Portrait de toutoumi
J'aime 0

Je suis actuellement enceinte de 8 mois. Donc je ne tarderai pas à avoir notre bébé dans les bras. J’espère que tout se passera bien pour la suite. Je n’ai pas voulu connaître le sexe, je préfère que ce soit une surprise. Donc quant à la layette, j’essaie d’acheter des vêtements aux couleurs et styles mixte. Peu importe le sexe, je suis déjà comblée. Mon mari est tout excité et ne tient plus sur place, il compte les jours tout le temps.

Portrait de miinouu
J'aime 0

huuuuuum toutoumi, quelle bonne nouvelle tu nous annonce là, enceinte de 8 mois c'est absolument fabuleux ça, il est presque deja là on va dire, vraiment toutes mes félicitations , comment t'as pas cherché à savoir le sexe? moi perso je ne tenais plus en plus, et au cours des echografies coment tu fais dis moi, c'est tellment tentant de demander de quel sexe il est, et les vetements de bébé, tu as fait les achats sans savoir le sexe, et les couleurs et autres du necessaire de bébé, tu pourrais etre surprise quoi, lool, mais tout ça c'est accessoire ma puce, l'esentie l est kil soit, meme si tu prenais un hellokity à un garçon tant pis quoi loooooool

Portrait de missyreal
J'aime 0

Vraiment cette affaire de stérilité inexpliquée je n’ai jamais compris. Comment est ce que la science peut ne pas avoir une réponse sur une stérilité. Je préfère encore souffrir d’une maladie et savoir quelle est le nom de ma maladie. Ou quelles sont ses symptômes et causes. Ça fait très mal de souffrir sans savoir ni comment ni quoi ni pourquoi. Et après les examens passés à Kiev Ericka, est ce que vous en avez su un peu plus ? Parce que parfois il y’a des erreurs de diagnostique hein.

Portrait de olga80
J'aime 0

Cc toutoumi . J’envisage de commencer mon programme do. Et puisque je n’ai pas d’expérience dans ce domaine je ne sais quel paquet choisir. J’ai pensé à vs demandé pr m’éclairer un peu et savoir si une seule tentative me suffira ou nn. En fait je souffre d’une maladie génétique (non identifiée à 100% à ce jour). Donc quand nous avons décidé il y a 3 ans de fonder une famille. Nous sommes allés consulter une généticienne.

Portrait de olga80
J'aime 0

Là le verdict est tombé (après plusieurs examens et long mois d’attente), je souffre d’une maladie génétique transmissible à 50%, avec un gène dominant. Et il n’y a pas de test prénatal possible ni de DPI. Seule solution pour nous dans ce cas c’est de recourir au don d’ovocyte (en effet je ne veux pas courir le risque de transmettre ma maladie à mon enfant).

Portrait de toutoumi
J'aime 0

Bonsoir Olga, et désolée pour ta maladie. Ce sont des choses qui arrivent malheureusement. Et on ne peut pas expliquer pourquoi. En parlant de fiv do, est ce que c’est ton gygy qui t’a proposé cette alternative ? Maintenant ça dépend des endroits où c’est fait. C’est au médecin de te proposer le nombre de tentatives que tu peux faire. Par exemple dans mon cas, le contrat que j’ai signé n’est pas autorisé à tout le monde. Par contre tout le monde peut choisir soit le pack à une seul tentative soit celui 2 tentatives.

Portrait de toutoumi
J'aime 0

D’accord je comprends mieux je ne t’avais pas lu jusqu’au bout. Là effectivement pour ne as transmettre le gène à ton enfant, tu dois impérativement passer par le don d’ovules. Bon on le fait ici en France, mais comme tu me demande ma propre expérience, je te conseille aussi d’aller à Biotex à Kiev. Les délais ne sont pas longs. Tu peux choisir n’importe quel pack, et je précise encore que celui de 5 tentatives c’est avec l’accord du médecin. Mais comme pour toi tu n’as pas eu des cas d’échecs de fiv, il s’agit plutôt d’un problème génétique. Dans ce cas même si tu choisis le pack à une tentative ça peut marcher. Cependant, pour te guider, le pack le plus choisi par les patientes est ce lui de 2 tentatives, car ça marche presque toujours à la 2ème.

