Portrait de Monsieur Liam
J'aime 0

Bonjour.
J’ai 36 ans et également les mêmes sensations depuis maintenant 3 ans.
Cerveau qui flotte après être levé depuis 30 minutes, difficulté à se concentrer, quand je tourne la tête à droite ou à gauche j’ai l’impression que mon cerveau bouge dans ma boite crânienne.
Oui également cette sensation de fatigue.
Venu du jour au lendemain j’ai toqué chez beaucoup de monde, Neurologue, Ostheo, un collègue magnétiseur lol et même un ORL qui m’a dit que cela venait d’une hypertrophie de mes cornets ce qui provoquerait une mauvaise oxygénation nasale et conduit à des maux de tête, je ne me suis pas fait opérer mais si on saute le pas, c’est donc chirurgie, résection des cornets ( turbinectomie )
J’ai toujours cru que c’était cela qui entraînait mes mésaventures jusqu’à ce qu’un autre orl me dise vos cornets ne sont pas hypertrophiés du tout!!
Je suis quelqu’un de plutôt joyeux avec une femme magnifique et 3 enfants incroyables.
Je fais beaucoup de surf et je joue encore au foot en club.
Donc je ne pense pas être stressé malgré que ce trouble m’inquiète un peu quand il prend le dessus sur ma personne.
Ah oui j’ai été quasi tranquille avec ce trouble pendant 1 an, tout en sachant qu’il été là mais je le sentais presque pas.
Dans la suite de mon enquête je vois un allergologue dans 2 semaines.
Je vous laisse mon adresse mail pour échanger et surtout s’aider

Courage à tous.

Portrait de Mitch31
J'aime 0

Bonjour à tous,
j'ai exactement le même problème depuis maintenant 5 ou 6 mois , j'ai également fait une batterie de tests : Scanner sinus, ORL, kiné vestibulaire, RAS !!
J'ai également un très mauvais sommeil aussi, comme je ne travaille pas et que je fais de la musique, je suis complétement décalé niveau sommeil, depuis pas mal de temps, je n'arrive plus à dormir 8h d’affilées, maximum 6 heures et encore , de plus c'est vraiment du n'importe quoi comme horaire, je dors genre 13 h à 17h et ensuite 23h à 2h env , je suis hyper crevé qui me déclenche des attaques de panique de temps en temps.
J'ai également penser aux RGO vu qu'il y a pas mal d'acide qui peu remonter vers la gorge et/ou tout le transit Oesophage/Estomac/Foie/Pancréas.
A suivre !!

Portrait de laurent zacio
J'aime 0

il semblerait que ce soit un probleme psychosomatique suite a un choc emotionnel
je vois un guerisseur en ce sens samedi je vous dirai ..

Portrait de Fred12
J'aime 0

Bonjour à tous,
Un de plus,
en ce qui me concerne cela à commencé le 17 juin la semaine avant mon départ à l'étranger, apparemment déclenché par un virus ( en tout cas c'est ce que l'analyse de sang des urgences avait confirmée le 19 juin ) pas de fièvre, 1 seul vomissement le matin, et me voilà parti cloué 1 semaine complète au lit à me nourrir de demie banane car je n'arriver à rien manger.
Sensation de tête lourde, douleur aux premières cervicales à la base de la tête,
"décalage de conscience", perception désagréable, état nauséeux,
fatigue et faiblesse dans les bras, les jambes
éblouissement, bâillements,
bouche et langue chargées (blanche) et gorge serrée !
besoin d'uriner fréquemment peut être
un sommeil pas du tout réparateur car fatigué dès le réveil.
Difficulté à stabiliser / concentrer ma vision et ma concentration.

En fin de semaine j'arrive enfin à voir un généraliste qui me confirme que mon corps avait réagit à un virus ( test à l'appui, ce n'était donc pas bactériologique )
Rassuré et globalement mieux, je suis parti à l'étranger en grande forme en tout cas aucun de ces symptômes durant mon séjour.

Mon retour 1 mois après fut laborieux, 2 vol retardés au total 26 heures de voyages sans fermer l’œil pratiquement donc grosse fatigue et léger coup de froid.
Le 14 juillet de retour chez moi, cela m'a repris à l'identique, Tête lourde, douleur cervicales, état nauséeux,... sous forme d'une première crise d'1 semaine, moins présente pendant quelques jours suivant, et depuis je ne suis que très rarement "stable", de retrouver une conscience, une perception stable. Les jours ne se ressemblent guère, quelques fois c'est dès le réveil, quelques fois 1 heure après le réveil. Mais avec, en effet, une tendance à me laisser tranquille en fin d'après midi également.... cela reprend courant de soirée.
Actuellement je ne dors pas plus de 7 heures, en me réveillant souvent aux mêmes heures, en tout cas au moindre bruit.
Contrairement à avant il me semble que mon sommeil est moins profond.

