Une surveillance essentielle

La grande variabilité du virus de la grippe impose une surveillance continue. L’identification des différents virus grippaux menaçant l’homme est indispensable à la mise en oeuvre des mesures de prévention (élaboration des vaccins et des réactifs de détection du virus).

Elle est effectuée par le réseau mondial de surveillance de l’OMS, qui s’appuie sur une centaine de laboratoires nationaux dans plus de 80 pays. Le système d’alerte européen est le réseau EISS (European Influenza Surveillance Scheme).

En France, deux réseaux de surveillance existent :

  • les GROGs (Groupes Régionaux d’Observation de la Grippe), réseaux de praticiens de ville (médecins généralistes, pédiatres, laboratoires de villes, etc...) qui réalisent une surveillance épidémiologique, clinique et virologique.
  • Le réseau Sentinelles, qui s’appuie sur des médecins généralistes libéraux, assure un recueil, une analyse et une diffusion hebdomadaires des données épidémiologiques concernant les pathologies transmissibles fréquentes en ville, notamment la grippe.

Aucun commentaire pour "Une surveillance essentielle"

Commentez l'article "Une surveillance essentielle"

Exprimez vous !