Portrait de lorie67
J'aime 0

Coucou les filles, j'espère qu'il y'a la pêche par ici. Pour celles qui sont en détresse je leur souhaite bien du courage et qu'elles abordent la nouvelle année avec espoir. Meli je suis de tout cœur avec toi, crois moi tout va bien se passer tu verras. Sylvie je te déconseille de prendre le vol le lendemain du transfert de brybry. Crois moi c'est trop risqué, car tu seras en altitude et le brybry aura du mal à s'accrocher. Je ne sais pas pourquoi tu es si pressé de rentrer. Je suppose que tu t'ai donné tant de mal pour en arriver là. Ça sera vraiment dommage de tout gâcher. Je te souhaite bonne chance pour le jour j! Tiens nous au courant du déroulement stp.

Portrait de anoelle
J'aime 0

j ne sais pas si c’est le meme principe qui s’applique en ukraine, mais j’ai constaté que le principe de l’anonymat s’applique aussi bien aux dons de gamètes qu’aux dons d’embryons. Je dois tt de meme préciser que le principe de l’anonymat est doublé par l’interdiction d’établir un lien de filiation entre le donneur et l’enfant, les enfants conçus par procréation médicalement assistée ainsi que les femmes qui ont bénéficié de l’assistance médicale à la procréation ont le droit d’obtenir des informations générales sur les donneurs, mais en aucun cas l’identité de ces derniers. Qui peut me dire c’est aussi le cas en ukraine svp ?

Portrait de germaineN
J'aime 0

je puis dir que désormais plus rien ne les retient ce couple d’amis lillois dont parlait clementine quoi, j'ai entendu parler de ce cas sur un groupe de ma facebook et un proche à alle y a intervenu laconiquement, la femme ce disait que après ce premier rendez-vous, elle n’avait plus qu’à les appeler pour commencer le traitement en en ukraine me disait aurine qui a pourtant fait preuve de patience après 2 ans de galère. La jeune femme qui a eu son premier enfant via un premier don il y a trois ans, ne croit plus aux promesses de rendez-vous pour son deuxième enfant, ah que c’est parfois compliqué tt ca

Portrait de germaineN
J'aime 0

Elle nou indiqauait qu’on dit c’est bon pour ce mois-ci, et puis en fait non. Le mois d’après, pareil. C’est dur de toujours repousser, il se trouve comme je le disait ici qe là-bas à kiev, les donneuses sont plus nombreuses car récompensées sur le nombre de dons qu’elle aura faite quoi, aaaah mon dieu une pratique purtant inconcevable en France où gratuité, anonymat et consentement sont à la base de notre fichue loi., je comprends donc noelle qui est allée en espagne , les chances et les methodes snt plus elevées, on n'a pas toute notre ie pour avoir un bbé tout de meme

Portrait de lorie67
J'aime 0

En effet tu es une privilégiée Lucie, beaucoup de femmes n'ont pas la chance que t'a eu. Je trouve sympa de ta part de revenir sur les forums pour édifier et apporter ton expérience à celles qui en ont besoin. Sylvie j'avais aussi eu vent de cet info toujours sur ce forum. Je ne connais pas particulièrement cette clinique du coup je ne Sais pas si les choses ont changer entre temps. Mais si c'est avéré dans ce cas c'est vraiment dommage. Un endroit pareil c'est fait pour retrouver une certaines sérénité. Pour nous autres on y vas pour essayer de tomber enceinte et pouvoir construire un foyer. Il faut que la direction trouve une solution à cela au plus vite. Je suis entièrement d'accord avec ton argumentaire Rhode, c'est la seule solution.

Portrait de anoelle
J'aime 0

en outre, il faut savoir tt de meme que en Espagne le principe de l’anonymat principalement de 2 exceptions voyez vous, il y a entre autre l’identité du donneur peut être révélée : d’une part lorsque la vie ou la santé de l’enfant sont en danger et que la connaissance de l’identité du donneur apparaît nécessaire ; ou encore d’autres parts lorsque la procédure pénale l’exige. Alors donc la loi espagnole précise que, dans ces deux cas, la révélation de l’identité du donneur doit être aussi limitée que possible et qu’elle n’a aucune conséquence sur la détermination de la filiation de l’enfant.

