Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour,

Je compatis au désarroi qui est le vôtre. Je vais malgré cela apporter une touche d'optimisme. J'ai été confronté à cette pathologie il y a une quinzaine d'années. (Rhumatismes palindromiques). Occasionnant des douleurs intenses, j'ai consulté le meilleur spécialiste de ma région (Poitiers) qui m'a prescrit un traitement aux sels d'or qui a duré plus d'une année. Ce traitement était un peu contraignant car nécessitait une analyse d'urine avant chaque injection. J'ai eu la chance de très bien supporter ce traitement (ce n'est semble t-il pas le cas de tout le monde). Les crises ont progressivement disparu et pour moi, depuis plus de 10 ans c'est devenu de l'histoire ancienne. Je vous souhaite la même réussite.

Francois

Portrait de anonymous
J'aime 0

Vous connaîtrez mieux le rhumatisme palindromique en lisant le texte suivant :

http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/rhumatisme-palindromique-4078.html
Rhumatisme palindromique : causes, symptômes, traitements, dans l'encyclopédie Vulgaris-Médical

Il serait également intéressant que vous lisiez notre dossier sur la fibromyalgie :

http://www.vulgaris-medical.com/dossier/la-fibromyalgie-5.html
LA FIBROMYALGIE - dossier du mois - encyclopédie Vulgaris-médical

Portrait de Jean Laporte
J'aime 0

Rhumatisme palindromique - Traitement au méthotrexate.

J'habite le Canada et j'ai commencé à faire des crises d'arthrite en 2000, à l'âge de 52 ans. Crise graves, très douloureuses, mais qui se résorbaient en général en moins de 12 heures. Quelquefois aux genoux, elles forçaient l'utilisation de béquilles. Aux urgences, on a pensé à une fracture tant l'enflure et la douleur étaient sévères. La radio n'a évidemment rien démontré de tel. Après avoir pensé à de la goutte, au bout de deux ans on a diagnostiqué un "rhumatisme palindromique", une affection arthritique rare (1 cas pour 200 cas de polyarthrite rhumatoïde). Je me voyais déjà devenir confiné éventuellement au fauteuil roulant.

Mais on m'a prescrit du Méthotrexate (15 mg, en une seule dose, une fois par semaine) et de l'acide folique, pour contrer un effet indésirable) et je dois dire que mes crises se sont espacées, sont devenues beaucoup moins sévère. J'évite de solliciter trop longtemps et trop fortement mes articulations (pour éviter des crises ainsi induites), mais ma qualité de vie est revenue presque comme avant.

En 2006, j'ai essayé d'arrêter, mais les crises sont revenues. Le médicament prend un certain temps à faire effet (dans mon cas, environ six semaines).

Je suis étonné que cet usage du méthotrexate ne soit pas répertorié dans l'encyclopédie vulgaris. Cet usage est-il inconnu en France ? Il faut dire qye l'usage habituel de ce médicament est pour lutter contre des cancers et qu'il s'agit d'un médicament puissant, tératogène, donc déconseillé pour les femmes en âge de procréer. Par exemple, je ne pourrai plus jamais donner de sang. Je dois aussi passer des prises de sang aux deux mois, pour vérifier le foie.

J'écris pour donner de l'espoir et peut-être une piste à des congénères affligés de la même manière.

Portrait de celine84
J'aime 0

Bonjour!
Après une longue abscence sur le site, je reviens à vous!
Ca y est, les médecins ont posés réellement un nom et un traitement pour mon compagnon! C'est une polyarthrite ruhmatoïde mais elle n'est pas commune! Il est soigné depuis 2 ans environ par méthotrexate, acide follique et une injection d'embrel une fois par semaine! Cet été il a fait ça première cure et oh miracle depuis le mois de juillet dernier, plus aucune crise!!!! On espère que cela va continuer! Il est toujours maçon et pour le moment il compte le rester! J'espère que ce message apportera de l'espoir aux personnes qui souffrent! Pour nous, pour le moment, la maladie dort! Et on l'oublierai presque, sauf les prises de médocs et les piqures!!!! Merci à tous ceux qui nous ont répondus et aidés, je reste là pour répondre à quelques questions!!! A bientôt

Participez au sujet "Rhumatisme palindromique"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.