TERCIAN

Ce médicament contient de la cyamémazine sous la forme de comprimés sécables à 25 mg en boîte de 30 et à 100 mg en comprimés sécables en boîte de 25 et à 40 mg par millilitres solution buvables en flacon de 30 ml avec une seringue doseuse soit 1200 gouttes.
Le Tercian existe également en solution injectable à raison de 50 mg pour 5 ml en boîte de 5 ampoules de 5 ml.

La cyamémazine est un neuroleptique appartenant à la famille chimique des phénothiazines qui possèdent en dehors d'autres propriétés, la capacité d'avoir un effet atropinique intense ne participant pas à l'activité médicamenteuse mais susceptible expliquer certaines contre-indications.
Ce médicament est utilisé pour traiter les troubles psychiques, la dépression de courte durée en association avec un antidépresseur et l'anxiété importante.

Contre-indications
Risque de glaucome à angle fermé
Risque de blocage des urines (adénome de la prostate)
Agranulocytose
Médicament dopaminergique
Association avec des médicaments contenant du sultopride et un Antidépresseurs ou médicament avec de l'atropine
Certains pansements gastriques.
Grossesse et allaitement

Effets indésirables
Somnolence
Sécheresse de la bouche
Constipation
Troubles de l'accommodation
Rétention d'urine
Hypotension orthostatique
Mouvement involontaire
Tics
Raideur musculaire
Augmentation de sécrétion prolactine
Diabète
Hyperglycémie
Réaction cutanée allergique
Photosensibilisation
Troubles du rythme cardiaque (torsades de pointe)
Syndrome malin des neuroleptiques
Agranulocytose

Remarques
La cyamémazine permet en théorie de contrôler les troubles nerveux. L'arrêt intempestif expose à une rechute intense. Ce médicament est susceptible d'entraîner une baisse du nombre des globules blancs dans le sang ce qui doit être surveillé par des analyses en cas de survenue d'angine par exemple ou d'ulcérations de la bouche entre autres.
En cas de raideur musculaire il est nécessaire d'arrêter le traitement après avis médical. Ceci entre dans le syndrome malin des neuroleptiques.
Ce médicament, comme l'ensemble des atropiniques, est susceptible d'entraîner l'apparition d'un glaucome aigu chez les personnes présentant une prédisposition c'est-à-dire un oeil rouge qui est dur et qui s'associe à des douleurs ou à une vision floue. Dans ce cas le patient nécessite une consultation en urgence auprès d'un ophtalmologiste.
Chez les patients présentant une maladie de Parkinson ce médicament, sauf exception, ne doit pas être utilisé.
Il en est de même chez les patients présentant un risque de torsades de pointe (demander l'avis d'un cardiologue).
La prise d'alcool et de tabac est déconseillée durant ce traitement.
La cyamémazine est susceptible d'entraîner, chez les conducteurs, une somnolence parfois intense. La prise d'alcool augmente ce risque.

Exprimez vous !