Portrait de clementine24
J'aime 0

au mois de mai de l’an passé il me souvient cette histoire saisissante de ce couple que j'ai vu sur france télévisions à propos de la pma, cela ne fait jamais de mal mais ce couple lillois s’en serait bien passé. Bien sur comme de nombreuses françaises désabusées, par tout ce qu’elles auront traversés en France, ces couples là donc se sont tournés vers ce centre étranger pour entamer les premières démarches en vue d’un don d’ovocytes en ukraine la grosse référence aujourd’hui en europe.

Portrait de anounou
J'aime 0

heloo tt le mond, moi j me rapplle d’ailleurs lorsque j’étais dans mes débuts en procréation médicalement assistée en France et que le médecin était formel qu’il me fallait absolument passer par un don d’ovocytes pour pallier à mon infertilité, une spécialiste dan l’hôpital ou j’étais suivie à savoir l’aimable déborah schouhmann, thérapeute en périnatalité disait en chuchotant à mon mari qe l’attente génère chez les femmes com moi beaucoup d’angoisses et parfois des fausses couches plus trd si ça persiste si jamais je fini par concevoir, et elle ajoutait que le femmes comme nous dans cette situtation manquent de confiance en elles.

Portrait de lorie67
J'aime 0

Salut Sylvie. Pour le moment j'attends mon rendez-vous pour mi-janvier. J'ai déjà signer le contrat avec eux et j'espère avoir fais le meilleur choix. Ça me surprend que tu me pose cette question. Ici en France c'est presque impossible d'avoir recours à un do due aux délais d'attente trop long. Cela est la conséquence du manque de donneuse. N'en parlons plus du double don, déjà je ne suis pas éligible pour le faire car je suis célibataire. C'est comme ça ici en France alors qu'ailleurs il n'y a pas ces restrictions. J'ai d'abord opter pour l'Espagne mais les prix m'ont découragé. En Ukraine où je vais le double don coûte pareil que le don unique. Tu comprend donc mon choix maintenant !

Portrait de anoelle
J'aime 0

huuuum j’avoue que c’est tout de meme différent de ce que l’on voit chez nous en France, vu qe les différents centres de procréation médicalement assisté espagnols sont parfois inspectés par les gouvernements régionaux, même si c’est pas une inspection aussi pointilleuse que ce que l’on voit en ukraine comme vous le disiez tantot, c’est déjà au moins bonne chose de savoir qu’il y quelqu’un qui fait le gendarme que ce soit en Espagne comme dans ce que vous avez connu à kiev

Portrait de bambis
J'aime 0

Je ne sais pas d’où vous sortent toutes ces infos que linda et florida nous ont donné ici mais bon, chaue pays a ses spécificités je pense, et anoelle pe nous le confirmer elle ki a été en espagne, et pour cell qui ont été en ukraine par expl, comme quoi les donneuses peuvent donner autant de fois qu’elles le veulent, je suis dépassée et j’aimerais svp que nous arrêtions de dire des choses que nous ne maitrisons pas les filles, ça peut induire les autres en erreur, je vais répondre que c’est entièrement faux , le don de gamètes est strictement soumis à la Loi ukrainienne de reproduction comme je le diait déjà ici la semaine passée je pense bien !

Portrait de lorie67
J'aime 0

Salut ma chère, tu es plutôt bien tombé car je suis de celles qui ont réussis là-bas. Je peux te rassurer que j'étais bien plus septique que beaucoup entre nous ici au départ. Déjà je connaissais très peu les pays de l'Europe de l'Est dans ce domaine, à plus forte raison l'Ukraine. Mais je t'assure que cette clinique a un plateau technique assez relevé. Les spécialiste professionnel et un suivie médical de qualité et super moderne. Ce qui l'a convaincu c'est le nombre de donneuses présentes dans leur base. Leurs profils sont dévoilés aux patientes, elles sont toutes jeunes saines et ont déjà un enfant. J'ai réussis à concevoir après deux tentatives à un prix que je trouve très abordable.