Quelques signes avant coureurs: 1 à 2 ans précédemment
Je n'avais aucun soucis de sommeil auparavant, uniquement se lever pour uriner, 1 à 2 fois tôt le matin.
Difficulté à me débarrasser de l'eau dans les oreilles l'été dernier , quelques otites pratiquement sans douleurs, bourdonnement, vibrations passagères, mais sifflements/acouphènes devenus omniprésent depuis.
Changement de résonance osseuse durant le brossage des dents
Mon cou a toujours craqué, au sport, au réveil, et est plutôt sujet à se bloquer comme cet hiver à cause de la crispation réaction au froid.
cet hiver ( début 2019) fut compliqué avec un gros épisode "d'oreilles bouchées" de perte d'odorat passagère, et de sensation de casque derrière la tête...
un printemps presque tranquille, juste secoué à 2 reprises lors de séjour à Walibi ( certaines attractions sont violentes physiquement )
Thyroïde que je surveille à cause de quelques nodules , avec tendance à l’hypothyroïdie mais sans traitement encore
Bruxisme ? je ne sais pas en tout cas j'ai une mâchoire qui craque à droite depuis l'adolescence mais de manière involontaire si je dois mâcher comme il se doit.
Les urgences lors de ma première crise m'ont décelé un rythme cardiaque faible également comme (Didier31), mais comme je suis sportif....

En ce qui me concerne je passe ma vie sur ordinateur, (infographiste) mauvaise position, fatigue des yeux à cause des radiations et des défilements de fenêtres....
J'ai 43 ans
J'ai longtemps fumé et suite à cela, je viens d'arrêter la cigarette électronique que j'ai fumé pendant 3-4 ans avec un taux de nicotine d'environ 10 mg.
De corpulence athlétique, 60 kgs...

Examens fait depuis juin:
Prise de sang assez complète en juin, ( réaction contre virus confirmée )
Prise de sang Début août TSH à 3.9
Radio du cou ( canal étroit, mais en principe pas de quoi avoir ce genre de symptômes)
VNG prévu courant octobre avec mon ORL

Toujours est il que mon cou je le connais, je veux dire j'ai eu des période où j’étais dans l'obligation de craquer mon cou dès le réveil 4-5 craquements successifs toujours le même côté, sous peine d'être bloqué. Ce n'est plus le cas maintenant. Mais hier, 15 août, après m'être manipulé le cou je me suis senti pratiquement normal de 15h30 à 19-20h
Est ce une coïncidence avec le fait que nous arrivions en fin d'après midi ? j'étais persuadé de la cause des cervicales hier, mais depuis cela m'a repris doucement hier soir, et de manière habituelle ce matin. Il est 15 heures et je suis toujours "dedans" pour le moment.

la semaine prochaine je cours chez l'osthéo avec l'aval de mon généraliste, car c'est la première piste que je veux éclaircir. Ensuite mon problème de mâchoire qui craque peut être, le test VNG prévu en octobre me fixera sur l'oreille interne, et je ne serai pas contre commencer un traitement pour contrer cette hypothyroïdie débutante.

Merci à vous,
Cordialement,

Portrait de Fred12
J'aime 0

Bonjour à tous,
Un de plus,
en ce qui me concerne cela à commencé le 17 juin la semaine avant mon départ à l'étranger, apparemment déclenché par un virus ( en tout cas c'est ce que l'analyse de sang des urgences avait confirmée le 19 juin ) pas de fièvre, 1 seul vomissement le matin, et me voilà parti cloué 1 semaine complète au lit à me nourrir de demie banane car je n'arriver à rien manger.
Sensation de tête lourde, douleur aux premières cervicales à la base de la tête,
"décalage de conscience", perception désagréable, état nauséeux,
fatigue et faiblesse dans les bras, les jambes
éblouissement, bâillements,
bouche et langue chargées (blanche) et gorge serrée !
besoin d'uriner fréquemment peut être
un sommeil pas du tout réparateur car fatigué dès le réveil.
Difficulté à stabiliser / concentrer ma vision et ma concentration.

En fin de semaine j'arrive enfin à voir un généraliste qui me confirme que mon corps avait réagit à un virus ( test à l'appui, ce n'était donc pas bactériologique )
Rassuré et globalement mieux, je suis parti à l'étranger en grande forme en tout cas aucun de ces symptômes durant mon séjour.

