Maigrir : une question d'équilibre ... et de patience

Perdre du poids de façon durable et en respectant les besoins de notre organisme, c'est-à-dire maigrir en restant en bonne santé, implique une démarche rationnelle basée sur la compréhension des mécanismes fondamentaux de notre corps, et de la patience.

Le rêve d'un régime miracle
L'excès de poids s'installe souvent insidieusement. On laisse faire, on fait parfois semblant de ne pas voir …. Jusqu'au jour où l'on ne supporte plus son corps, et où on décide de perdre du poids. Vite. Alors, on cherche le régime « miracle », celui qui, aussi dur soit-il, nous fera perdre rapidement tous ces kilos qui nous obsèdent. On se prive de ce qu'on aime le plus, on subit la faim, …. parce  qu'on est convaincu que c'est le prix à payer pour maigrir, et qu'on mérite bien une petite punition pour s'être laissé allé à prendre autant de poids.
Alors, le plus souvent, on maigrit. Avec des carences, car ces « régimes miracles » sont, presque toujours, déséquilibrés. Mais l'objectif est atteint : on a perdu du poids.
Oui, mais pour combien de temps ... Le fameux « effet yoyo »,  dont on a entendu parler, ne nous épargne pas. En clair, dès la reprise d'une alimentation normale, on reprend du poids, souvent plus que ce qu'on avait perdu. Parce que notre organisme, « traumatisé » pas le manque, a besoin de récupérer et de constituer des réserves.


Il suffit souvent d'avoir du bon sens

1) D'abord, prendre conscience de nos habitudes alimentaires

  • Qu'est-ce que je prends au petit-déjeuner ? au déjeuner ? au goûter ? au dîner ?
  • Quand est-ce que je grignote ? Pourquoi ? Qu'est-ce que j'aime grignoter ?
  • Est-ce que je mange un peu de fruits et de légumes ?

2) Identifier nos mauvaises habitudes, ou nos maladresses : parfois, ce n'est pas tellement ce que nous mangeons qui pose problème mais le moment où nous le mangeons.

  • Mon petit déjeuner et mon déjeuner sont-ils suffisants pour me permettre d'attendre le repas suivant ?
  • Mon repas du soir n'est-il pas trop riche ?
  • Est-ce que je me ressers systématiquement une 2ème assiette ?
  • Est-ce que je prends suffisamment de temps pour les repas ?


      Il faut comprendre que l'on peut maigrir sans souffrir

      • Se demander ce que l'on pourrait changer le plus facilement dans nos mauvaises habitudes alimentaires
      • Se fixer un objectif à la fois, en commençant par le plus facile
      • Ne pas chercher à se priver de ce que l'on aime (chocolat, biscuits, fromage, …) mais diminuer progressivement les quantités consommées.

        Il faut se donner du temps …
        Changer des habitudes (alimentaires ou autres) nécessite du temps si l'on veut que le changement soit durable. La patience est la meilleure alliée de qui veut maigrir.

        Et se féliciter de chaque étape que l'on franchit

        • Chaque objectif atteint constitue une réussite, une victoire, et doit être ressenti comme tel.
        • Il ne faut pas minimiser ces « petits pas ».
        • Voir le chemin parcouru est plus stimulant que penser à ce que l'on a pas encore fait.
        • La motivation est un élément-clé de la réussite. Garder le moral et être optimiste jouent un rôle essentiel.
        Image: 
        Maigrir : une question d'équilibre ... et de patience

        Aucun commentaire pour "Maigrir : une question d'équilibre ... et de patience"

        Commentez l'article "Maigrir : une question d'équilibre ... et de patience"

        Exprimez vous !