Portrait de rakoto
J'aime 0

Bonjour,
j'ai aussi fait une fc l'année dernière. Et je suis de nouveau enceinte, mais ce qui m'inquiète c'est que j'ai fait des prelevements pour effectuer une recherche pour la vaginose bacterienne et le resultat est positif. J'ai fait un traitement de métronidazole(7j) et de rovamicyne(10j).Mais je me demande tjs si le traitement est fiable, si je ne risque pas de faire encore une FC. Qu'est ce que je dois faire pour que mon bébé ne soit pas contaminé s'il arrive à terme?

Portrait de Jess79
J'aime 0

Bonjour,
mes résultats étaient négatifs - heureusement et malheureusement. Heureusement, car je suis en bonne santé et malheureusement car je n'ai toujours pas de réponse à mes deux fc. Je débute le 4° mois de grossesse (des jumeaux!!!) et voilà que j'ai encore des contractions sans explicatication. Je suis peu confiante malgré des piqures de progésteron et des mots encouragants du médécin. J'ai pris rendez- vous chez un Etiopathe - la médécine douce en soutiens - pour moi, c'est la dernière chance. Je ne tenterai pas une autre grossesse.
Si tu as été traité, je pense que tu as certainement de bonnes chances pour cette grossesse. Je pense que tu devrais poser ces questions clairement à ton médécin qui pourra te répondre mieux que n'importe qui. Afin d'essayer d'éviter des infections vaginales il éxiste quand même des possibilités - ou il s'agit plutôt d'un essai de maintenir l'équilibre de la flore intime: Par ovules ou gèles qu'on met dans le vagin à base de lactobacillus ou par voie orale (je crois ça s'appele BION de Merck). Vois avec ton médécin! Et autrement, il y a quand même des choses à faire en prévention: porter des slips en cotton et des vêtements amples afin d'éviter de trop transpirer; utiliser un produit adapté pour l'hygiène quotidienne en pharmacie.
Je te souhaite bonne courage!

Participez au sujet "Vaginose bacterienne et grossesse?"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.