Portrait de moulinette
J'aime 0

Vu ton âge un peu avancé à ce moment là, la clinique n’a pas posé un problème face à ça ? si j’ai bien compris de parlais être à plus de 40 ans, on sait tous qu’ici chez nous en France, la fécondation in vitro est refusée aux femmes de plus de 42 ans. Je suis de plus en plus séduite par ce centre d’infertilité où tu as passé ton programme de fiv, cette façon de faire est vraiment originale

Portrait de ursuleparis12
J'aime 0

Le truc est que en Ukraine, il n'y a pas de restrictions d'âge claires pour le programme de don d'ovules comme ici chez nous, c’est d’ailleurs pourquoi de plus en plus les gens viennent en ukraine. A la clinique feskov, que ce soit à kiev ou une autre ville et même leur centre à prague, ils traitent avec des couples de tous âges, donc pour mon cas ça n’avait aucunement posé de souci, mais je dois dire que le Pr feskov lui-même me disait que malgré tout, leur cliniue fais preuve de bon sens dans leur travail et ils tiennent tout d'abord compte des intérêts du futur enfant.

Portrait de alicia6
J'aime 0

même si c'est une bonne chose que de donner la possibilité à tout le monde de pouvoir avoir un enfant, je reste tout de même très indécise et je refuse que les femmes d'un certain âge soient acceptées en PMA pour avoir un enfant, que ce soit par fiv DO ou par maternité de substitution! comment une dame de 60 ans peut-elle avoir un enfant, parfois nous ne pensons qu'à nous seules et oublier le sort de l'enfant , que deviendra t-il dans 10 ans lorsque nous ne serons plus valides ou peut-être même déjà parties de ce monde???? pour moi il faut limiter l'âge

Portrait de ursuleparis12
J'aime 0

Lors de la signature de mon contrat , il existe une règle formelle: accepter les femmes de moins de 49 ans pour le transfert d'embryons. Cependant, chaque situation est considérée individuellement en fonction de l'état matrimonial, de la volonté de la famille et des amis de prendre soin de l'enfant si nécessaire. Il est nécessaire d'abord que les paramètres de la santé de la femme indiquent qu'elle peut porter l'enfant, voilà ce sur quoi insistait le plus mon biologiste au centre feskov

Portrait de ursuleparis12
J'aime 0

Mon organisme ayant bien réagi aux traitements hormonaux, une implantation d’embryons a été programmée fin mars 2017. On m’a implanté deux embryons. Feskov human reproduction group travaille avec des partenaires du monde entier je vous assure les filles. Par conséquent, toute la formation préliminaire beaucoup peuvent le faire à la maison. Même comme ce n’était pas le cas pour moi, une femme peut effectuer toutes les procédures actuelles pour la préparation de l'endomètre + et venir en Ukraine déjà pour le transfert d'embryons.

Portrait de alicia6
J'aime 0

oui oui en général on n'implante pas plus de 2 brybrys lors de le ponction, toutes les cliniques de qualité le savent, le problème est que cela pourrait nous exposer à des grossesses multiples et mettre en danger notre grossesse, malgré que je n'aime pas du tout l'europe de l'est je dois reconnaître au vue de ton récit que la procréation médicalement assistée est très avancée de ce côté, c'est magnifique tous les détails que tu nous donnes là à propos de la clinique feskov, dis moi ils n'ont pas une représentation ici en france???

Portrait de ursuleparis12
J'aime 0

Une fois retournée en France, premier contrôle prise de sang début avril 2017 : ENCEINTE les filles. Immense joie. Mais en même temps, j’étais sur la réserve car il fallait voir si la grossesse tiendrait, et je ne voulais pas être dévastée en cas de fausse couche, même si l’on sait que, malgré tout, au plus profond de soi, on espère que tout se passe bien, et que l’on se voit déjà maman. L’affect prend souvent le pas sur la raison quand il s’agit d’enfant.

Portrait de anounou
J'aime 0

je n'ai pu quitter mon gsm depuis ce matin que je tombée sur ton histoire ursule, une seule chose me vient à l'esprit c'est de te dire bravo et bravo encore! parfois on dit que dans la vie la chance il faut la provoquer et tu as su le faire, dis moi stp dois-je faire une tentative de FIV après une fausse-couche ?

