Portrait de rorol
J'aime 0

Bonjour Gloria, très touchant ton histoire. Si je comprends bien tu es actuellement enceinte grâce à une fiv avec don. Mais pourquoi dis-tu qu’il y’a un risque de fausse couche ? Est-ce que c’est dans ton cas en particulier. Ou alors c’est pour dire que pour tous les cas de fiv avec don il y’a risque de fc ? Si oui, comment ça s’explique qu’il y’ait ce risque. Je croise les doigts pour que ta grossesse se passe bien jusqu’à terme.

Portrait de abralise
J'aime 0

Waouh seulement 2% ce chance de tomber enceinte naturellement en cas d’IOP ? C’et vraiment très minable hein. Je comprends pourquoi chez moi ça ne marchait pas. Et malgré toutes mes fiv, rien ne marchait. Voyant à quel point j’en avais assez des échecs. C’est la raison pour la quelle le gygy nous a finalement proposé l’adoption. Mais heureusement j’ai découvert qu’il y’avait le don de gamète. Et je pense que c’est ce que je vais faire.

Portrait de mariboss
J'aime 0

Je ne comprends pas bien Olive. Les 03 ovocytes que tu disais avoir obtenu. Ils n’étaient pas de bonne qualité pour être utilisés pour les autres essais ? C’est donc dire qu’une nouvelle ponction t’a été faite ? Et donc que tu a subi une autre période de stimulation ? Finalement la mauvaise qualité de l’embryon était du fait du sperme de ton homme ou de tes ovocytes ? Car jusqu’ici tu ne nous avais parlé que de ton insuffisance ovarienne.

Portrait de mariboss
J'aime 0

Mais tu ne nous as pas dit si la qualité était bonne ou mauvaise. Mais à te lire je suppose que tu souffres aussi d’une mauvaise qualité des ovocytes. Que signifie un ovocyte fertilisé ? Vraiment dommage pour ce qui t’est arrivé. J’imagine à quel point tu étais désespérée. Et entre temps, est ce que tu avais déjà entendu parler du don d’ovocyte ? Car je pense que si c’était le cas tu ne serais pas si désespérée.

Portrait de olive-royer
J'aime 0

les médecins essaient donc de m’expliquer, des gentilles infirmières me parlent sans que je ne comprenne. Je ne peux presque pas me rappeler de ce jour, mais de tout ce qu’on nous a expliqué deux mots sont restés graver dans ma mémoire : fécondation in vitro avec don d’ovocytes !!!! une appellation nouvelle pour moi et pour mon chéri. Après quelques heures de désillusion, colère et rage, j’ai décidé qu’il fallait que je fasse quelque chose, oui oui il fallait se bouger et faire absolument qlueque chose, mais plus facile à dire qu'à faire hein! loool les habituées savent bien de koi je parle

Portrait de hopebb
J'aime 0

olivve c'est pas normal de voir que nos gygys ici ne cessent de nous insister de continuer en fiv classique et pourtant le diagnostic impose de passer à autre chose, les fausses couches sont parfois dues à la qualité des ovocytes tu sais, donc fais gaffe! nous ignorons svt que la pma est tellement bizarre ici chez nous que certains gygy refusent d’accompagner les patientes dans la démarche de FIVDO à l’étranger de peur de sanctions, là aussi et en fonction de la clinique étrangère que vous aurez choisie, et là je vous conseille Biotexcom à kiev vu qu’elle s’occupe de l’aspect juridique après l’accouchement surtout pour les cas de GPA, il se chargera de la surveillance de l’endomètre en étroite collaboration avec celle-ci.

Portrait de piwi
J'aime 0

Mais hope, je ne pense pas que dans le cas d’Olive, la fiv classique était inutile. Il a bien fallut qu’on commence par là. Car de prime à bord il s’agissait d’une insuffisance ovarienne. Donc en principe dans de genre de cas la fiv classique peut aider. Ce n’est que lorsqu’on s’est rendu compte que ça ne marchait pas qu’on lui a proposé la fiv do. Elle a même eu beaucoup de chance que ça lui ait été proposé. Contrairement à abralise qui disait que son gygy ne lui avait même pas parlé de cette alternative.

Portrait de missyreal
J'aime 0

Un peu comme moi malgré les échecs en fiv classique, on le demandait de continuer. C’est pourquoi j’avais écrit le sujet quant à savoir après combien d’échec en fiv classique faut-il songer à une autre solution. Et vous m’avez été d’un très grande aide. En écoutant vos conseils, j’ai fait certains examens. Et là on m’a bien confirmé que si je continuais en fiv classique ce serait une perte de temps. Et donc bien évidemment ce qui m’a été conseillé c’est la fiv do. Donc je trouve que le gygy d’olive a fait du bon travail.

