PULMOSÉRUM

PULMOSÉRUMCodéine et gaiacol sous forme de sirop pour solution buvable en flacon de 200 ml Action
Antitussif contenant un opiacé (dérivé de l'opium). La codéine est un expectorant, c'est-à-dire un médicament permettant d'éliminer plus facilement les glaires (mucus). La codéine possède une action sédative sur le système nerveux central, plus spécifiquement sur les centres de la toux. Ce médicament n'est pas un antibiotique (en présence d'une affection grave, il est parfois nécessaire d'avoir recours aux antibiotiques, après avis médical uniquement. L'utilisation prolongée et contre avis médical des antibiotiques est inutile et dangereuse car elle entraîne une résistance des bactéries.

Indication
Toux sèche.

Posologie et mode d'emploi
Médicament à prendre au moment des quintes de toux. Les prises seront espacées au moins de six heures.
Adultes : 1 à 2 cuillerées à soupe avec un maximum 4 cuillères à soupe par jour.Quand il existe une insuffisance hépatique et chez les personnes âgées, la quantité est réduite de moitié.

Effets indésirables
· Constipation
· Somnolence
· Nausées
· Sensation de vertige
· Vomissements
· Bronchospasme (diminution brutale du calibre des bronches), rare
· Allergie cutanée
· Diminution du rythme respiratoire (bradypnée)

Contre-indications
· Asthme
· Allaitement
· Insuffisance respiratoire
· Toux grasse
· Dépendance aux opiacés
· Hypertension intracrânienne
· Régime sans sucre
· Diabète
· Alcool
· Conduite automobile
· Utilisation de machines dangereuses (surtout dans les heures qui suivent la prise de médicament)

Grossesse et allaitement
La codéine et ses dérivés (la pholcodine, la codéthyline) ne doivent pas être absorbés durant la grossesse, sauf prescription médicale. Il existe un risque d'insuffisance respiratoire chez le nouveau-né surtout en cas d'absorption de doses élevées et même si le traitement n'est que ponctuel ou intervient avant l'accouchement.
Il faut signaler la prise de ce type de médicament à l'équipe médicale soignante de façon à prévenir les risques éventuels, grâce à une surveillance et un traitement adaptés.

Interactions médicamenteuses
· Étant donné la présence d'alcool dans ce médicament, il existe un risque antabuse (divers symptômes survenant lorsque le patient absorbe ce médicament puis de l'alcool). Ce produit doit théoriquement obliger les patients à rester abstinents.
· Ce médicament ne doit pas être associé à ceux qui contiennent de la nalbuphine, de la buprénorphine ou de la pentazocine : risque de diminution de l'effet antalgique.
· Sédatifs

Remarque
Ce médicament est un antitussif (présence de codéine). Le surdosage risque d'être à l'origine d'une augmentation des effets indésirables.
La toux nocturne est quelquefois aggravée par ce médicament. Ceci peut être dû à une allergie.
La consommation de tabac et d'alcool est formellement contre-indiquée pendant les périodes de toux.
Il est conseillé d'humidifier l'atmosphère et d'absorber des boissons chaudes.

Exprimez vous !