Mon retour 1 mois après fut laborieux, 2 vol retardés au total 26 heures de voyages sans fermer l’œil pratiquement donc grosse fatigue et léger coup de froid.
Le 14 juillet de retour chez moi, cela m'a repris à l'identique, Tête lourde, douleur cervicales, état nauséeux,... sous forme d'une première crise d'1 semaine, moins présente pendant quelques jours suivant, et depuis je ne suis que très rarement "stable", de retrouver une conscience, une perception stable. Les jours ne se ressemblent guère, quelques fois c'est dès le réveil, quelques fois 1 heure après le réveil. Mais avec, en effet, une tendance à me laisser tranquille en fin d'après midi également.... cela reprend courant de soirée.
Actuellement je ne dors pas plus de 7 heures, en me réveillant souvent aux mêmes heures, en tout cas au moindre bruit.
Contrairement à avant il me semble que mon sommeil est moins profond.

Quelques signes avant coureurs: 1 à 2 ans précédemment
Je n'avais aucun soucis de sommeil auparavant, uniquement se lever pour uriner, 1 à 2 fois tôt le matin.
Difficulté à me débarrasser de l'eau dans les oreilles l'été dernier , quelques otites pratiquement sans douleurs, bourdonnement, vibrations passagères, mais sifflements/acouphènes devenus omniprésent depuis.
Changement de résonance osseuse durant le brossage des dents
Mon cou a toujours craqué, au sport, au réveil, et est plutôt sujet à se bloquer comme cet hiver à cause de la crispation réaction au froid.
cet hiver ( début 2019) fut compliqué avec un gros épisode "d'oreilles bouchées" de perte d'odorat passagère, et de sensation de casque derrière la tête...
un printemps presque tranquille, juste secoué à 2 reprises lors de séjour à Walibi ( certaines attractions sont violentes physiquement )
Thyroïde que je surveille à cause de quelques nodules , avec tendance à l’hypothyroïdie mais sans traitement encore
Bruxisme ? je ne sais pas en tout cas j'ai une mâchoire qui craque à droite depuis l'adolescence mais de manière involontaire si je dois mâcher comme il se doit.
Les urgences lors de ma première crise m'ont décelé un rythme cardiaque faible également comme (Didier31), mais comme je suis sportif....

En ce qui me concerne je passe ma vie sur ordinateur, (infographiste) mauvaise position, fatigue des yeux à cause des radiations et des défilements de fenêtres....
J'ai 43 ans
J'ai longtemps fumé et suite à cela, je viens d'arrêter la cigarette électronique que j'ai fumé pendant 3-4 ans avec un taux de nicotine d'environ 10 mg.
De corpulence athlétique, 60 kgs...

Examens fait depuis juin:
Prise de sang assez complète en juin, ( réaction contre virus confirmée )
Prise de sang Début août TSH à 3.9
Radio du cou ( canal étroit, mais en principe pas de quoi avoir ce genre de symptômes)
VNG prévu courant octobre avec mon ORL

Toujours est il que mon cou je le connais, je veux dire j'ai eu des période où j’étais dans l'obligation de craquer mon cou dès le réveil 4-5 craquements successifs toujours le même côté, sous peine d'être bloqué. Ce n'est plus le cas maintenant. Mais hier, 15 août, après m'être manipulé le cou je me suis senti pratiquement normal de 15h30 à 19-20h
Est ce une coïncidence avec le fait que nous arrivions en fin d'après midi ? j'étais persuadé de la cause des cervicales hier, mais depuis cela m'a repris doucement hier soir, et de manière habituelle ce matin. Il est 15 heures et je suis toujours "dedans" pour le moment.

la semaine prochaine je cours chez l'osthéo avec l'aval de mon généraliste, car c'est la première piste que je veux éclaircir. Ensuite mon problème de mâchoire qui craque peut être, le test VNG prévu en octobre me fixera sur l'oreille interne, et je ne serai pas contre commencer un traitement pour contrer cette hypothyroïdie débutante.

Merci à vous,
Cordialement,

Portrait de Fred12
J'aime 0

Bonjour à tous,
Un de plus,
en ce qui me concerne cela à commencé le 17 juin la semaine avant mon départ à l'étranger, apparemment déclenché par un virus ( en tout cas c'est ce que l'analyse de sang des urgences avait confirmée le 19 juin ) pas de fièvre, 1 seul vomissement le matin, et me voilà parti cloué 1 semaine complète au lit à me nourrir de demie banane car je n'arriver à rien manger.
Sensation de tête lourde, douleur aux premières cervicales à la base de la tête,
"décalage de conscience", perception désagréable, état nauséeux,
fatigue et faiblesse dans les bras, les jambes
éblouissement, bâillements,
bouche et langue chargées (blanche) et gorge serrée !
besoin d'uriner fréquemment peut être
un sommeil pas du tout réparateur car fatigué dès le réveil.
Difficulté à stabiliser / concentrer ma vision et ma concentration.

