Portrait de anonymous
J'aime 0

L'uvéite c'est-à-dire l'inflammation à l'intérieur du globe oculaire ou de l'oeil si vous préférez est décrite selon sa localisation. En effet, il existe plusieurs types d'uvéite : antérieure, intermédiaire, postérieure ou totale. L'uvéite est décrite également selon son mode d'évolution. Soit il s'agit d'une évolution aiguë, subaiguë ou chronique. Le terme subaiguë désignant une évolution entre aigu et chronique.

La démarche diagnostique et bien entendu thérapeutique c'est-à-dire pour les soins est relativement comparable à celle de l'uvéite de l'adulte. Il faut néanmoins savoir que certaines étiologies c'est-à-dire causent sont propres à l'enfant.
En cas d'uvéite antérieure qui peut se voir par exemple dans l'arthrite chronique juvénile de forme oligoarticulaire (touchant plusieurs articulations) il est nécessaire de rechercher le facteur antinucléaire sérique. Dans ce cas on observe généralement une uvéite antérieure ou une iridocyclite avec un oeil blanc et des synéchies (accolements). Généralement ce type d'uvéite répond très bien au traitement par corticoïdes. L'inflammation qui est chronique et des synéchies de la pupille sont les deux mécanismes susceptibles d'aboutir à une évolution péjorative concernant la fonction oculaire. Il peut s'agir d'une évolution vers une cataracte, un glaucome voir une diminution de volume de l'oeil. Le nom médical de cette évolution s'appelle triade de Still. (synéchies de la pupille, kératite bandelettes, cataracte).

En dehors de la spondylarthrite ankylosante d'autres affections telles que les entéropathies chroniques inflammatoires, l'iridocyclite hétérochromique de Fuchs peut également être des causes d'uvéite antérieure.

Les uvéites intermédiaires sont en rapport avec la maladie de Behçet et la sarcoïdose. (Vous pouvez trouver ces termes dans l'encyclopédie médicale Vulgaris).

En ce qui concerne les uvéites postérieures il faut retenir de la rétinochoroïdite toxoplasmique (toxoplasmose) qui est la plus fréquente. Cette affection ophtalmologique est le résultat d'une affection tardive qui se fait à travers le placenta par le parasite de la toxoplasmose (toxoplasma gondii). Elle peut se révéler par une choriorétinite au cours de l'enfance et parfois même chez l'adulte jeune. Ceci est bien entendu pas votre cas car l'évolution quand l'enfant demeure par l'intérieur de l'utérus est fâcheuse et s'accompagne de diverses malformations graves.
La toxocarose peut également donner des uvéites postérieures. Elle est le résultat de l'ingestion de larves par le jeune enfant lors de contacts approchés répétés avec des chiens et chats. L'atteinte de l'oeil se traduit par un l'apparition de granulome de la rétine et une réaction du vitré (une des zones de l'oeil c'est-à-dire le liquide transparent et visqueux, contenu dans la cavité oculaire en arrière du cristallin).
Parfois le diagnostic est trompeur car cette maladie est confondue avec un rétinoblastome. Dans ce cas le traitement consiste à donner des médicaments contre le parasite (antihelminthique) et les corticoïdes (cortisone).

Participez au sujet "ueite enfant agrave"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.