Portrait de mimichou
J'aime 0

Bonsoir Olga, ta question est vraiment curieuse hein. A quoi ça te sert de savoir en combien de tentatives la fiv do a marché chez telle ou telle. Parce que ça varie tellement d’une patiente à une autre. Une personne te diras chez moi ça a marché du 1er coup. Une autre te dira que la 2ème tentative était la bonne. Une autre la 5 ème etc. Je ne sais pas trop en quoi ça t’avancerait. Parce que finalement, tu entendras parler de différents cas où ça aura marché à n’importe quelle tentative.

Portrait de patpatrol
J'aime 0

C’est pertinent ce que dit mimichou. Je pense que la bonne question serait de savoir combien de personne on connu des échecs de fiv do. Là au moins ça te permettra d’avoir une idée sur le taux de réussite ou d’échec. Mais si ça peut t’aider, le contrat le plus signé en Ukraine est celui à 2 tentatives. Car dans la plupart des cas, la 2ème tentative est toujours la bonne. En d’autres termes, c’est rare les cas d’échec à plus de 2 tentatives. Moi perso j’ai igné le pack à une seule tentative qui a marché.

Portrait de vanesset
J'aime 0

C’est vraiment incroyable et ça fait si chaud au cœur de voir tant de témoignages heureux jusqu’ici, il faut parfois etre vraiment dans les réseaux sociaux ou les forums comme ceux ci pour savoir qu’on n’est pas la seule à avoir souffert le martyr pour avoir un enfant, pour moi depuis le début de mon adolescence, je voudrais juste dire que j'ai toujours su que je voulais un enfant avec qui je l'ignorais encore quand j'ai rencontré mon amoureux j'ai su que c'est le seul avec qui je voulais avoir des enfants, cette petite flamme s’est allumé en nous et ne nous a jamais quitté quoi…. Voilà les filles !!!!

Portrait de vanesset
J'aime 0

Après donc trois ans d'essais dividés entre échecs et espoirs perdus, naturellement nous avons consulté à la clinique eugin en Espagne, en principe il était question que nous ayons un don d’ovvo d’après les exams fait à charles ville mezières, après donc 6 inséminations infructueuses nous avons passé à la fécondation in vitro et rien de bon n’a filtré là bas, si ce n’est de largent jeté par la fenetre quoi, risque d’aller à kiev et dès le premier essai cela à fonctionné, tout ça sous la supervision des médecins vladimir et medvedev, nous avons eu une adorable petite fille qui nous comble de bonheur depuis lors, voilà olga notre timing quoi

Portrait de carosselle
J'aime 0

Mimichou je trouve le sujet de olga pa mal du tout, cest vrai que chacune a son expérience selon le lieu ou sa pma a été réalisée, je partage un bout de mon histoire, car lorsque j’étais dans le processus, je cherchais délibérément des histoires comme la mienne qui pouvaient bien se terminer. Après avoir accepté que naturellement c’était le statu quo au niveau de la reproduction, moi et mon conjoint avons décidé de faire confiance à biotexcom pour réaliser notre reve, oui ce vieux reve que nous partageons depuis des années qu’on s’est connus, nous avions d’après les gygy ici une infertilité inexpliquée ce qui parfois rend le processus très frustrant, puisque les questionnements restent toujours sans réponses.

