Portrait de Christiane59
J'aime 0

Bonjour,

Je ne peux pas te répondre précisément à tes interrogations car mes connaissances en ce domaines sont assez limitées.

Mais il est vrai qu'il n'est pas normal que tu n'ais reçu aucun traitement pour cet adénome.

L'adénome hypophysaire peut être responsable de plusieurs symptômes dont ceux des maladies thyroïdiennes hyperthyroïdie ou hypothyroïdie, mais peut aussi causer des perturbations dans les cycles menstruels, et donc empécher une grossesse, peut aussi également provoquer des troubles au niveau de toutes les glandes endocrines, puisque c'est l'hypophyse qui les contrôle en général, associée à l'hypothalamus.
Donc cela peut aussi entrainer du diabète.

Donc vu tes problèmes de menstruations déjà je te dirais bien de faire contrôler les taux thyroïdiens.
Quant aux migraines opthalmiques, consultes également un ophtalmo afin de voir ce qui se passe au niveau des yeux. Une sécheresse oculaire (souvent liée aux maladies thyroïdiennes) peut en être responsable ou un diabète.

Portrait de Marie 52
J'aime 0

Bonjour Sav,
Je pense être dans le même cas que toi, mais depuis très longtemps ! Je t'écris donc pour te tranquilliser mais je n'ai pas de solution...
J'ai 52 ans et on m'a diagnostiqué un adénome hypophysaire seulement il y a 2 ans car j'ai eu des écoulement de lait. Je n'ai pas supporté le traitement et ils ont cessé tout seuls.
Depuis l'âge de 16 ans j'ai des migraines ("normales" puis ophtalmiques, avec ou sans vomissements) à des intervalles variant de chaque semaine à 1-2 fois par mois et j'ai les yeux très secs.
J'ai eu des cycles menstruels totalement irréguliers toute ma vie, des difficultés pour être enceinte puis 2 grossesses alitées pour cause de contractions dès le 4ème mois (ils ont 17 et 20 ans !) Je n'ai jamais eu de traitement d'aucune sorte à part des anti douleurs pour les migraines.
Il y a 2 mois j'ai de nouveau eu des écoulements, de la fatigue, perte de cheveux, palpitations, prises de poids, froid etc. Visite et re-visite chez l'endocrinologue et la gynéco, résultats : taux de prolactine à 68, fonction thyroïdienne à la limite inférieure mais pas de traitement proposé (sauf des vitamines) car ils "ne veulent pas me rendre plus malade que je ne suis" ...
Voilà, je te souhaite plus d'écoute mais peut-être est-il très difficile d'équilibrer ces fonctions. Quant à moi j'en ai pris mon parti et je me mets entre parenthèses lors de ces période pénibles.
Bon courage !

Portrait de sosoakpe
J'aime 0

BJR MARIE 52
Mon cas ressemble à celui de marie 52 mais moi aussi j'ai stopper les traitements d'hypermprolactine . Marie 52 pouvez vous me donner votre mail?.
La mienne est

Pour SAV je ne peux que te souhaite bon courage car je ne maîtrise pas tellement ce domaine mais je suis de coeur avec toi; tout s'arrangera car à chaque problème avec sa solution surtout ne te désespère pas tu as la vie devant toi COURAGE

Portrait de fg119
J'aime 0

bonjour!
je ne peux vous conseiller mais seulement vous dire bon courage et j'espere que vous allez guerir le plutot que possible

bonne annee

Participez au sujet "Adénome hypophysaire-hyperprolactinémie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.