Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Quote:
En effet, suite à l'acccouchement de ma fille en 1999, les symptômes de cette dite "dépression post-partum" avait commencé un an après l'accouchement. (2000) bizarre n'est-ce pas! cependant, 5-6 mois après cet accouchement, j'étais très fatiguée et on avait diagnostiqué une hypothyroidie avec une tsh à 17.

Donc ce n'était pas une dépression post-partum mais bel et bien ce qu'on appelle une thyroïdite du post-partum.

Donc normalement le traitement c'était logique mais il fallait aussi faire analyser les anticorps antithyroïdiens, car sans l'analyse des anticorps on ne peut pas confirmer une thyroïdite post-partum mais encore moins donc une Hashimoto.
Le traitement devait être prit plusieurs mois certes mais ensuite, le dosage aurait dû être diminué petit à petit mais surtout il n'aurait pas du être prit directement à 100 d'un coup, car c'est énorme et ce même si la TSH était à 17.

Quote:
6 mois plus tard, c'est là que ça commencé: insomnie, angoisse épuisement tremblement ...(Maintenant je sais que ce sont des symptômes d'hyper)

Vous avez dû avoir un surdosage ce qui est parfaitement logique vu le dosage du traitement.

Quote:
épuisé, j'abandonne et j'accepte un traitement aux AD, effexor. Malgré l'augmentation des doses jusqu'à 300mg, l'ajout de serzonne, du lithium et de l'épival rien ne marchait.

Du lithium ??? A quelqu'un qui est sous traitement thyroïdien déjà pour hypothyroïdie ???? Mais c'est dingue ça. Le lithium est un inhibiteur des hormones thyroïdiennes donc ,normal que vous ne puissiez aller mieux, cela en plus associé aux AD cela faisait un beau cocktails pour empirer la situation et sûrement pas pour l'améliorer. La seule chose qui devait être faite c'était un contrôle thyroïdien et ajuster le dosage du Synthroïd.

Quote:
Je demande par la suite une consultation avec un spécialiste en juillet 2007 qui après contrôle des anticorps, scintigraphie et observation de toutes mes prises de sang dans les 5 dernières années diagnostique une hashimoto thyrotoxicose.

Comment pouviez-vous avoir une thyréotoxicose alors que vous étiez sous traitement de Synthroïd ???
Si vous aviez eu une thyréotoxicose vous auriez été sous traitement freinateur.

Cela dit avec une Hashimoto qui présente une thyroïdie hypofixiante, la cure d'iode c'est du pipeau. Puisque les zones hypofixiantes ne peuvent pas être détruites ou brûlées par l'iode puisque pour cela il faut déjà qu'il y ait une TSH très élevée et que les cellules de la thyroïde puissent absorber l'iode radioactif.
Je sais qu'au Canada c'est fréquent de faire cette cure d'iode dans cette situation mais cela ne sert à rien du tout et en plus cela est risqué surtout chez les jeunes femmes étant encore en désir d'enfant, puisque la cure d'iode peut entraîner une stérilité.

En 2007 les résultats de la TSH et des T4 ont toujours les mêmes normes du labo que ceux que vous avez donné précédemment ?
Si oui alors y a un gros problème car une TSH aussi élevé n'est pas en accord du tout avec un taux de T4 élevé.
Donc la logique voudrait qu'on contrôle aussi les hormones T3 mais aussi contrôler le bon fonctionnement de dame hypophyse.

Quote:
Mon médecin baisse alors le syntroide en alternance une journée 100 et l'autre .88 et décide de faire le contrôle tous les mois car elle sait que me sèvre de l'effexor.

Mais pourquoi le médecin diminue le traitement avec une TSH à 52 ????

Quote:
16 juin 2009 alternance une journée 100 et l'autre .88
TSH 2.52
T4 23

Vous avez une TSH qui indique une hypo. Des T4 qui sont elles très élevées. Donc pas logique. Il faut donc contrôler les hormones T3 afin de voir comment elles sont.
Vos symptômes correspondent à une hyper certes mais cela peut aussi correspondre à un manque de calcium ou d'autres perturbations.

Donc il faut faire faire un bilan complet à plusieurs niveau.
Cela dit certains symptômes peuvent aussi être dûs à un manque de T3, car le fait de ne pas dormir arrive fréquemment avec le manque et cela peut alors donner les autres symptômes symptômes puisque un manque de sommeil peut donner un effet "gueule de bois".

Mais une chose m'intrigue c'est que vous parlez d'Hashimoto mais les anticorps n'ont pas été contrôlés ?
Si oui donnez les résultats avec les normes du labo.
Si pas demandez à les faire qu'on soit vraiment fixé sur cette histoire d'Hashimoto.

Avez-vous faitt une échographie de contrôle ?
Afin de savoir comment est votre thyroïde actuellement. Car si votre thyroïde avait vraiment été détruite par la cure d'iode, le synthroïde serait bien plus élevé pour que vous puissiez avoir un tel taux de T4 qu'avec lui.

Mais avant toutes choses donc il est important de faire un bilan sanguin complet thyroïdien : TSH, T3L, T4L + anticorps antithyroïdiens soit : antithyropéroxydase dit anti TPO, antithyroglobuline dit anti TG et antirécepteurs de la TSH dit anti TRAK.
Faire un bilan aussi vitamine D, calcium, bilan hépatique et lipidique, cortisol.
Sans cela vous n'arrivez JAMAIS à savoir où vous en êtes exactement, ce qui se passe, et donc comment solutionner le problème.

Faites ensuite aussi une échographie de contrôle de la thyroïde. Très important.

De nombreuses erreurs ont été commises, il serait temps de repartir d'un bon pied.

Participez au sujet "t4 haute et tsh normale avec symptôme d'hyper"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.