Accident vasculaire cérébral : Symptômes

Symptômes 

  • Ictus apoplectique : il s'agit d'une manifestation pathologique brutale, avec généralement une perte de connaissance. L'ictus est parfois précédé d'un arrêt transitoire de la circulation artérielle au niveau du cerveau, entraînant des chutes et des paralysies plus ou moins graves. Parfois, le patient inconscient peut tomber dans un coma pouvant durer 24 heures. Dans ce cas, le coma s'accompagne à l'examen médical, d'une absence de réflexes des pupilles (l'éclairement de la pupille n'entraîne pas la diminution de son diamètre).
  • Troubles de la parole.
  • Perte unilatérale de la vue (d'un seul œil).
  • Hémiplégie (paralysie de la moitié du corps). Quand la cause de l'accident vasculaire cérébral, semble être une thrombose cérébrale, le début est moins brusque et les paralysies se développent plus lentement, pouvant varier d'un instant à l'autre.
  • Paralysie de la face, chaque expiration provoquant un mouvement de la bouche semblable à celui d'un individu fumant la pipe
  • Réflexes tendineux (réflexes obtenus par le médecin quand il frappe avec son marteau à réflexes) diminués
  • Présence d'un réflexe de Babinski. Le signe de Babinski sert essentiellement à dépister une lésion du système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Normalement, lorsqu'on frotte le bord externe de la plante du pied avec une pointe mousse, en allant du talon vers les orteils, le gros orteil se dirige vers la plante du pied (flexion) pendant que la voûte plantaire se creuse. On appelle signe de Babinski le réflexe inverse : le gros orteil se dirige vers le dos du pied (extension). Parfois, les autres orteils se disposent en éventail.
  • Hypertension artérielle fréquente quand il s'agit d'une hémorragie cérébrale.
  • Quelquefois, crises d'épilepsie, en particulier quand la cause de l'accident vasculaire cérébral est une embolie cérébrale. Dans ce cas, le début est brusque et non accompagné de coma. Il existe des antécédents d'endocardite (inflammation cardiaque) ou d'infarctus du myocarde.

Physiopathologie 

La circulation sanguine du cerveau se fait par les carotides internes situées de chaque côté du cou, et par les artères vertébrales qui montent dans la colonne vertébrale à l'arrière du cou.

Ces deux systèmes artériels se rejoignent par l'intermédiaire d'artères communicantes, situées à la base du cerveau pour donner le polygone de Willis.

De là, partent les artères cérébrales antérieures, moyennes et postérieures qui vont irriguer le cerveau.

De cette façon, en cas d'ischémie (arrêt de la circulation) dans un territoire quelconque du cerveau, il existe une possibilité de remplacement si l'une des artères est obstruée.

Aucun commentaire pour "Accident vasculaire cérébral"

Commentez l'article "Accident vasculaire cérébral"