Hépatites chroniques b et c : du nouveau dans le diagnostic et dans le traitement

Des progrès importants ont été réalisés en 2006, tant dans le diagnostic que dans le traitement des hépatites chroniques B et C.

Progrès dans le diagnostic
Les hépatites chroniques B et C entraînent une fibrose (durcissement) du foie, qui peut conduire à une cirrhose, source de complications et pouvant aboutir à un cancer du foie.
Il est donc primordial d’évaluer le degré de fibrose du foie des malades atteints de l’une de ces pathologies. Jusqu’à récemment, seule la poction-biopsie permettait de le faire. Cet examen, qui consiste à prélever un fragment d’organe, est assez lourd, il ne peut être réalisé sur tous les patients (contre-indications) et peut difficilement être répété.
Désormais, on utilise de plus en plus un examen non-invasif : le fibroscan. Il permet de mesurer l’élasticité du foie et de repérer une fibrose importante. D’autre part, de nouveaux tests sanguins évaluent le degré de fibrose hépatique.

Progrès dans le traitement

  • Hépatite chronique B : un nouvel antiviral plus puissant (l’entécavir) vient compléter la gamme de traitements déjà disponibles. Il répond à l’objectif de contrôle de la multiplication du virus afin d’éviter l’évolution vers la cirrhose et le cancer. D’autres molécules sont encore en développement. L’hépatite chronique B reste cependant à ce jour incurable, car l’ADN du virus reste dans certaines cellules du foie et peut à tout moment recommencer à se multiplier.
  • Hépatite chronique C : pas de nouveau médicament mais une application plus fine des traitements existants. Il apparaît qu’en tenant compte des caractéristiques du virus (génotype, charge virale, délai de réponse au traitement), on puisse adapter la durée de traitement à chaque patient, ce qui permettrait notamment un meilleur contrôle des effets secondaires. De nouvelles molécules sont en cours de développement. L’hépatite chronique C est curable (on considère un malade guéri en l’absence d’ARN viral pendant 6 mois après l’arrêt du traitement).

Les progrès réalisés en 2006 et les développements en cours laissent espérer , pour les 10 années à venir, une stabilisation de la quasi-totalité des hépatites chroniques B et la guérison de la quasi-totalité des hépatites chronique C.

Vos remarques sur cette innovation dans notre forum :
http://www.vulgaris-medical.com/forum/viewtopic.php?id=6316

Aucun commentaire pour "Hépatites chroniques b et c : du nouveau dans le diagnostic et dans le traitement"

Commentez l'article "Hépatites chroniques b et c : du nouveau dans le diagnostic et dans le traitement"

Exprimez vous !