Acidité gastrique

Acidité gastrique

Définition 

L'acidité gastrique, appelée aussi brûlure d'estomac, provient de l'acide gastrique qui est l'un des acteurs de la digestion et un des éléments qui, avec d'autres enzymes, compose le suc gastrique.
C'est une solution d'acide chlorhydrique produite par les cellules de la paroi de l'estomac. Cet acide va réduire la taille des aliments digérés dans l'estomac pour qu'ils puissent prendre une forme assimilable par l'organisme. 
Lors de la digestion, l'acide gastrique élimine grand nombre de bactéries.

 

Généralités 

 

L'acidité gastrique est le résultat de la sécrétion, par la muqueuse de l'estomac, de substances liquides appelées les sucs gastriques, qui sont acides et qui contiennent :

                                                                                             

 

La sécrétion des substances par la muqueuse de l'estomac est sous la régulation des mécanismes neurologiques et hormonaux. Le nerf pneumogastrique possède une action essentielle en ce qui concerne la sécrétion de la pepsine et de la gastrine (qui sont des hormones sécrétées par les cellules de l'estomac et du duodénum). La gastrine stimule la sécrétion de l'acide chlorhydrique.

L'acidité gastrique est donc un phénomène naturel indispensable à la digestion, et de façon plus générale au maintien de la santé. Mais dans le langage courant, quand on parle d'acidité gastrique, on fait référence à l'hyperacidité gastrique qui entraîne des "brûlures" d'estomac.

 

L'hyperacidité de l'estomac traduit le plus souvent une gastrite (inflammation de la muqueuse de l'estomac). Certaines personnes ressentent une impression de brûlure au niveau de l'estomac : il s'agit en réalité d'une sécrétion exagérée d'acide, phénomène passager qui est le résultat de l'absorption de certains aliments. 

Une sécrétion excessive d'acide chlorhydrique et de pepsine est susceptible de déclencher l'apparition d'un ulcère duodénal (en anglais duodenal ulcer). C'est la raison pour laquelle, il est nécessaire chez certains patients, d'effectuer l'exploration gastrique fonctionnelle (de l'estomac), qui comprend une étude quantitative de la sécrétion d'acide.

 

CAUSES DE LA GASTRITE

​La gastrite est une inflammation de l'estomac survenant pour diverses raisons :

  • excès alimentaire accompagnant l'ingestion de substances ayant la propriété d'irriter la muqueuse de l'estomac (tabac, café, alcools, épices)
     
  • stress susceptible d'entraîner des ulcères (pertes localisées de substance au niveau de la muqueuse de l'estomac)
     
  • érosion due à l'alcool ou à certains médicaments : anti-inflammatoires, aspirine, cortisone, antibiotique
  • suite d'intervention chirurgicale
     
  • hémorragie
     
  • ulcère
     
  • cancer
     
  • allergies, le plus souvent dues à des aliments mal tolérés
     
  • germes (virus, bactéries) à l'origine le plus souvent d'une gastro-entérite

Il faut différencier :

  • la gastrite aiguë, maladie le plus souvent réversible et de courte durée
     
  • la gastrite chronique, maladie peu réversible ayant tendance à s'installer, parfois définitivement

 

SYMPTÔMES DE L'HYPERACIDITÉ GASTRIQUE

Les symptômes de l'acidité de l'estomac sont :

  • anorexie (perte de l'appétit)
     
  • nausées
     
  • vomissements
     
  • douleurs de la zone épigastrique
     
  • maux de tête
     
  • douleurs abdominales à type de colique (spasme du côlon : impression de torsion)

 

 

DIAGNOSTIC D'HYPEPRACIDITÉ GASTRIQUE

Les analyses de sang recherchent une éventuelle déshydratation ou une perte de nutriments (éléments essentiels provenant de la nourriture).

La pHmétrie intragastrique, c'est-à-dire la mise en évidence de la valeur du pH intérieur de l'estomac, est mesurée pendant 24 heures en utilisant une sonde avec une électrode pHmétrique. La détermination du péage gastrique peut également être obtenue à partir d'un échantillon de liquide provenant de l'estomac prélevé à intervalles réguliers. Il s'agit d'un examen utile pour suivre les effets d'un traitement, ayant pour but d'inhiber, c'est-à-dire de freiner, les sécrétions gastriques chez le patient présentant un ulcère (maladie ulcéreuse de l'estomac), et en cas de syndrome de Zollinger-Ellison. Généralement il se maintient autour de 5, pour descendre à 2, environ 3 heures après absorption d'un repas. 

La fibroscopie précise le diagnostic en montrant une muqueuse fragile qui saigne.

Chez un individu atteint d'ulcère gastroduodénal, il est quelquefois nécessaire d'effectuer un contrôle de l'acidité gastrique, plus précisément une exploration gastrique fonctionnelle, pour faire le point le plus précisément possible. L'hypersécrétion chlorhydropeptique (exagération de la sécrétion d'acide chlorhydrique et de pepsine) est une des causes de l'apparition d'ulcère duodénal. 

L'exploration va permettre de décider ou pas, d'une éventuelle intervention chirurgicale la mieux adapté, afin de contrôler l'efficacité de cette intervention chez les patients présentant une hypersécrétion, c'est-à-dire une exagération de la sécrétion gastrique acide.

 

ÉVOLUTION - COMPLICATIONS POSSIBLES
 

Les complications d'une acidité de l'estomac sont :

  • hémorragies
     
  • perforations de la paroi de l'estomac
     
  • phlegmon rarement

 

 

TRAITEMENT DE L'HYPERACIDITÉ GASTRIQUE

Les traitements d'une acidité de l'estomac sont :

  • repos en n'autorisant que de très petites quantités d'aliments sains accompagnés de boissons fréquentes, et peu abondantes
     
  • plâtrage de l'estomac avec des argiles
     
  • parfois utilisation d'anxiolytiques (sédatifs) permettant de diminuer les symptômes
     
  • en cas de gastrite plus sévère, introduire les antiacides

 

 

Aucun commentaire pour "Acidité gastrique"

Commentez l'article "Acidité gastrique"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.