Accident vasculaire cérébral : Cause

Cause 

  • Thrombose cérébrale (80 % des accidents vasculaires cérébraux) due à l'artériosclérose (durcissement de la paroi vasculaire). Il existe d'autres causes rares de thrombose cérébrale, comme :
    • Une insuffisance de la pompe cardiaque.
    • Une maladie infectieuse.
    • Une intoxication .
    • Une augmentation du nombre de globules rouges (polycythémie).
  • L'arrêt de circulation secondaire à la thrombose artérielle (obstruction par un caillot sanguin) est à l'origine d'un infarctus (mort, nécrose de la zone touchée) accompagné d'un ramollissement du territoire correspondant, et qui n'est plus irrigué. Progressivement, le tissu mort est remplacé par une autre variété du tissu (tissu conjonctif soutenant les neurones : tissu glial). Le pronostic semble meilleur que pour les autres causes.
  • Hémorragie cérébrale (environ 15 % des accidents vasculaires cérébraux) due également à l'artériosclérose, le plus souvent accompagnée d'hypertension artérielle (élévation de la pression à l'intérieur des artères). Les hémorragies cérébrales peuvent également être occasionnées par une malformation congénitale artérielle, une infection (syphilis du tissu nerveux), un traumatisme crânien, une tumeur cérébrale ou une polycythémie (augmentation du nombre de globules rouges). Quelquefois, une contrariété violente, une émotion ou un effort comme un vomissement et même une relation sexuelle, peuvent être à l'origine d'hémorragie cérébrale. Cette variété d'accident vasculaire cérébral, survient généralement dans l'artère cérébrale moyenne, et plus souvent à gauche qu'à droite. L'hémorragie est à l'origine de la formation d'un caillot sanguin qui sera réabsorbé progressivement. Des kystes remplis d'un liquide clair, se forment alors à cet endroit. Une complication peut survenir lors de l'hémorragie cérébrale : l'envahissement d'un ventricule cérébral (cavité du cerveau contenant habituellement du liquide céphalorachidien) par du sang, entraînant ce que l'on appelle une inondation ventriculaire, visible au scanner.
  • Embolie cérébrale (environ 5 % des accidents vasculaires cérébraux). Il s'agit d'accidents susceptibles de survenir à n'importe quel âge après une maladie cardiaque à l'origine de la formation d'un caillot. Chez l'adulte, une plaque d'athérome (corps gras) peut également se détacher de la paroi d'un gros vaisseau et produire une embolie. Ceci s'observe également lors de troubles du rythme cardiaque, à la suite d'infarctus du myocarde ou d'une endocardite d'Osler (maladie cardiaque due à une infection). Il existe d'autres causes d'embolie cérébrale comme:
    • Une fracture ouverte susceptible de lâcher dans la circulation sanguine une particule graisseuse.
    • Un accident de plongée avec la maladie des caissons.
    • Une tentative d'avortement en utilisant de l'eau savonneuse, etc… L'embolie, qui entraîne l'obturation une artère du cerveau, est à l'origine de la formation d'un infarctus, lui-même à la base du ramollissement du territoire qui n'est plus irrigué. Quand le caillot contient des microbes, il peut être également à l'origine d'un abcès.
  • Ischémie cérébrale transitoire. Cette variété d'accident vasculaire cérébral correspond à une perturbation de la fonction d'une partie du cerveau, résultat d'une anomalie de son irrigation artérielle. Elle est généralement due à des particules (petites quantités) d'athérome (plaque de corps gras). Dans ce cas, il peut y avoir perte de connaissance passagère durant quelques heures. Entre ces accès, l'examen neurologique apparaît normal.

Prévention 

La prévention des récidives passe par le traitement des causes :

  • Hypertension artérielle.
  • Hypercholestérolémie.

Il est également nécessaire de contrôler d'autres facteurs de risque comme le tabac, le diabète sucré, l'alcoolisme et la contraception hormonale chez la femme. 

Quand il existe un risque d'accident vasculaire cérébral lié à une pathologie de la carotide (artère qui monte le long du cou), il est souhaitable d'envisager une endartériectomie (opération consistant à déboucher une artère) carotidienne, quand celle-ci présente une sténose (rétrécissement) supérieure à 75 % de son passage sanguin habituel.

Aucun commentaire pour "Accident vasculaire cérébral"

Commentez l'article "Accident vasculaire cérébral"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.