Portrait de lorie67
J'aime 0

Salut ma chère, tu es plutôt bien tombé car je suis de celles qui ont réussis là-bas. Je peux te rassurer que j'étais bien plus septique que beaucoup entre nous ici au départ. Déjà je connaissais très peu les pays de l'Europe de l'Est dans ce domaine, à plus forte raison l'Ukraine. Mais je t'assure que cette clinique a un plateau technique assez relevé. Les spécialiste professionnel et un suivie médical de qualité et super moderne. Ce qui l'a convaincu c'est le nombre de donneuses présentes dans leur base. Leurs profils sont dévoilés aux patientes, elles sont toutes jeunes saines et ont déjà un enfant. J'ai réussis à concevoir après deux tentatives à un prix que je trouve très abordable.

Portrait de anoelle
J'aime 0

en tout cas quoi qu’il en soit, il faut dire que les cliniques espagnoles ont le réel souci d’amélioration de la qualité et des processus et c’est pourquoi j’ai beaucoup apprécié ce que disait emiliennet qui mentionnait que l’organisme en charge du contrôle en ukraine inflige parfois des sanctions en cas de défaillance à des cliniques qui n’auront pas tjrs respecter les consignes et les règles de l’art, cela ùme semble malgré tout etre un aspect super super important lorsquon s'engage en pma, n'est ce pas??????

Portrait de germaineN
J'aime 0

bien sur noell, il est clair que l'attente longue rencontrée en France fait avoir tellement d’angoisses et de d’adrenaline, je ne sais pas si ça a changé entre temps ou c’est elle qui n’était pas suffisament bien renseignée, mais elle me disait aux dernières nvls que les femmes n’ont pas non plus l’obligation d’avoir déjà eu un enfant pour donner, et elles sont donc généralement plus jeunes, d’ordinaire moins de 30 ans, ce qui augmente les chances de réussites de l’opération facturée 4900 euros pour son cas dont environ 300 pour la donneuse,

Portrait de anoelle
J'aime 0

eh oui oui emiliennet tu as entièrement raison, il existe différents types d’accréditation pour la sécurité et la qualité mais le plus utilisé est la norme ISO, c’est cela qui est aussi utilisé en Espagne tout comme en ukraine comme tu nous le disais hier, pour moi c’est le meilleur type d’accréditation pour mener le contrôle dans la procréation médicalmemnt assistée, et on voit bien comment ça amène les cliniques à être le plus correct possible, normalement les pays comme les états unis qui ont bcp de dérives devraient se voir imposer ce genre de procedé de contrôle en ISO quoi

Portrait de bambis
J'aime 0

oui oui norme iso en ukraine c'est un atout dont j'ai meem entendu parler sur youtube il y a 3 jrs, J’avais eu la chance de consulter un peu ce texte que m’avait fait parcourir la coordonnatrice de biotex lors de notre premier voyage sur kiev, le texte nous explique que le nombre maximum autorisé d’enfants nés d’un don d’une même personne en ukraine ne doit pas être supérieur à six si j’ai bonne mémoire, en plus de ça, avant chaque don, les jeunes femmes doivent déclarer si elles ont déjà effecteur d’autres dons dans un autre centre et ça e rigole pas avec je vs assur

Portrait de germaineN
J'aime 0

Et c’est toujours là la particularité de l’ukraine à ce niveau, je te le disais clementine, car les 4900 euros incluent tout, or ailleurs ce serait sans compter le prix des médicaments à fournir à la donneuse et pour soi meme, Aurine ne cessait de me rappeler qe son mari et elle auraient préféré le faire chez nous où c’est remboursé, mais ça ne fonctionne pas. Actuellement plus de 2.000 femmes seraient dans l’attente d’un don en France, parfois dans un profond désarroi.

Portrait de emeraude88
J'aime 0

A propos votre clique serait elle capable d'aider une femme divorcée de 57 ans dont ses enfants ont déjà leur propre vie et maintenant elle veut recommencer à zéro toute seule. Combien cela coûte-t-il pour qu’elle puisse faire un plan?