Portrait de ursuleparis
J'aime 0

Mon biologiste à la clinique Feskov à kiev m'avvait bien expliqué cette situation, en cas de fausse-couche, ça veut dire que la fécondation et la nidation se sont bien produites. Un traitement de FIV n'est en principe pas la solution pour y remédier, sauf si les causes sont d'ordre génétique et que la qualité des gamètes est en jeu. Dans ce cas, la FIV combinée à un DPI comme on le fait avec précision l'équipe du Pr Feskov ou à un don d'ovocytes peut être la solution. C'est le spécialiste qui va conseiller le traitement approprié comme m'avait ma coordinatrice Inessa à kiev.

Portrait de ursuleparis12
J'aime 0

Une fois retournée en France, premier contrôle prise de sang début avril 2017 : ENCEINTE les filles. Immense joie. Mais en même temps, j’étais sur la réserve car il fallait voir si la grossesse tiendrait, et je ne voulais pas être dévastée en cas de fausse couche, même si l’on sait que, malgré tout, au plus profond de soi, on espère que tout se passe bien, et que l’on se voit déjà maman. L’affect prend souvent le pas sur la raison quand il s’agit d’enfant.

Portrait de faith2
J'aime 0

Incroyable ! tu as eu beaucoup de chances hein, au bout de la première tentative tu es tombée enceinte, c’est assez rare ça tu sais, moi j’en ai déjà fait 3 ici en France et toujours des échecs, au troisième tentative l’embryon s’est accroché à mon endomètre mais hélas j’ai fait une fausse couche par la suite, le programme de FIV en tant qu'une méthode de traitement de l'infertilité donne des résultats extraordinaires aujourd'hui, mais ne donne pas 100% de garantie à partir du premier transfert d'embryons. Il est très important de choisir le bon jour pour le transfert d'embryons en fonction des paramètres de la dynamique de leur développement. Il est nécessaire de transférer l'embryon de manière à ce que l'endomètre de la femme soit prêt et coïncide avec le jour du développement embryonnaire. Je pense que ta clinique où tu étais à kiev l’a bien compris

Portrait de ursuleparis12
J'aime 0

Pour me rassurer, j’ai refait deux prises de sang à intervalles réguliers pour voir si le taux de HCG continuait de monter. Et la réponse était : OUI. J’étais soulagée. la grossesse a été confirmée à la première échographie quatre semaines plus tard. Mon bébé ressemblait à un tout petit pois, mais son cœur battait déjà. Ma coordinatrice sur place en ukraine communiquait avec moi tous les jours par skype et demandait les échographies, elle me donnait des recommandations à suivre pour avoir une bonne grossesse, très aimable cette dame

Portrait de ursuleparis12
J'aime 0

C’était parti pour l’aventure. Après une grossesse sans soucis, hormis les désagréments d’usage (nausées, insomnies…) et une frayeur de fausse couche à cause d’une grosse perte de sang en début de grossesse, j’ai donné naissance à un magnifique petit garçon. Enfin « petit », si on veut, avec ses 4 kg et 56 cm, dix jours avant terme. tout cela en un seul essai. Une grande chance dont je suis bien consciente et que je savoure tous les jours.

Portrait de ursuleparis12
J'aime 0

La naissance de mon fils a marqué le début d’une nouvelle vie pleine de joies et de bonheur. Je suis éternellement reconnaissante au Pr feskov et à tout le personnel du centre de reproduction humaine feskov en ukraine, j’ai compris que avoir de la réussite n’est pas le fait de hasard, nos cliniques ici en France devraient copier ce genre d’exemple de réussite, j’ai donné à mon bébé le nom feskovia en hommage à la clinique feskov qui m’a redonné goût à la vie

Portrait de moulinette
J'aime 0

moi je me suis toujours demandé combien de FIV ratées avant de pouvoir tomber enceinte ? C’est devenu tellement banal ici chez nous de voir des gens se faire charcuter comme du saucisse à chaque ponction mai rien au bout, en plus de ça, la galère qu’on nous impose avec un maximum de 4 tentatives par la sécu laisse certains médecins ici en France faire montre de beaucoup de laxisme

Portrait de ursuleparis12
J'aime 0

écoutes de ce que je sais de mon expérience et des explications super intéressantes que j’ai apprises au centre de maternité de substitution du Pr Feskov à kiev, Il n'est pas possible de prédire avec exactitude le nombre exact de tentatives de FIV que va faire un couple avant d'obtenir une grossesse ou avant de renoncer aux techniques de PMA conventionnelles. Cela dépend trop des caractéristiques personnelles des patients, c’est ce que ma coordinatrice ne cessait de me dire, chaque cas est unique et c’est pourquoi il faut personnaliser les cas, et c’est pas toujours le cas en France

Portrait de moulinette
J'aime 0

Ah la gestation pour autrui dont tu parles justement, je t’admire franchement d’être allée en ukraine pour ta PMA, Puis-je faire une GPA avec mes propres ovules si toutes mes tentatives de FIV ont échoué ?