Portrait de carosselle
J'aime 0

Vous savez quand on a un problème, au moins on sait par où commencer pour le régler. Après plusieurs inséminations, un processus de fécondation in vitro a été entamé. Le premier transfert a échoué, mais le deuxième fait ailleurs, alors que je n’y croyais simplement plus a, contre toute attente, fonctionné. Nous avons aujourd’hui une petite fille de 20 mois en santé qui déborde d’énergie. Vous dire comment tous ces efforts ont valu la récompense. Je serai à tout jamais reconnaissante envers les médecins et infirmières à kiev, qui nous ont accompagnés dans cette aventure. Le seul conseil que je peux donner c’est de ne jamais abandonner, il y a des rêves qui prennent tout simplement plus de temps et d’énergie à réaliser que d’autres

Portrait de patpatrol
J'aime 0

Effectivement, comme le dit Carosselle. Olga tu dois comprendre que le nombre de tentatives par lesquels on est passé varie vraiment. Et ça dépend aussi de la clinique. Car tu peux avoir des statistiques par clinique pour avoir une idée. Mais ne t’attarde pas sur les tentatives. Essai également, l’essentiel c’est de te rassurer que où tu iras le pourcentage de réussite est élevé. En Ukraine, le pourcentage de réussite est assez élevé, mais continu de te renseigner.

Portrait de mimichou
J'aime 0

Justement Carosselle, en parlant de rechercher les histoires semblables à la nôtre. C’est pourquoi je demandais à Olga de bien nous expliquer son histoire elle. Est-ce qu’elle a connu des échecs ? Ou alors est ce qu’elle est en plein programme et crains des échecs, raison pour laquelle elle veut avoir l’expérience des autres ? Ou bien hésite t-elle sur le type de contrat à signer. Afin de savoir quel est le nombre de tentatives qui st plus susceptible d’aboutir à une grossesse. Si elle pouvait nous expliquer dans quelle situation elle se trouve.

Portrait de angeana
J'aime 0

Olga concernant l’utilisation d’ovules frais ou congelés. On n’y utilise pas des ovules congelés. Sauf si après une réussite de fiv, il y’a un reste d’ovules. Dans ce cas, ils sont gardés au frais si le couple ou la patiente a un autre projet bébé. Saches que pour les cliniques qui le font, j’ai appris que l’utilisation des ovules frais n’a pas une grande chance de réussite. C’est pourquoi en Ukraine, les ovules sont frais. Si tu pouvais essayer d’être un peu plus claire sur ce que tu veux savoir ou sur te motivations !

Portrait de claire24
J'aime 0

J’ai toujours pensé que de faire un bébé ça se faisait à deux, mais notre petite poulette a vu le jour en parfaite santé grâce au travail exceptionnel de plusieurs personnes de la clinique. Un immense merci pour tout le bonheur que nous vivons maintenant chaque jour! Nous pensons à ses frères et sœurs qui sont encore entre vos mains et qu’on espère rencontrer dans les années à venir loool, vous ne pouvez pas savoir le bonheur que vous avez mis dans notre foyer, n’eut été le froid trop fort de votre pays, je viendrai par moment pour qlq jours de vacances là bas,

Portrait de patpatrol
J'aime 0

Eh oui Claire, normalement un enfant se fait à 2. Mais quand les maladies s’y mêlent on peut dire qu’il se fait cette fois à 4. A savoir ton chéri, si tu en as, ta donneuse, les médecins et toi-même. Ce n’est pas pour rien qu’on donne le nom de procréation médicalement assistée. Je remercie vraiment cette clinique pour avoir existé. On dirait qu’ils avaient su ce que subissaient les femmes partout ailleurs. Mais peut être faudrait qu’ils pensent aussi à faire de la fiv avec don de sperme simple. Pour les femmes seules mais en bonne santé.

Portrait de piwi
J'aime 0

Justement je me suis toujours demandé pourquoi en Ukraine ils ne font pas de fiv sans don d’ovules. Peut être c’est parce qu’il y’a plus de femmes rencontrant des problèmes de procréation. En tout cas ils sont mieux qu’ici en France où pratiquement tout est limité. L’âge, la situation matrimoniale, double don pas autorisé, durée de votre couple, et j’en passe. Comme si ces autres personnes n’ont pas de problèmes de procréation et n’ont pas le droit d’être aidées. On doit vraiment revoir les conditions de PMA ici dans notre pays hein. C’est infernal et incompréhensible.