Portrait de anoelle
J'aime 0

Pour dire vrai, bien qe je n’étais jamais allée en europe de l’est pour mener mon programme de procréation médicalement assistée, comme à kiev comme vous par exple, je peux tout de meme dire que l’expérience des clinques espagnoles datant de nombreuses années, les résultats sont parmi les meilleurs en europe et personnellement je conseillerai aussi cette destination aux autres femmes qui souffrent d’infertilité ici pourquoi, ou alors pourquoi pas comparer elles meme les offres de qlq cliniques avant de se décider

Portrait de anounou
J'aime 0

hum très svt donc la phrase qui revient est « suis-je à la hauteur? alors qu’en théorie, faire un enfant est la chose la plus simple et agréable au monde.» ah oui j’avoue que je me suis posé cette question mille et une fois lorsque tout coincait dans mon processus de fécondation in vitro DO, c’est aussi pourquoi je comprend ces personnes là qui passent leur temps à critiquer car pour bien comprendre la situation il faut l’avoir vécu dans sa chair, eh oui comment faire un enfant qui est la chose la plus banale qui soit peut être un calvaire pour nous autre ! mais bon hereusement que la science nous offre de voies de sortie et merci à ces cliniques de qualité qui nous ont porté leur secours et leur assistance pur que nous soyons aussi vues aujourd’hui comme des femmes à part entière

Portrait de anoelle
J'aime 0

Ha lala je comprends très bien ta question tu sais Jessi, mon expérience de quelques années dans la recherche bébé et dans les milieux de procration médicalement assistée m’a fait remarquer que la question que tu poses là est très récurrente tu sais, à saoir si les donneuses le font toujours pour de l’argent ! tu sais moi sans détours je te FAUX et ça n’engage que moi tu sais ! de ce qe je sais c’est que l’espagne autorise en effet à donner une compensation à la donneuse, ça n’a rien d’illégal,

Portrait de clementine24
J'aime 0

Pour revenir d’ailleurs sur cette loi de reproduction assistée dont patlait kendra ce matin et qui précise que seul en cas de circonstances extraordinaires et danger pour la vie de l’enfant, les données médicales indispensables sur la donneuse pourront être révélées, j’en avait vaguement échangé avec un responsable de la clinique avant de conclure mon contrat et il me disait que ces cas d’exception sont très très rares et si d’ordinaire ça se présente, ils seront traités avec la plus grandeur rigueur car il va y de l’image de leur clinique et du bien être de leur patientes et la sécurité des donneuses Avant de faire un don, les donneuses sont bien conscientes de leur acte et la clinique biotex leur explique à plusieurs reprises le caractère anonyme du don.

Portrait de anoelle
J'aime 0

les gens pensent que c’est facile de donner ses ovocytes, or bon nombre de personnes ne sont pas toujours prêtes à donner de leur ovocytes pour donner du sourire et du bonheur à ces couples en détresse et au bord de l’implosion, mais à cause de leur esprits égoistes et malsain, ces gens sont toujours les premiers à vouloir critiquer ou jeter du discrédit sur ces femmes là qui font ouevre util et qui ont un grand cœur !

Portrait de princessesarah
J'aime 0

bon debut de semain kes alies, je connais bien ce cas où elle regrette également qu’aucun dédommagement , ah que je tiens à préciser ici que ce mot est bien différent de la rémunération, ne soit prévu pour motiver des femmes hésitantes. Je crois que c’est l’un des gros avantage des pays com l’ukraine qui prévoient tjrs un petit dédommagement pour récompenser la donneuse, même si tous les soins sont remboursés, certaines mamans ont parfois des enfants à faire garder, des jours à poser, pour se rendre aux rendez-vous et il faut bien les récompenser pour le temps perdu.

Pages

Participez au sujet "pma en france, pourquoi c'est compliqué????"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "pma en france, pourquoi c'est compliqué????"

  • ... La ménopause précoce appelée également insuffisance ovarienne prématurée (IOP),  est un trouble au cours duquel les femmes de ...