En fin de semaine j'arrive enfin à voir un généraliste qui me confirme que mon corps avait réagit à un virus ( test à l'appui, ce n'était donc pas bactériologique )
Rassuré et globalement mieux, je suis parti à l'étranger en grande forme en tout cas aucun de ces symptômes durant mon séjour.

Mon retour 1 mois après fut laborieux, 2 vol retardés au total 26 heures de voyages sans fermer l’œil pratiquement donc grosse fatigue et léger coup de froid.
Le 14 juillet de retour chez moi, cela m'a repris à l'identique, Tête lourde, douleur cervicales, état nauséeux,... sous forme d'une première crise d'1 semaine, moins présente pendant quelques jours suivant, et depuis je ne suis que très rarement "stable", de retrouver une conscience, une perception stable. Les jours ne se ressemblent guère, quelques fois c'est dès le réveil, quelques fois 1 heure après le réveil. Mais avec, en effet, une tendance à me laisser tranquille en fin d'après midi également.... cela reprend courant de soirée.
Actuellement je ne dors pas plus de 7 heures, en me réveillant souvent aux mêmes heures, en tout cas au moindre bruit.
Contrairement à avant il me semble que mon sommeil est moins profond.

Quelques signes avant coureurs: 1 à 2 ans précédemment
Je n'avais aucun soucis de sommeil auparavant, uniquement se lever pour uriner, 1 à 2 fois tôt le matin.
Difficulté à me débarrasser de l'eau dans les oreilles l'été dernier , quelques otites pratiquement sans douleurs, bourdonnement, vibrations passagères, mais sifflements/acouphènes devenus omniprésent depuis.
Changement de résonance osseuse durant le brossage des dents
Mon cou a toujours craqué, au sport, au réveil, et est plutôt sujet à se bloquer comme cet hiver à cause de la crispation réaction au froid.
cet hiver ( début 2019) fut compliqué avec un gros épisode "d'oreilles bouchées" de perte d'odorat passagère, et de sensation de casque derrière la tête...
un printemps presque tranquille, juste secoué à 2 reprises lors de séjour à Walibi ( certaines attractions sont violentes physiquement )
Thyroïde que je surveille à cause de quelques nodules , avec tendance à l’hypothyroïdie mais sans traitement encore
Bruxisme ? je ne sais pas en tout cas j'ai une mâchoire qui craque à droite depuis l'adolescence mais de manière involontaire si je dois mâcher comme il se doit.
Les urgences lors de ma première crise m'ont décelé un rythme cardiaque faible également comme (Didier31), mais comme je suis sportif....

En ce qui me concerne je passe ma vie sur ordinateur, (infographiste) mauvaise position, fatigue des yeux à cause des radiations et des défilements de fenêtres....
J'ai 43 ans
J'ai longtemps fumé et suite à cela, je viens d'arrêter la cigarette électronique que j'ai fumé pendant 3-4 ans avec un taux de nicotine d'environ 10 mg.
De corpulence athlétique, 60 kgs...

Examens fait depuis juin:
Prise de sang assez complète en juin, ( réaction contre virus confirmée )
Prise de sang Début août TSH à 3.9
Radio du cou ( canal étroit, mais en principe pas de quoi avoir ce genre de symptômes)
VNG prévu courant octobre avec mon ORL

Toujours est il que mon cou je le connais, je veux dire j'ai eu des période où j’étais dans l'obligation de craquer mon cou dès le réveil 4-5 craquements successifs toujours le même côté, sous peine d'être bloqué. Ce n'est plus le cas maintenant. Mais hier, 15 août, après m'être manipulé le cou je me suis senti pratiquement normal de 15h30 à 19-20h
Est ce une coïncidence avec le fait que nous arrivions en fin d'après midi ? j'étais persuadé de la cause des cervicales hier, mais depuis cela m'a repris doucement hier soir, et de manière habituelle ce matin. Il est 15 heures et je suis toujours "dedans" pour le moment.

la semaine prochaine je cours chez l'osthéo avec l'aval de mon généraliste, car c'est la première piste que je veux éclaircir. Ensuite mon problème de mâchoire qui craque peut être, le test VNG prévu en octobre me fixera sur l'oreille interne, et je ne serai pas contre commencer un traitement pour contrer cette hypothyroïdie débutante.

