Douleur : intérêt de la prise en charge psychologique

La prise en charge psychologie de la douleur, chronique, et peut-être même aiguë, par un psychologue, psychiatre, par un spécialiste de la douleur, ou un médecin s'intéressant à la fibromyalgie par exemple, est non seulement souhaitable, mais incontournable.

Cette prise en charge n'est pas toujours facile pour le patient. En effet, la démarche psychologique concernant la douleur n'est pas aisée car le patient a l'impression, quelquefois, de parler de sa douleur comme de quelque chose d'imaginaire.

Pourtant l'aide psychologique à la personne souffrante va permettre de mieux réagir face à une éventuelle dépression, et de mieux supporter les douleurs chroniques. D'autre part, la prise en charge de la composante psychologique de la douleur est très importante. Elle permet de briser avec l'aide du thérapeute  :

  • Douleurs-angoisse.
  • Angoisse-douleurs.

La douleur chronique s'accompagne, dans presque tous les cas, d'une réaction dépressive de la part du patient qui souffre de souffrir. Il est donc nécessaire pour le thérapeute, de mieux comprendre les liens qui existent avec le vécu du patient confronté à sa douleur.

Pourtant, le patient ne sait pas toujours convenablement expliquer, ou exprimer sa douleur. La description la plus précise possible d'une douleur doit être exigée de la part du médecin qui notera consciencieusement celle-ci de manière à pouvoir confronter ces données lors de consultations ultérieures.

Il est important d'insister sur le fait qu'il est nécessaire, de la part du patient, de décrire le plus précisément possible sa douleur, la localisation en montrant éventuellement du doigt le trajet de la douleur, le type, c'est-à-dire à quoi est susceptible d'être comparée la douleur, s'il s'agit d'une pression, d'une brûlure, de décharges électriques, de picotement.

Le patient devra également s'attarder un instant sur l'évolution après avoir signalé avec précision dans quelles circonstances, et à quel moment la douleur a débuté. Celle-ci est-elle survenue brutalement, progressivement, quelles sont les circonstances déclenchantes initiales. S'agit-il d'un effort, d'un traumatisme psychique, d'une perturbation affective, d'une contrariété, d'un décès.

L'interrogatoire en algologie, c'est-à-dire concernant la spécialisation médicale de la prise en charge de la douleur, est très important. En effet, il est nécessaire de répondre très précisément aux questions du médecin, et de garder avec lui une confiance sereine (à condition que celui-ci s'intéresse à son patient et prenne le temps), qui devrait permettre à la longue de modifier la perception douloureuse et peut-être de l'accepter.

Introduction: 
<p>Selon l&#39;intensit&eacute; et surtout la persistance de la douleur chez un patient, il est quelquefois n&eacute;cessaire de proposer une prise en&nbsp;charge psychologique&nbsp;aux patients.</p> <p>Ceci est d&#39;autant plus vrai au cours de certaines douleurs chroniques, comme celles survenant dans la&nbsp;maladie canc&eacute;reuse, ou dans la&nbsp;fibromyalgie.</p>

Aucun commentaire pour "Douleur : intérêt de la prise en charge psychologique"

Commentez l'article "Douleur : intérêt de la prise en charge psychologique"

Exprimez vous !