation de la tumeur, complétée par la radiothérapie. Le traitement permet une réduction de l'excès de sécrétion de l'hormone hypophysaire chez environ la moitié des personnes présentant un adénome volumineux.

Aucun commentaire pour "Acromégalie"

Commentez l'article "Acromégalie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.