Acide arachidonique : Symptômes

1

Physiologie 

Les atomes, constituant notre organisme, sont essentiellement des atomes :

  • De carbone.
  • D'azote.
  • D'oxygène.
  • D'hydrogène.

Dans les acides gras, les atomes de carbone sont reliés, soit par un pont (appelé également liaison) soit par deux ponts. On différencie donc les acides gras saturés, c'est-à-dire dont les carbones sont reliés entre eux par un seul pont, et les acides gras insaturés, c'est-à-dire dont les carbones sont reliés par deux ponts.

  • Il existe une troisième catégorie d'acides gras, dont l'organisme ne sait pas faire la synthèse, ce sont les acides gras essentiels :
  • L'acide linoléïque.
  • L'acide linolénique.
  • L'acide arachidonique précurseur des prostaglandines et des prostacyclines (voir phénomène de Raynaud) ; ils sont insaturés. ​Ces acides gras avec les glucides (sucres), constituent une source d'énergie primordiale. Ils proviennent de la dégradation des sucres, ou des graisses alimentaires. Une bonne alimentation devra apporter les différents types d'acides gras. Ce sont les produits laitiers et la viande, qui sont le plus souvent riches en acides gras saturés. Les huiles végétales, quant à elles, mais également le poisson, sont riches en acides gras insaturés. On les reconnaît dans la vie de tous les jours, car ce sont des corps gras qui rancissent au contact de l'air.

Aucun commentaire pour "Acide arachidonique"

Commentez l'article "Acide arachidonique"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.