VISKEN

VISKENPindolol sous forme de comprimés à 5 mg.Action
Le pindolol est un inhibiteur des catécholamines sur les récepteurs bêta adrénergiques et particulièrement sur le tissu cardiaque (muscles du c?ur) et les vaisseaux ainsi que les poumons. Le pindolol est un bêtabloquant considéré comme non cardiosélectif : son action ne se limite pas au récepteurs bêta 1 situés sur le c?ur. D'autre part, cette molécule possède la capacité d'avoir une action sympathicomimétique élevée, ce qui lui permet de respecter la fréquence cardiaque au repos.

Autrement dit, les bêtabloquants sont des médicaments possédant la capacité de s'opposer à certains effets des catécholamines de l'organisme. Ces molécules paralysent les récepteurs adrénergiques bêta, les rendant du même coup insensibles à l'action de l'adrénaline et de l'isoprénaline qui sont des substances chimiques de l'organisme, des neurotransmetteurs fabriqués par les neurones (cellules nerveuses). Ces substances permettent le passage de l'influx nerveux entre les neurones, et entre les neurones et d'autres cellules (comme la cellule musculaire entre autres).

Mode de fonctionnement des bêtabloquants
Les bêtabloquants se fixent sur les récepteurs de certaines cellules de l'organisme que l'on appelle récepteur bêta. Ils exercent à ce niveau un blocage et du même coup inhibent l'action des médiateurs du système nerveux sympathique, c'est-à-dire ceux qui entraînent habituellement une accélération du rythme cardiaque et une bronchodilatation (ouverture du calibre des bronches). C'est pour cette raison qu'on les appelle sympathicolytiques "destructeurs de l'action" du système sympathique.

Indications
Le pindolol est utilisé dans le traitement de
· L'hypertension artérielle
· La prévention de la crise d'angine de poitrine
· La réduction ou la prévention des troubles du rythme cardiaque
· Les manifestations cardio-vasculaires secondaires à l'excès d'hormones thyroïdiennes dans le sang
· Les cardiopathies obstructives

Posologie
15 à 30 mg par jour, avec un maximum de 60 mg par jour.

Contre-indications
· Bloc auriculo-ventriculaire de haut degré quand il n'est pas appareillé
· Insuffisance cardiaque non compensée
· Asthme
· Bradycardie importante (inférieure à 40 battements par minute)
· Grossesse et allaitement (des bêtabloquants peuvent être prescrits si nécessaire après consensus médical). Il n'existe pas semble-t-il d'effet tératogène connu. Surveiller néanmoins le nouveau-né les 5 premiers jours : glycémie, fréquence et état respiratoire, fréquence cardiaque.
· Angor de Prinzmetal pur
· Syndrome de Raynaud et troubles artériels périphériques dans leurs formes sévères
· Maladie du sinus y compris bloc sino-auriculaire
· Phéochromocytome non traité
· Hypotension artérielle
· Hypotension orthostatique

Effets indésirables
· Asthénie au début du traitement
· Paresthésies extrémité
· Diarrhées
· Vomissements
· Gastralgies
· Cauchemars et insomnies
· Nausées
· Hypoglycémie
· Dermatoses
L'intoxication aiguë est responsable d'une baisse de la pression artérielle, d'un ralentissement de la fréquence cardiaque et de la conduction électrique entre l'oreillette et le ventricule.

Précautions d'emploi
· Le traitement par pindolol (et avec les bêtabloquants en général) ne doit jamais être interrompu brutalement, surtout dans l'angor. En effet, il existe un risque d'infarctus du myocarde, de troubles du rythme cardiaque graves et de mort subite
· Il est nécessaire de surveiller les personnes âgées présentant une insuffisance cardiaque, surtout quand il existe des antécédents de ce type
· Le pindolol doit être utilisé avec prudence en présence d'un bloc auriculo-ventriculaire du premier degré.
· Les individus présentant une broncho-pneumopathie chronique obstructive ou des antécédents de spasmes bronchiques utiliseront le pindolol avec prudence.
· En cas de phéochromocytome : tumeur rare, le plus souvent bénigne, située au niveau des médullosurrénales (glandes situées sur chaque rein) et de la chaîne sympathique (chaîne de ganglions nerveux située de chaque côté de la colonne vertébrale).

Grossesse et allaitement
A utiliser avec prudence pendant la grossesse et l'allaitement

Interactions médicamenteuses
Contre-indiquées :
· Floctafénine

Déconseillée :
· Amiodarone

A surveiller :
· Certains anesthésiques halogénés volatiles
· Diltiazem
· Bépridil
· Vérapamil
· Antiacides
· Quinidiniques
· Anti-inflammatoires non stéroïdiens
· Neuroleptiques
· Nifédipine
· Antidiabétiques
· Sultopride
· Disopyramide
· Anesthésique halogènes volatil
· Produit de contraste iodé
· Lidocaïne
· Liorésat
· Antidépresseurs tricycliques
· Méfloquine
· Cimétidine
· Corticoïdes
· Tacrine (risque de bradycardie excessive)

Exprimez vous !