Merci à vous,
Cordialement,

Portrait de Fred12
J'aime 0

Bonjour à tous,
Un de plus,
en ce qui me concerne cela à commencé le 17 juin la semaine avant mon départ à l'étranger, apparemment déclenché par un virus ( en tout cas c'est ce que l'analyse de sang des urgences avait confirmée le 19 juin ) pas de fièvre, 1 seul vomissement le matin, et me voilà parti cloué 1 semaine complète au lit à me nourrir de demie banane car je n'arriver à rien manger.
Sensation de tête lourde, douleur aux premières cervicales à la base de la tête,
"décalage de conscience", perception désagréable, état nauséeux,
fatigue et faiblesse dans les bras, les jambes
éblouissement, bâillements,
bouche et langue chargées (blanche) et gorge serrée !
besoin d'uriner fréquemment peut être
un sommeil pas du tout réparateur car fatigué dès le réveil.
Difficulté à stabiliser / concentrer ma vision et ma concentration.

En fin de semaine j'arrive enfin à voir un généraliste qui me confirme que mon corps avait réagit à un virus ( test à l'appui, ce n'était donc pas bactériologique )
Rassuré et globalement mieux, je suis parti à l'étranger en grande forme en tout cas aucun de ces symptômes durant mon séjour.

Mon retour 1 mois après fut laborieux, 2 vol retardés au total 26 heures de voyages sans fermer l’œil pratiquement donc grosse fatigue et léger coup de froid.
Le 14 juillet de retour chez moi, cela m'a repris à l'identique, Tête lourde, douleur cervicales, état nauséeux,... sous forme d'une première crise d'1 semaine, moins présente pendant quelques jours suivant, et depuis je ne suis que très rarement "stable", de retrouver une conscience, une perception stable. Les jours ne se ressemblent guère, quelques fois c'est dès le réveil, quelques fois 1 heure après le réveil. Mais avec, en effet, une tendance à me laisser tranquille en fin d'après midi également.... cela reprend courant de soirée.
Actuellement je ne dors pas plus de 7 heures, en me réveillant souvent aux mêmes heures, en tout cas au moindre bruit.
Contrairement à avant il me semble que mon sommeil est moins profond.

Quelques signes avant coureurs: 1 à 2 ans précédemment
Je n'avais aucun soucis de sommeil auparavant, uniquement se lever pour uriner, 1 à 2 fois tôt le matin.
Difficulté à me débarrasser de l'eau dans les oreilles l'été dernier , quelques otites pratiquement sans douleurs, bourdonnement, vibrations passagères, mais sifflements/acouphènes devenus omniprésent depuis.
Changement de résonance osseuse durant le brossage des dents
Mon cou a toujours craqué, au sport, au réveil, et est plutôt sujet à se bloquer comme cet hiver à cause de la crispation réaction au froid.
cet hiver ( début 2019) fut compliqué avec un gros épisode "d'oreilles bouchées" de perte d'odorat passagère, et de sensation de casque derrière la tête...
un printemps presque tranquille, juste secoué à 2 reprises lors de séjour à Walibi ( certaines attractions sont violentes physiquement )
Thyroïde que je surveille à cause de quelques nodules , avec tendance à l’hypothyroïdie mais sans traitement encore
Bruxisme ? je ne sais pas en tout cas j'ai une mâchoire qui craque à droite depuis l'adolescence mais de manière involontaire si je dois mâcher comme il se doit.
Les urgences lors de ma première crise m'ont décelé un rythme cardiaque faible également comme (Didier31), mais comme je suis sportif....

En ce qui me concerne je passe ma vie sur ordinateur, (infographiste) mauvaise position, fatigue des yeux à cause des radiations et des défilements de fenêtres....
J'ai 43 ans
J'ai longtemps fumé et suite à cela, je viens d'arrêter la cigarette électronique que j'ai fumé pendant 3-4 ans avec un taux de nicotine d'environ 10 mg.
De corpulence athlétique, 60 kgs...

Examens fait depuis juin:
Prise de sang assez complète en juin, ( réaction contre virus confirmée )
Prise de sang Début août TSH à 3.9
Radio du cou ( canal étroit, mais en principe pas de quoi avoir ce genre de symptômes)
VNG prévu courant octobre avec mon ORL

Toujours est il que mon cou je le connais, je veux dire j'ai eu des période où j’étais dans l'obligation de craquer mon cou dès le réveil 4-5 craquements successifs toujours le même côté, sous peine d'être bloqué. Ce n'est plus le cas maintenant. Mais hier, 15 août, après m'être manipulé le cou je me suis senti pratiquement normal de 15h30 à 19-20h
Est ce une coïncidence avec le fait que nous arrivions en fin d'après midi ? j'étais persuadé de la cause des cervicales hier, mais depuis cela m'a repris doucement hier soir, et de manière habituelle ce matin. Il est 15 heures et je suis toujours "dedans" pour le moment.

la semaine prochaine je cours chez l'osthéo avec l'aval de mon généraliste, car c'est la première piste que je veux éclaircir. Ensuite mon problème de mâchoire qui craque peut être, le test VNG prévu en octobre me fixera sur l'oreille interne, et je ne serai pas contre commencer un traitement pour contrer cette hypothyroïdie débutante.

