Fibromyalgie : quelles conséquences ?

La fibromyalgie est actuellement, en France, au centre d'une polémique concernant globalement les patients, et de plus en plus le corps médical. En effet, les patients présentant ce type de syndrome, se sentent délaissés par le corps médical, qui donne l'impression de ne pas s'intéresser à eux. Le patient, dans un premier temps, ne sait à quel type de spécialiste il doit s'adresser :

  • Un rhumatologue (spécialiste des maladies concernant les articulations).
  • Un neurologue (spécialiste des maladies concernant le système nerveux).
  • Un gériatre (spécialiste des patients âgés).
  • Un psychologue (spécialiste des maladies psychologiques).
  • Un psychiatre (spécialiste des maladies neuropsychologiques).
  • Un généraliste.

La deuxième problématique est la formation (insuffisante pour ne pas dire inexistante) du corps médical, concernant cette affection inclassable (pour l'instant). Le patient se sent abandonné (ce qui n'arrange pas son état de santé).

La troisième problématique concernant la fibromyalgie, est l'absence de résultats objectifs, en ce qui concerne les analyses biologiques (aucun bilan, sanguin ou autres, ne permet de poser le diagnostic). Ceci fait que pour beaucoup de médecins, cette affection est une maladie quasi imaginaire, ou du moins "psychologique".
De nombreux patients se plaignent de ne pas être compris, ou au moins entendus, par les médecins inspecteurs et contrôleurs de la Sécurité Sociale, qui semblent ne pas prendre en considération leurs dossiers cliniques. Le médecin généraliste du patient a, dans ce cas, un rôle particulièrement important à jouer. En effet, il se doit tout d'abord élaborer un dossier clinique (le dossier du patient) le plus complet et le plus précis possible. Ensuite, si nécessaire, il doit accompagner son patient de façon à apporter le maximum d'explications pragmatiques, en ce qui concerne l'impossibilité, pour un individu atteint de fibromyalgie, d'exercer sa profession. Cette incapacité fonctionnelle a été mesurée par le HAQ, autrement dit Health Assessment Questionnaire functional disability index.

Il est intéressant et nécessaire de savoir que les symptômes présentés par ces patients, sont aussi handicapants que ceux de la polyarthrite rhumatoïde.

L'évolution de la fibromyalgie est variable selon les patients. Etant donné que les symptômes fluctuent pour les uns et pour les autres, la douleur persiste voire s'aggrave malgré le traitement. Certaines études faites sur la fibromyalgie, montrent que celle-ci n'a pas toujours un bon pronostic. Pourtant pour une personne sur deux, quand la prise en charge thérapeutique est convenablement faite, le patient est en rémission au bout de quelques années.

Introduction: 
<p>La fibromyalgie est une affection chronique caract&eacute;ris&eacute;e par une douleur diffuse,&nbsp;accompagn&eacute;e&nbsp;d&rsquo;une fatigue profonde.</p> <p>Les r&eacute;percussions de la fibromyalgie, cons&eacute;cutives &agrave; la douleur et &agrave; la fatigue intense ressenties par le patient, sont essentiellement d&#39;ordre psychologique (la maladie est mal connue, mal comprise, et donc mal prise en charge), et social&nbsp;(impossibilit&eacute; de travailler).</p>
Image: 
Fibromyalgie : quelles conséquences ?

Aucun commentaire pour "Fibromyalgie : quelles conséquences ?"

Commentez l'article "Fibromyalgie : quelles conséquences ?"

Exprimez vous !