Portrait de nunoa
J'aime 0

Je me demande pourquoi on ne propose pas souvent le don d’ovo à des femmes devenues infertiles. Quand j’ai accouché de mon bébé mort-né, sachant que c’était ma dernière chance de concevoir naturellement. C’est toujours la même phrase : vous avez d’autres alternatives comme l’adoption ou être famille d’accueil. Mais presque jamais le don d’ovo, ou alors parce qu’il savait que je ne remplissais plus les conditions. Mais pourquoi ne pas proposer l’étranger aux patientes, même officieusement. Car ce n’est peut être pas autorisé aux médecins d’orienter des patientes vers l’étranger. Bref je n’en sais rien, faut quand même proposer ne serait ce qu’ titre informationnel.

Portrait de nothing
J'aime 0

Contrairement à vous les filles, moi je n’ai jamais été en ukraine pour une pma, bah moi je reste convaincue malgré les difficultés ici que ça ira, et hop mon mari et moi avons toujours su que nous voulions des enfants, voyant que notre projet ne se concrétisait pas, et malgré les iac et autres trucs qu’on a tenté ici qui n’ont rien donné, nous sommes allés à l’hopital pma à Amiens, et après 6 rondes d'inséminations infructueuses, nous avons fait une ronde de fecondation in vitro qui a fonctionné, une chance que pas besoin de don d’ovo comme chez toi louu, sinon ça aurait été le black out ça,

Portrait de patpatrol
J'aime 0

C’est exactement des cas le vôtre dont je parlais plus haut. Il y’a des personnes qui malgré tout préfère tout faire ici en France. Heureusement que pour vous ça a marché. Vous vous aviez ce choix mais que dire de celles qui ne sont pas éligibles ici en France ? Obligées d’aller à l’étranger pour trouver solution. Et pour quoi parles-tu de black out si vous aviez recouru au don d’ovo ? C’est vrai que l’idéal c’est d’utiliser ses propres ovocytes. Il n’en demeure pas moins que dans notre cas, ça reste notre bébé.

Portrait de nothing
J'aime 0

Cela fait maintenant 4 mois que nous regardons grandir notre belle petite fille adorée et tant attendue, moi je dirai plutôt merci aux vrais amis qui nous on supporté et encouragé durant cette epreuve si difficile et éprouvante, mais je pense que nous serons contraints mon mari et moi de passer par un don d’ovocytes si nous voulons le dexieme bb, il semble qu’entre temps ma réserve ovarienne s’est fortement détériorée putain ! peut etre qu’on va serieusement reflechir sur l’option ukrainienne comme vous, mais pour le moment on savoure le bonheur de la présence de notr petite princesse

Portrait de patpatrol
J'aime 0

Ah finalement, tu songe à l’étranger. Vu la manière dont tu étais fermée je me disais que tu ne l’envisagerais jamais. C’est déjà bien que tu aies cette ouverture d’esprit car sait on jamais. Je suis heureuse pour votre fille. C’est l’essentiel après tout que ce soit ici ou ailleurs. Mais faut avouer que c’est très fermé ici en France. Sinon pourquoi vous songez vous rendre en Ukraine ?

Portrait de bebey2
J'aime 0

Bon debut de weekend à ttes, je remarque que ça a bien discuté ici hier dans la nuit là, beh s’agissant de mon cas je voudrais dire que depuis toute jeune, je caressais le reve d’etre maman, déjà vous dire qu’à l’age de 15 ans, oui oui je dis bien 15 ans, lorsque j’ai rencontré mon homme, nous savions qu’un jour nous en aurions, lool qoi de plus normal on pourrait penser, puis, est venu le moment où nous étions prets, et mois après mois, que de déception nous vivions. Après 2 ans d’essais infructueux, nous avons décidé de contacter d’abord athenes puis kiev pour la pma

Pages

Participez au sujet "Au bout de combien de tentatives avez vous eu votre + ? "

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.