Merci à vous,
Cordialement,

Portrait de Fred12
J'aime 0

désolé pour les répétitions mais ce forum n'est pas pratique du tout, j'ai eu des messages d'erreur pensant que ce n'était pas publié d' où les doublons...

Portrait de elfinette
J'aime 0

Bonjour à tous,
J’ai 26 ans et pour ma part j’ai des symptômes similaires, et cela dure depuis plus de 5 ans et me plombe la vie! J’ai de très grosses difficultés de me réveiller si pas d’impératif (aller au travail), un énorme poids dans la tête une sensation difficile à décrire, mal aux yeux, parfois sensation d’ébriété d’être comme en train de « flotter » dans ma tête. Je suis constamment fatiguée, n’ai presque pas d’énergie dans les jambes les bras des que je fais du sport je me sens épuisée. Je baille toute la journée à n’en plus pouvoir, et j’ai des difficultés à me concentrer ainsi que de mémoire quand auparavant cela était plutôt l’inverse j’avais une très bonne mémoire!
J’ai été voir de nombreux spécialistes incapables de me trouver quoi que ce soit (orl, neurologue, spécialiste du sommeil, endocrinologue etc). Selon eux ça doit donc être psychologique/stress, réponse qui m’exaspère car cela a changé du jour au lendemain sans raison... je ne suis pas du tout déprimée et a chaque fois on essaie de me faire croire que je ne m’en rends peut être pas compte moi même...
Par contre tous ces problèmes au quotidien commencent vraiment à me miner le moral car je n’en vois pas la fin ni solution...j’ai d’ailleurs complètement abandonner l’idée de trouver une réponse et j’ai lâché l’affaire.
Je me demandais si vous aviez aussi la même chose...j’ai remarqué que je dormais sur le ventre et je suis également convaincue qu’il y a un dysfonctionnement dû au sommeil, pour ma part c’est comme si la tête n’était pas bien oxygénée et je me suis dit que c’était peut être lié à ma posture pendant que je dors, auriez vous ce point commun?
Merci en tout cas de partager votre témoignage je me sens moins seule parce qu’autour de moi personne ne comprends ce que je vis et j’ai même arrêté d’en parler...
Courage à tous et à toutes!

Portrait de Stabilow
J'aime 0

Bonjour à tous, je ne suis pas coutumier du faite mais en désespoir de cause me voici à essayer de résoudre mes problèmes de santé sur un forum virtuel. Je poste donc mon message ici comme on lance une bouteille à la mer…

Je me rapproche de vous parce que comme vous, j’ai des problèmes que la médecine traditionnelle ne semble pas pouvoir diagnostiquer.

j’ai comme vous le sentiment d’avoir l’esprit confus, je peine à décrire cela comme des vertiges dans le sens où je n’ai pas de problème de perte d’équilibre, ni de sensations rotatoire. Je parle bien d’un problème de confusion mentale très difficile à expliquer à un médecin.

À cela s’ajoute un problème d’acouphènes Unilatéral, dans l’oreille gauche. Mon acouphènes se traduit par un sifflement aigu et permanent.

Comme vous, j’ai consulter un médecin, qui m’a dirigé vers un O.R.L., puis vers un neurologue, puis vers un cardiologue,Avec à chaque fois toute une batterie de tests : I.R.M. cérébrale, multiples prise de sang, radiographie du cœur, etc. absolument tous les voyants sont au vert.

Pour résumer je souffre de confusion mentale qui pourrait se rapprocher à un état d’ébriété. Et un acouphènes oreille gauche permanent.État vaseux, état d’ébriété, confusion, étourdissement, je ne sais plus comment qualifier mon problème.

L’intensité de l’acouphènes peut varier selon les jours, tout comme l’intensité de mon sentiment D’état vaseux.
Je n’ai cependant pas noté qu’il arrive le matin une demi-heure après le lever, ni qu’il s’affaiblissent en courant d’après-midi. Dans mon cas le problème si il arrive plus fréquemment le matin, on peut aussi apparaître le soir après une journée de travail.

Je souffre de ce problème depuis le mois de juillet 2019.

Je pense pouvoir noter sans toutefois pouvoir être catégorique qu’il y a un lien entre mon état de fatigue, et l’intensité des symptômes. Plus je suis fatigué plus les symptômes sont présents est intense. Cependant, les symptômes n’ont pas disparu pendant mes trois semaines de vacances cet été au mois d’août... je pense donc que la fatigue est un facteur aggravant mais pas le facteur déclencheur.