Portrait de abralise
J'aime 0

Je suis bien d’accord que les médecins aient peur des sanctions. Dans le cas où ils orientent les patients vers la fiv do à l’étranger. Mais personne ne les oblige à parler de l’étranger. Surtout quand ils savent par exemple que la patiente ne rempli plus les conditions pour y être admise en France. Ils peuvent juste se contenter de leur dire quel est le traitement adapté. Sans leur dire où le faire, et à la cliente de chercher la destination pour. Au lieu de procéder à la rétention de l’information.

Portrait de tchoutchouu
J'aime 0

C’était donc ta première fois d’entendre parler du don d’ovule ? Je suppose que ta colère et ta désillusion venaient du fait de ne plus pouvoir avoir un enfant qui porte tes gènes. Je sais ce que sais car j’étais une donneuse d’ovules avait. Et tout d’un coup de suis devenue infertile sans comprendre comment. Et le pire, désillusion totale, je ne pouvais plus procréer avec mes propres ovules malgré l’assistance médicale. En passant il vous a été proposé un double don ou un don unique ? Tu peux donc imaginer dans quel état je pouvais être !

Portrait de olive-royer
J'aime 0

et hop ! Je commence un nouveau chemin, cette-fois-ci sur internet…des heures et des heures sur les forums, en écrivant aux cliniques à l’étranger, en parlant avec mon mari. nous en arrivons à la conclusion que nous voulons aller en Ukraine. Nous décidons d’aller voir quelques cliniques à Kiev. Le choix était facile une fois qu’on était allé voir d’autant plus que en y allant on avait déjà beaucoup entendu parler de Biotexcom, voilà pourkoi j'ai été si emue de retrouver ici des autres femmes qui sont aussi passées par là pour sortir de l'enfer du manque de bébé

Portrait de carmelle2
J'aime 0

Bonjour ma chère et tout le plaisir pour moi de te lire, J'espère qu'entre temps les autres aussi ont réfléchi sur de qu'ils feront! tu sais je te donne raison pour toute ta bravoure, et à celles qui étaient à kiev et qui se plaignent plus ou moins, je dis juste que Ça ne sert à rien de s'attarder sur l'aspect du voisinage dans un hôtel où tu ne passera que quelques jours. Comme on le dis la plus longue étape qui est la stimulation, on le fait svt en France et pas absolument à kiev, biotex gère ça à distance. Du coup c'est un détail qui n'est plus si important que ça! Néanmoins je pense quand même que cette clinique devrait loger les patientes en fonction des département. Essayer de regrouper les patientes de même nationalité pourrait faire l'affaire. Bonne journée ma chérie.

Portrait de missyreal
J'aime 0

J’ai déjà entendu parler de ce problème de brouhaha. Crée par le fait de mélange les différentes nationalités. Et surtout dans ce que je lisais, on se plaignait beaucoup du vacarme des chinois. C’est facile à dire qu’il faudrait loger les départements séparément. Mais reste à savoir si les locaux sont asse grands pour. Vue la façon dont cette clinique est sollicitée. Ça ne m’étonnerait pas que ce soit difficile de trouver de l’espace.

Portrait de patpatrol
J'aime 0

En passant tu ne nous as pas dit pourquoi tu as commencé à chercher des cliniques étrangères. Pourquoi ne t’es tu pas lancée en fiv do ici en France. Est-ce par choix ou parce que toi aussi tu ne remplissais pas les conditions ? Si oui lesquelles exactement ou laquelle. Et qu’est ce qui vous a poussé vers le choix de Biotex ? Je constate que cette clinique est de plus en plus sollicitée hein. Et je pense que ce n’est pas le fait du hasard, ça c’est clair.

Portrait de mariboss
J'aime 0

Dis moi Olive, est ce que vous êtes vous aussi passés par le bureau de Bruxelles dont on parle souvent ? Je trouve que c’est plus pratique et plus rassurant avant de faire le déplacement vers l’Ukraine. Et c’est vraiment génial qu’il y’ait des coordinatrice par département. Mais j’ai une question, est ce que toutes les langues sont représentées ? Ou alors c’est l’anglais qui est en majorité ? Avec toutes les langues qu’il y’a dans le monde. Ça m’étonnerait que toutes soient représentées.

Portrait de piwi
J'aime 0

Parlant de langue, à quoi servent donc les interprètes. Si déjà il y’a une coordinatrice qui parle la langue de la patiente. Mariboss moi je ne pense pas que toutes les langues soient représentées. Mais que l’anglais remplace beaucoup. Mais dans ce cas il doit y avoir un nombre colossal d’interprète ! ça doit sûrement coûter cher à la clinique hein ! En plus c’est apparemment compris dans le prix total du programme.

Portrait de angeana
J'aime 0

En fait l’interprète sert d’intermédiaire entre la patiente et le médecin traitant. Le médecin lui, ce n’est pas en fonction des départements. Contrairement à la coordonatrice qui parle la langue de la patiente. Et c’est d’ailleurs elle qui passe plus de temps en communication avec la patiente. Même quand j’étais de retour en France, je restais en contact téléphonique avec ma coordonatrice. Tout le long de la durée du contrat. Et c’est vraiment une très bonne disposition qui rassure beaucoup la patiente.

