ZONEGRAN

ZONEGRAN est un médicament à base de zonisamide, indiqué en association chez le patient adulte pour traiter l'épilepsie partielle et éventuellement une épilepsie généralisée secondaire.

Posologie
La dose initiale recommandée est de 50 mg par jour. Elle doit être répartie en deux prises. Cette dose est éventuellement augmentée jusqu'à 100 mg par jour après une semaine. Par la suite chaque semaine la dose peut être augmentée à nouveau par paliers de 100 mg au maximum.
Ce médicament peut être pris pendant ou en dehors des repas.
Chez le patient insuffisant rénal il faut respecter un intervalle de deux semaines. Il en est de même des patients souffrants d'insuffisance hépatique et chez les individus traités par un médicament contenant des inducteurs du CYP3A4.

Contre-indication

  • Grossesse et allaitement.
  • Insuffisance rénale.
  • Insuffisance hépatique.
  • Personnes àgées.
  • Hypersensibilité au zonisamide

Effets secondaires

  • Troubles immunitaires.
  • Éruption cutanée.
  • Réaction allergique.
  • Troubles hématologiques.
  • Anémie aplasique.
  • Lithiase rénale.
  • Calculs rénaux.
  • Hypercalciurie.
  • Pancytopénie.
  • Leucocytose.
  • Thrombopénie.
  • Agranulocytose.
  • Leucopénie.
  • Troubles liés à la chaleur.
  • Hyperhidrose.
  • Hyperthermie.
  • Déshydratation.
  • Insuffisance pancréatique et maladie du pancréas.

Interactions médicamenteuses

  • Sulfamides.
  • Antibiotiques.
  • Inhibiteurs de l'anhydrase carbonique.
  • Topiramate.
  • Médicaments anticholinergiques.

Effets indésirables

  • Somnolence.
  • Vertige.
  • Anorexie.
  • Anorexie.
  • Nausées.
  • Gastrique.
  • Nystagmus.
  • Myoclonies.
  • Coma.
  • Bradycardie.
  • Diminution de la fonction rénale.
  • Hypotension.
  • Dépression respiratoire.
  • Mort subite inexpliquée chez des patients épileptiques.

Commentaires
Il est recommandé et nécessaire de surveiller la quantité de lipase et d'amylase pancréatique chez les patients traités par ZONEGRAN (risque de survenue de pancréatite).
Les patients présentant des myalgies c'est-à-dire des douleurs musculaires, une faiblesse musculaire sévère avec ou sans hyperthermie nécessitent une surveillance des marqueurs des lésions musculaires (CPK, aldolase).
Les femmes en âge de procréer doivent t'utiliser des méthodes contraceptives adaptées durant le traitement par ZONEGRAN et durant le mois suivant l'arrêt du traitement.
ZONEGRAN est susceptible de provoquer, chez certains patients, une somnolence et des difficultés pour se concentrer surtout en début de traitement ou après une augmentation des doses prescrites. C'est la raison pour laquelle les patients prenants ce médicament ne doivent pas conduire ni utiliser des machines.

Exprimez vous !