Mais je note aussi un lien entre mon état d’anxiété et l’intensité de mes symptômes. Lors de journée de travail stressante mais symptômes peuvent avoir des pics d’intensité.

Il y a peut-être un lien entre l’anxiété et la fatigue ? Le corps gère peut-être moins l’anxiété lorsqu’il est fatigué ?

J’ai lu attentivement tous les postes plus haut, je souffre de bruxisme, il faudra peut-être que je me dirige vers cela. Et je souffre de torticolis chronique. J’ai été victime d’un accident de voiture avec coup du lapin en 2010. Y a-t-il un lien ?

Aujourd’hui je me tourne vers L’ostéopathie. Il semble en effet qu’un mauvais alignement des vertèbres cervicales, pourrait entraîner « vertiges et acouphènes ».

Je n’aime pas le mot vertige Parce que on l’associe souvent à des effets rotatoire et des pertes d’équilibre. mais après tout, ce dont nous souffrons est peut-être une forme de « faux vertige » ?

Quoi qu’il en soit je suis allé voir un ostéopathe mardi de la semaine dernière. il m’a dit de revenir vers lui 10 à 15 jours plus tard pour l’informer des résultats de ses manipulations. Malheureusement cela fait 10 jours et je n’ai aucun changement.

Je reste pour cent persuadé que ce dont nous souffrons est lié à un problème de mauvaise irrigation cérébral.

J’ai aussi lu beaucoup sur le réalignement de la classe. Je voulais te chercher dans Google, mais au terme de mes recherches je n’ai trouvé que ce qui ressemble à du charlatanisme.

Je vais poursuivre mes examens dans le sens de l’ostéopathie et peut-être me tourner vers le problème de bruxisme.

Restons connectés, et tenons-nous informé de nos évolutions respectives… À nous tous, nous finiront bien par trouver quelque chose.

Portrait de Stabilow
J'aime 0

J’ai oublié de préciser que je suis un homme de 40 ans, 1 m 92, et 86 kg
(j’ai perdu 6 kg depuis le début de mes symptômes en juillet 2019).

J’ai oublié de dire aussi qu’on m’a très souvent diriger vers des problèmes psychosomatique voir psychologique voir déprime voir burnout etc.
Alors que je ne me sens pas du tout déprimé, je suis très amoureux de ma femme, j’adore mes deux enfants, J’ai une vie sociale et amicale tout à fait normal, j’ai un métier stressant mais je l’ai depuis 12 ans maintenant et rien de ce côté peut expliquer mon état. j’ai une vie sociale et amicale tout à fait normal, j’ai un métier stressant mais je l’ai depuis 12 ans maintenant et rien de ce côté peut expliquer mon état. je n’ai pas de problème psychologiques particulier.

J’ai ce problème depuis maintenant quatre mois, et je commence déjà à désespérer d’en trouver un jour l’origine. Beaucoup de personnes me demande des nouvelles de mon état de santé, et il est assez insupportable de leur répéter sans cesse que je ne vais pas mieux. Quand je lis certains de vos commentaires qui date de plusieurs années j’avoue que cela me mine un peu le moral…

Portrait de Stabilow
J'aime 0

J’ai aussi été victime et plus particulièrement au début de mes symptômes en juillet de crise d’anxiété à répétition.

Je pense qu’il s’agit d’un réflexe normal du cerveau face a une un sentiment de perte de contrôle.

J’en ai beaucoup moins désormais, parce que je pense que je m’habitue à ce sentiment de perte de contrôle.

Ça reste la vie d’un internaute pas du tout médecin,

Portrait de Fred12
J'aime 0

Merci Stabilow,
pour ma part, idem, IRM cérébral et cervical sont R.A.S. Cela n'a rien donné,
VNG chez l'ORL non plus,
En revanche j'ai vu osthéo il y a 10 jours et j'étais méchamment bloqué à gauche des 1ére et 2éme cervicale. Même si tout le monde s'acharne à dire que cela ne peut pas se bloquer ( les médecins et kine) quand elle m'a mit les doigts aux endroits névralgiques j'ai bien sentis et j'étais content d'avoir trouvé la solution. Cependant vous vous en doutez cette sensation d'ébriété continue. Je suis quand même passé de crise qui durait une semaine environ à quelque chose de plus omniprésent moins intense. Les périodes 30 min après le réveil et baisse d'intensité le soir ont changées aussi pour des hauts et des bas permanents.
Je rappelle que cela a commencé le 16 juin 2019, j'ai eu une attaque virale quelque chose d'assez fort, mais sans fièvre. et depuis cela ne me quitte plus non plus.
Un point que je n'ai pas encore abordé et le tabac et la cigarette électronique.
Depuis que j'ai ça, quand je fume le tabac me "défonce" je suis sûr de "déclencher" cette sensation de manière plus marquée si je fume. Alors qu'avant il m'en fallait beaucoup plus. Fumez vous ? Etes vous en sevrage tabagique et/ou cannabique ?
Etes vous sur écran d'ordi toute la journée ?
merci à vous
Fred