Portrait de angeana
J'aime 0

J’avais même lu le témoignage d’une patiente de Biotex. Qui disait que sa coordinatrice lui avait permis de continuer à la contacter même après le terme du contrat. J’ai trouvé que c’est très aimable de la part de cette dernière. Je trouve les Ukrainiens vraiment très gentils et aimables. Je ne sais pas si ce n’est que dans le cadre de la PMA. Ou c’est pareil dans la vie de tous les jours. En tout cas ça m’a beaucoup touché par rapport à ici.

Portrait de olive-royer
J'aime 0

on décide de faire le traitement chez Biotexcom. La coordinatrice et les médecins francophones nous ont aidés dès le premier instant. Elles ont compris notre angoisse, notre déception. Le médecin nous explique que nous avons des bonnes possibilités. Tout le monde est positif. Le médecin me dit que j’avais un bel endomètre ce jour-là. Ça faisait des années que quelqu’un ne me disait pas quelque chose de positif-soulagement….

Portrait de claire24
J'aime 0

Bjr à toutes! vraiment concernant sa voisine comme la su le dire Martine quelle puisse s'armer de courage et affronter ce qui lui arrive l'insuffisance ovarienne est une maladie qui actuellement beaucoup des gens font face à cela, et surtout avec l'evolution de la science, il ya pas mal de clinique ou la FIV se passe trés bien, donc à ta voisine de recommencer son bilan de santé et de se faire bien suivre dans une bonne clinique, il ya meme nina qui nous a parler d'une clinique ou ça tante à eu un bon témognage, sa tante à fait deux FIV en FRANCE ou ça n'a pas marcher et la troisième FIV à ete faite en UKRAINE, la ou ça à marché, donc ta voisine peut aussi tenter sa chance la bas, pour voire ce que ça pourra donner comme solution, surtout beaucoup de courage à elle.

Portrait de patpatrol
J'aime 0

Ce qui tue même beaucoup de malade c’est qu’ils se découragent avant même d’avoir essayé un traitement. La voisine en question par exemple, vous voyez qu’elle n’a encore rien tenté ! Comment espère t-elle donc trouver du soulagement ? La médecine a tellement évolué qu’il est difficile de nos jours de ne pas trouver une solution un mal. D’où l’importance de s’informer et d’être cultivé. Etre cultivé n’est pas synonyme d’avoir fait de longues études. Il suffit de beaucoup lire, se documenter et suivre l’actualité.

Portrait de rorol
J'aime 0

C’est bien lors de votre premier voyage en Ukraine. Et après avoir effectué les examens complémentaires. Que le médecin a dit que tu avais un bel endomètre ? Ou c’est suite à l’étude de ton dossier médical que tu avais eu ici en France ? C’est vraiment important que les médecins aient des paroles positives et encourageantes. Ça participe même à la guérison du malade. Pourtant quand le moral est bas, ça peut même constituer un blocage à la guérison.

Portrait de olive-royer
J'aime 0

après donc le 1er voyage où nous avons donc été visité par le medecin et signé le contrat, on a décidé par la suite de congeler le sperme le jour suivant pour n’avoir à venir que la veille du transfert d’embryon et partir le jour d’après. 2 mois environ après notre première consultation, on est retourné à Kiev pour le transfert de 2 blastocystes, moi je ne connaissais vraiment rien à rai dire de toute cette histoire de pma, mais mon chéri m’expliquait que leur méthode de culture d’embryon pour avoir les blastocytes étaient super super et augmenterai les chances de réussite !

Portrait de gloria2
J'aime 0

oui oui olive, bien entendu...je vois aucun prblm en sa , voila:35 ans insuffisance ovarienne et tout ce qui va avec:Toujours pas de règles...les pénibles bouffées de chaleur;troubles du sommeil;ma libido etait en berne ...tous ce qu'il ya de pire je pense
apres qq tests et dosages sanguins:fsh à 74 amh à 0.3fsh est trop elevee+amh catastrophiquement basse... suite a un caryotype le verdict tombe et j'ai eu du mal a digérer la nouvelle ma insuffisance est d'origine genetique...
je souffre du syndroome de l'X fragile,,je sais pas si t'as entendu parler car c'est une maladie rare.le don d'ovocy tes a ete ma ultime chance pr avoir un baby.
j'ai essaye naturellement environ 3 ans

Portrait de pumpum
J'aime 0

C’est quoi ça encore le syndrome du X fragile ? On en entend tous les jours sur les maladies et syndrome. C’est aussi maintenant que j’apprends que l’insuffisance ovarienne peut être d’origine génétique. C’est aussi en lisant ce forum que j’avais lu que même certaines fausses couches peuvent être d’origine génétique. Pareillement pour les ménopauses précoces. Et même aussi que certaines infertilités masculines. Peuvent se transmettre du père au fils. Notamment certains syndromes touchant à la fertilité.

Pages

Participez au sujet "Merci à la medecine obstétrique, merci!!!!"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.