Un fardeau économique

L’impact socio-économique de la grippe est non négligeable. Les coûts liés à la perte de production (coûts indirects) sont prépondérants.

Les coûts directs, supportés par le système de santé (consultations, hospitalisations, etc...) se sont élevés à 266 millions de dollars pour l’épidémie 1989-1990 en France. Le coût direct d’un malade non hospitalisé s’est élevé en moyenne entre 28 et 68 euros lors de l’épidémie de l’hiver 2001-2002. Lors de l’épidémie annuelle de grippe, le nombre de consultations de médecine générale augmente de 150 à 450 %. En France, 3,4 % des consultations de médecine généraliste sont consacrés à la prise en charge des syndromes grippaux.
Le retentissement sur l’économie du pays s’est traduit par un coût indirect de 2000 millions de dollars lors de l’épidémie 1989-1990 en France. La grippe est responsable de 10 % de l’absentéisme au travail. Le nombre moyen de jours d’absence en raison d’une grippe est compris entre 3 et 7 jours. Une performance altérée et des temps de réaction réduits (de 20 à 40 %), en raison de la grippe, peuvent compromettre la santé et la sécurité au travail.

Aucun commentaire pour "Un fardeau économique"

Commentez l'article "Un fardeau économique"

Exprimez vous !