Portrait de JulB33
J'aime 0

bonjour à tous ! je me retrouve dans les symptômes énoncés par stabilow, un sentiment d’avoir l’esprit confus, sans perte d’équilibre, ni de sensations rotatoire, juste une sensation de mal-être. pour ma part, l'élément declencheur a été pour moi une manœuvre de valsalva trop forte (souffler par le nez en bouchant son nez pour décompresser les oreilles) qui m'a fait un poc dans l'oreille gauche et s'en est suivi un petit vertige, et ensuite, plus rien pendant un jour et demi. et donc le surlendemain, les symptômes ont commencé : etat pseudo-ebrieux, nausées matinales, sensation dans l'oreille sans perte d'audition, crise d'angoisse lié à cela. j'ai consulté medecin, kiné vestibulaire, orl, ostéopathe, et rien ! Ras au scanner, à l'IRM, à la prise de sang !
Cela m'a donc un peu rassuré en eliminant une possible tumeur, fistule du conduit auditif, malformation chiari (position basse du cervelet), problème thyroïde (enfin il me semble que c'est vérifié dans la prise de sang). un second orl m'a dit que cela pourrait venir d'un problème de compensation de pression interne et m'a prescrit une solution de glycérol pendant 1mois, que je teste depuis 1semaine (mais sans grand resultat pour l'instant), apparemment utilisé pour soigner la maladie de menière.
En tout cas, ça fait 4 mois aussi que je suis dans cet état, j'envisage l'aspect psychologique suite à un possible choc émotionnel. j'ai 36 ans, une femme et un enfant, tout se passevie. au niveau personnel et professionnel, mais j'avoue que cela devient très pesant au quotidien. j'étais limite hypocondriaque avant et je pense que ça ne m'a pas aidé.
Sur ce au plaisir de vous lire et en espérant trouver une solution ensemble. bonne nuit. julien

Portrait de Stabilow
J'aime 0

Je suis en sevrage tabac depuis septembre. Et cannabis inutile d’en prendre j’al l’impression d’être sous effet permanent :-)

Je passe beaucoup de temps sur écran. Que ce soit ordi ou smartphone.

Hypocondriaque je le deviens. En tout cas j’ai l’impression d’être en perpétuel analyse de mes symptômes. Quand, ou, pourquoi, comment, je passe mon temps à scanner mon corps pour essayer de voir ce qui va, ce qui ne va pas et tenter de mettre en corrélations les éléments. Du coups les gens pensent que je devrais moins y penser pour que ça passe.... j’ai essayé mais.... sans succès.

C’est triste mais ça fait plaisir de se sentir moins seul grâce à vous.

Portrait de Groom
J'aime 0

Bonjour,

Je pose une petite pierres à la suite de ces messages. Ou je me retrouve également.

Pour moi tout a débuté par une légère rotation de la tête... et j’ai eu vraiment un vertige... en effet l’impression que le décor de la pièce n’avait pas suivie la rotation de ma tête... et depuis j’ai cette sensation désagréable et indéfinissable dans la tête... raideur nuque... tension dans le front... etc etc... et bien sûr aucun moyen de trouver une solution pour le moment... je ne me suis pas lancé dans une série d’examens car je pense que comme vous tout sera ok... mais cette sensation du matin au soir est vraiment désagréable... il ne faut pas lâcher et trouver une solution le retour d’expérience de chacun y contribue merci à tous.

Portrait de part0101
J'aime 0

Bonjour,

Laurent zacio as tu pu résoudre ton problème ? Je souffre exactement mot pour mot des mêmes symptômes. Étant très stressé depuis 1 an suite a un burn out cette sensation d'être vaseu n'est quant à elle présente que depuis quelques semaines. Jai déjà fait nombreux examens en rapport avec mon stress chronique et mon hypocondrie et tt est normal. Je pense donc aussi que ça vient d'un sommeil non réparateur et d'une stress chronique.
Si tu peux donner des nouvelles je suis preneur...
Je suis en TCC dune part je vais donc tester en parallèle le l72 pour améliorer le sommeil.
A bientôt

Pages

Participez au sujet "sensation tete vaseuse"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "sensation tete vaseuse"

  • ... La voix chevrotante, voix de polichinelle ou égophonie, se caractérise par un ... la survenue d'une résonance de la voix qu'il est possible d'entendre en auscultant la poitrine de certains patients atteints de pleurésie ...