Portrait de bonjoursdocteur
J'aime 0

si vous vous faite des félations et cunilingus depuis plusieur année ; et que vous avez eu aucun aucune infection IST au niveau de la bouche , donc vous avez rien a craindre des IST . Mais mieux vos quant utilisé le preservatif pour évité les enfant non atendu , en complément des de la pillule ; par se que un préservatif peu éclaté .

mais pour vous vous marié pas ??

Portrait de Atlantis44870
J'aime 0

Je lui ai dit que l'autre jour quand je lui ai fait un cuni j'avais qu'une envie c'est de lui faire une levrette et j'ai rien fait car déjà elle aime pas trop les positions trop violentes et hard et en plus elle était pas au courant et elle m'a dit qu'il falais le faire même si elle aime pas trop ce genre de positions c'est pas pour ça qu'on le fera jamais et en plus c'est bien des fois c'est bien de surprendre l'autre parfois mais pour une première fois j'ai peur que c'est pas l'idéal.

Participez au sujet "première fois et problème lors des préliminaire"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.

Articles à lire concernant "première fois et problème lors des préliminaire"

  • La démangeaison des dents, est aussi appelée odaxisme. Il s'agit de démangeaisons accompagnées de douleurs des gencives, survenant au moment de l'éruption dentaire. 

  • Le prurit (en anglais pruritus) est un trouble de fonctionnement des nerfs cutanés, provoquant des démangeaisons de la peau, et qui conduit à se gratter.

     

     

  • Les maladies sexuellement transmissibles (MST) doivent être prises au sérieux et soignées rapidement.
    Les plus fréquentes des maladies sexuellement transmissibles durant la grossesse sont les infections à chlamydia, l'herpes génitall, la blennoragie et les condylomes viraux.

    Le plus souvent les symptômes traduisant la survenue de MST sont avant tout des pertes vaginales de couleur inhabituelle et dont l'odeur est particulière. Quelquefois il s'agit de saignement abondant ou simplement de démangeaisons au niveau de l'appareil génital. Ces démangeaisons dépassant d'ailleurs la zone urogénitale habituelle. Certaines patientes se plaignent uniquement de troubles urinaires ou encore de rapports douloureux.

    L'examen met en évidence des ganglions lymphatiques au niveau de l'aine (jonction entre la cuisse et l'abdomen). Parfois on constate, toujours à l'examen de la patiente, des lésions ont c'est-à-dire des modifications de la peau au niveau des organes génitaux.

    En ce qui concerne la syphilis, infection pour laquelle le dépistage est obligatoire, quand elle est ancienne, il est simplement nécessaire de vérifier si elle a bien disparu. Au cas où la syphilis serait récente et essentiellement quand les examens ont mis en évidence la présence de tréponème pâles c'est-à-dire du germe responsable de la syphilis, dans ce cas, la mère et le père seront soignés afin de protéger le bébé d'un éventuel risque de contamination. En ce qui concerne la maman il est absolument indispensable qu'un traitement à base de pénicilline dés que le diagnostic est posé,  soient mis en place.
    Par la suite des examens de contrôle seront effectués régulièrement tout le long de la grossesse. La maman ne doit pas s'inquiéter d'un éventuel impact nocif de la pénicilline sur son foetus puis sur le bébé. En effet, il n'existe aucun effet secondaire sur le foetus. Par contre la syphilis qui n'est pas traitée, elle, peut contaminer le bébé et entraîner chez celui-ci des lésions, de la peau, des muqueuses et du foie.

    Une autre maladie est le sida. Sa déclaration n'est pas obligatoire mais devra être conseillée à la femme enceinte Si dans le plus grand des malheurs, la maman enceinte est contaminée alors il est nécessaire d'imposer à la mère un traitement spécifique pour diminuer ou éviter la contamination à l'enfant.

  • Irritations, sensation de brûlure, puis démangeaisons s’accompagnant d’un irrésistible besoin de se gratter…

    Les démangeaisons au niveau de l'anus ou prurit anal,  sont un symptôme fréquent et bénin, mais qui peut se compliquer en raison du grattage justement.

     

     

  • Un prurit anal (en anglais anal pruritus), est un trouble se traduisant par des démangeaisons, des irritations, ou des brûlures au niveau de l'anus.