Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Pour la SEP la zone qui la définit est la substance blanche.
Donc si celle-ci ne comporte pas d'anomalie on peut écarter la SEP.
Et donc il faut savoir dans quelle zone a été observée cette hyperactivité dont vous parlez.

Les fourmillements et autres paresthésies sont les symptômes de beaucoup de pathologies et de la plus bénigne à la plus grave.

Portrait de fiat
J'aime 0

Merci Christiane. Je reviens de ma première rencontre chez le neuro. Comme toi, il dit que mon imagerie ne parle pas de SEP. Il me dit que beaucoup de personnes ont des hypersignaux sur les IRM.
Bref il ne sait pas ce que j'ai (car les symptômes sont sur tous les doigts des mains et des pieds). Il trouve que ce parallélisme est bizarre (il me dit que normalement les symptômes sensitifs arrivent et partent á différents endroits)
Il a testé les nerfs optiques je crois. Il m'a dit qu tout est normal mais m'a demandé si je dormais bien..(euh...pourquoi?)

Bref il me revois dans 4 semaines si les symptômes sont toujours là et me fera faire une PL.
Pour l instant il ne penche pas pour une SEP...mais ne sais pas ce que j ai.

Voilà....bon je ne suis pas totalement rassurée quand même....

Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Un mauvais sommeil peut être le responsable de bien des symptômes diurnes.
Même rien que le fait de prendre une mauvaise position pour dormir peut provoquer des douleurs ou même donc des paresthésies, des blocages nerveux dans la journée, car tout simplement le changement de position peut provoquer ces troubles.

Au sujet des paresthésies, un EMG pourrait peut-être permettre de voir si au moins il n'y a rien de neurologique.
Un échodoppler lui permettra de voir si il n'y a rien de veineux. Cela permettrait déjà d'éliminer pas mal de possibilités.

Participez au sujet "Centre d'hyperactivité sur l IRM"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.