Portrait de ursuleparis12
J'aime 0

Oui, cela est possible si les causes de l'échec de la FIV ne sont pas liées à des altérations morphologiques ou génétiques de tes ovocytes ma chérie. En fait si tes ovaires sont fonctionnels et que ta réserve ovarienne et la qualité ovocytaire sont suffisantes pour obtenir des embryons aptes à s'implanter et se développer correctement dans l'utérus de la mère porteuse, la GPA peut se réaliser avec tes ovocytes, mais c’est souvent rare ! j’ai compris cela avec ce que j’ai pu constater à la clinique Feskov, heureusement que là bas il y a possibilité que la mère porteuse viennent accoucher dans le pays de ton choix, intéressant n’est-ce pas ?

Portrait de ursuleparis12
J'aime 0

Si ce n'est pas le cas, il faudra combiner la gestation pour autrui avec un don d'ovocytes. Il n'est pas recommandé d'utiliser les ovocytes de la mère porteuse afin, d'une part, de limiter un éventuel lien affectif entre elle et le bébé et, d'autre part, de faciliter les futures démarches légales. mais bon une chance que le centre où j’étais prend sur lui toutes les démarches administratives pour les papiers de l’enfant

Portrait de ursuleparis12
J'aime 0

Certains spécialistes affirment qu'une femme devrait tomber enceinte au 3e ou au 4e traitement de fécondation in vitro, mais bon c’est pas ce que j’ai connu avant d’arriver à kiev hein, le succès peut dépendre du nombre d'ovocytes obtenus à chaque stimulation hormonale, mais on considère néanmoins qu'après 4 tentatives sans succès, les chances de réussite ne vont pas augmenter à la prochaine FIV. Comme il faut envisager un don d’ovocytes ou alors une GPA pourquoi, et c’est ça qui coince ici chez nous

Portrait de alicia6
J'aime 0

salut salut, comment s'assurer que la GPA ne va pas rater si les FIV n'ont pas réussi ? Moi c’est ce qui me fait peur depuis, moi je veux bien avoir la garantie totale que je vais tomber enceinte si je prend le risque de me rendre en ukraine, c’est vrai que j’ai beaucoup de retours positifs de ce côté mais j’ai trop peur d’un autre échec, je suis fatiguée moi !!!!

Portrait de ursuleparis12
J'aime 0

Moi je vais être franche avec, la grossesse ne peut jamais être garantie puisqu'il s'agit d'un processus biologique humain, même les meilleurs centres de PMA comme FESKOV ne peuvent te donner une pareille garantie à 100%, mais selon le pack choisi, s’il y a échec ils prennent sur eux de recommencer une autre tentative . Cependant, le fait qu'une femme fertile, jeune et en bonne santé assume la partie de la grossesse augmente fortement les probabilités de succès.

Portrait de ursuleparis12
J'aime 0

C'est pour cela que, lors du processus de sélection de la mère porteuse, on lui demande souvent d'avoir déjà au moins un enfant à elle comme à feskov, en plus né en bonne santé au terme d'une gestation sans complications. Oui oui je te dirai aussi que, sur le plan financier, les cliniques peuvent proposer des formules avec plusieurs tentatives de FIV ou même la possibilité de changer de mère porteuse si le traitement n'aboutit pas. Ce sont des questions qu'il faudra voir directement avec la clinique avant de commencer le traitement.

Portrait de Grand spirituel
J'aime 0

pour ne plus souffrir dans votre vie et ne plus dépensé en l"aire je vous ai dis que je sais comment vous aider pour avoir un enfant car ma femme l"avais aussi vécu mais aujourd'hui elle a deux enfants
voici mon email pour plus d'information

roger12berry@gmail.com

Portrait de Grand spirituel
J'aime 0

ma femme a aussi vécu cela mais aiujourd'hui je me suis en sortie et ma femme est tomber enceinte et aujourd'hui nous avions eu des enfants

voici mon email pour plus d'information

roger12berry@gmail.com

Pages

Participez au sujet "Témoignage de ursule: un accueil d’embryon en Ukraine"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.