Portrait de raga
J'aime 0

Il faut consulter au plus vite un gastroentérologue qui, certainement va demander une coloscopie....C'est un examen sous anesthésie générale (un quart d'heure...).Mais la préparation ,chez soi est trés désagréable...Mais ça vaut le coup pour dépister une cancer colorectal....le plus tot possible,c'est le mieux. C'est ce qui m'est arrivé y'a 2 ans : coloscopie,3 tumeurs cancéreuses,opération...et depuis tout va bien et mes controls sont tous bons....A+

Portrait de cafelix
J'aime 0

Très bonne réponse RAGA.
Je suis contente que vous soyez guéri(e).

Portrait de Kohana
J'aime 0

Je vous remercie de votre réponse. Je me suis rendue chez le médecin qui a écarté l'hypothèse du cancer car je suis trop jeune.
Les douleurs ainsi que je sang son liés a un assèchement du bol fécal, qui est lié à de déshydratation lié à l'anorexie. De plus mon alimentation qui a exclut tout féculent depuis assez longtemps n'a pas arrangé les choses.
Solution: remanger normalement!

Participez au sujet "Sang dans les selles et douleurs à l'abdomaine"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "Sang dans les selles et douleurs à l'abdomaine"

  • L'anévrisme cardiaque est une dilatation de la cavité cardiaque apparaissant au cours de l'évolution de l'infarctus du myocarde, plus précisément dans les premières semaines.

    L'anévrisme cardiaque est susceptible d'aboutir à l'apparition de troubles du rythme cardiaque à type de tachycardie ventriculaire (accélération parfois très importante du rythme cardiaque). Une insuffisance cardiaque c'est-à-dire une insuffisance de fonctionnement de la pompe cardiaque en tant que telle ou la formation locale de caillots avec le risque de survenue d'embolie représente l'autre type de symptômes susceptibles de survenir au cours de l'anévrisme cardiaque.

    Le diagnostic est obtenu grâce l'échographie cardiaque c'est-à-dire plus précisément à l' échocardiographie. L'imagerie par résonance magnétique nucléaire cardiaque oriente également le diagnostic.

    Le traitement de l'anévrisme cardiaque comporte tout d'abord l'administration de substances médicamenteuses anticoagulantes (favorisant la fluidification du sang) associée à des médicaments antiarythmiques. Chez quelques patients il nécessaire d'implanter un défibrillateur quand l'arythmie ventriculaire survient. Une arythmie ventriculaire est un trouble du rythme dont l'évolution est quelquefois mortelle, c'est la raison pour laquelle elle nécessite l'utilisation d'un pacemaker qui stimule les contraction cardiaque de manière régulière.
    Les diurétiques c'est-à-dire les médicaments qui facilitent l'élimination des urines et les vasodilatateurs (substances permettant d'agrandir le calibre des vaisseaux) sont également nécessaires parfois.

    L'intervention chirurgicale est le plus souvent délicate. Elle consiste à procéder à l'ablation de la poche anévrismale.

    Une variété d'anévrisme cardiaque est l'anévrisme ventriculaire gauche. Celui-ci est la conséquence possible de l'infarctus du myocarde étendu qui aboutit à la destruction des fibres musculaires de la paroi du ventricule gauche. Au cours de ce type d'infarctus la paroi ventriculaire gauche se distant progressivement au moment des contractions cardiaques, aboutissant alors à la formation d'une poche plus ou moins importante qui expose à des complications de type thrombo-embolique, des troubles du rythme ventriculaire quelquefois graves, voir une insuffisance cardiaque.

  • Perturbations du rythme cardiaque touchant sa fréquence, sa régularité et l'intensité de ses contractions.

    Ce trouble peut être d'origine physiologique ou faire suite à une maladie.

  • Le Holter est une technique d'enregistrement de l'activité cardiaque d'un sujet pendant 24 ou 48 heures, lui permettant de continuer ses activités normalement, sans alitement ni hospitalisation.

    Cet examen analyse sur 24 ou 48 heures, le rythme cardiaque d'un individu de façon à y déceler une éventuelle pathologie cardiovasculaire.
    L'enregistrement, qui se fait sur bande magnétique, détecte une anomalie de la région du myocarde où prennent naissance les influx évoquant les contractions du cœur, c'est-à-dire le nœud sinusal.
    Le Holter est particulièrement indiqué dans certaines pathologies cardiaques mais aussi en prévention, chez des individus porteurs d'un stimulateur cardiaque qu'il faut surveiller. Son utilisation se fait également dans la surveillance de l'arythmie cardiaque (irrégularité du rythme cardiaque comme les extrasystoles entre autres).

  • L'arythmie correspond à une affection cardiaque, se caractérisant par une irrégularité du rythme de contraction des oreillettes, s'accompagnant d'une irrégularité complète du rythme des ventricules cardiaques.

  • La papavérine est un médicament qui est dérivé de l'opium (voir opioide) et qui possède des propriétés permettant de combattre les spasmes (antispasmodiques).

    La papavérine est une molécule (médicament) vasodilatatrice autrement dit dont les capacités permettent de dilater, d'agrandir le calibre des vaisseaux et ceci en relâchant les fibres musculaires lisses qui entrent dans la composition des vaisseaux sanguins et des organes creux comme les bronches ou les intestins. Ceci survient essentiellement quand ces organes sont contractés. (voir l'anatomie d'une artère)

    La papavérine est indiquée pour traiter les déficiences intellectuelles d'origine vasculaire concernant essentiellement le sujet âgé. La papavérine est également employée dans certaines affections otorhinolaryngologique (concernant l'oreille) et ophtalmologiques (concernant l’œil).
    En neurologie, après la survenue d'un accident vasculaire cérébral de type ischémique, c'est-à-dire se caractérisant par une diminution de l'apport sanguin au niveau du cerveau, la papavérine est indiquée également.
    En cas d'artériopathie aboutissant à un apport insuffisant de sang des membres inférieurs, en cas de spasmes de l'appareil digestif (vésicule biliaire) ou de l'appareil urinaire, ce médicament est conseillée.
    En dehors des indications précédemment cités, la papavérine peut éventuellement être administrée en injections à l'intérieur du pénis, plus précisément dans le corps caverneux, lentement, pour tenter de traiter l'impuissance. Il est nécessaire de savoir que le traitement à long terme concernant l'injection de papavérine à l'intérieur du corps caverneux est susceptible d'aboutir à une arythmie (troubles du rythme) cardiaque surtout si l'administration est trop rapide. Ce type de traitement peut également entraîner l'apparition de lésions locales comme une fibrose c'est-à-dire une perte d'élasticité du tissu composant le pénis, voire un priapisme c'est-à-dire une érection prolongée.