Portrait de Fred Tam
J'aime 0

Bonjour, pour moi vous avez un syndrome d'épuisement comme le décrit de Dr PJ Thomas Lamotte. Pour cela il faut que vous racontiez à qqn l'imprévu qui vous est arrivé exactement 6 mois avant l'apparition de votre symptomes d'épuisement pour que ceux ci disparaissent. Cdt

Portrait de Yoan78
J'aime 0

Bonjour.
Qu'est ce que ce syndrome et est ce normal savoir de telles douleurs au ventre, autant de fatigue, de maux de tête, de problèmes de sommeil.
J'ai eu 3 ou 4 soucis avant de 6 mois jusqu'à 2 mois avant que ça se produise, mais c'était il y a maintenant plus d'un an. Et depuis j'en ai parlé à un psy, ce qui n'a rien changé.

Portrait de Fred Tam
J'aime 0

Pr le Dr Thomas Lamotte si vous avez encore toutes ces difficultés c'est qu'en effet il y a des choses que vous n'avez jamais raconté (ce sont les émotions qu'il faut raconter, pas uniquement les faits, même s'ils remontent à plus d'un an). Mais surtout cherchez un imprévu 6 mois avant le début des symptomes.
Les maux de tête indiquent des projets que vous n'arrivez pas à réaliser, la fissure anale parle de questions d'identité mal digérées, et les problèmes de sommeil parle probablement d'une peur de la mort. Continuez à vider votre sac. Je crois que c'est le seul remède dans ce cas là.

Portrait de Yoan78
J'aime 0

La fissure anale est liée à des problèmes d'hemorroides non traités. Mauvaises évacuations des selles et je forcais.
Mon ventre est là principale douleur avec la tête depuis maintenant 3 mois à nouveau... et ça ne me quitte pas.

Portrait de Yoan78
J'aime 0

N'est ce pas risqué de s'arrêter à ce simple diagnostic ? Au risque de passer au travers de quelque chose ?
J'ai eu la sensation les 1eres semaine d'un épuisement psychologique.
Aujourd'hui ce mal et notamment les douleurs au ventre ou céphalées/vertiges sont quasi h24, au contraire des premiers mois ou ça venait et partait.
Merci.

Portrait de Fred Tam
J'aime 0

Dans vos réactions, ce qui me semble bizarre c'est qu'après avoir vu 7 ou X spécialistes (à bac+11) vous cherchiez toujours une cause organique à votre problème. Je ne dis pas qu'il n'y en a pas, je vous propose simplement une autre piste, plus simple, moins couteuse, pas très douloureuse (même si relire sa propre histoire c'est parfois un peu perturbant), et souvent plus efficace. Je côtoie beaucoup de médecins dans ma famille, donc je suis habitué à entendre ce qu'ils ne disent pas directement aux patients, et à vous lire je me dis que la médecine n'est manifestement pas compétente pour les troubles que vous listez. Mais tout le monde ouvre le parapluie comme c'est la société qui paye vos examens, c'est ni vous ni les médecins, donc on pourra vous en faire 10 de plus si vous souhaitez, et probablement dans 5 ans vous en serez au même point, en navigant d'un service à l'autre sans réponse. Si l'hypnose, ou les coupeurs de feu arrivent à gérer les douleurs parfois mieux que les médicaments pourquoi est-ce que vous continuez dans cette voie médicale qui manifestement, à moins d'un coup de chance, ne vous apportera pas de solution rapidement ? A la fois vous vous dites que les médecins doivent se tromper, il y a qqchose qu'ils n'ont pas vu et en même temps vous continuez à leur demander de s'occuper de vous... C'est étonnant comme réaction.
Vous fermez un peu vite la porte à ce que je vous propose. Peut-être qu'en effet, vous n'avez eu de résultat avec votre psy. Mais c'est aussi une forme d'orgueil de penser que vous avez fait le tour de vos ruminations psychiques. Car plus je vous lis, plus il me semble évident que vous avez une blessure dans votre identité (intestin, hémorroide, fissure anale, recherche du contact avec des personnes en blouse blanche => problème d'identité) qui n'est pas digérée. Ce n'est pas moi qui ferai le travail de relire votre histoire à votre place. Je ne peux que vous inviter à le faire,avec forte conviction .
Je vous souhaite bon courage, car sur internet vous trouverez des indications dans tous les sens, toutes aussi farfelues que la mienne, venant de gens bien intentionnés aussi, avec de l'expérience comme moi. Vous serez seul à choisir quelle direction prendre, et je sais que ce n'est pas facile. Bonne route Yoan.

Portrait de Yoan78
J'aime 0

Merci encore. J'écoute ce que vous dites. J'ai moi même sur conseil de mon entourage (raisonnant sur cette même logique de, tu as passé tant d'examens, c'est psychologique) pris des rdv chez une hypnotherapeute, tenter la médecine chinoise ou encore des ostéopathes, sans résultats et avec un mal qui empire.
Peut être ai-je omis des choses je ne sais plus vraiment. Croyez vous qu'il faille un simple ami pour m'écouter ou préconisez vous un spécialiste en particulier ?

Portrait de Fred Tam
J'aime 0

C'est bien de raconter ses misères à un ami s'il sait écouter. Les thérapeutes spécialisés dans ce que je raconte sont peu nombreux. Cherchez ce que vous n'avez jamais raconté à personne, par honte, culpabilité ou dévalorisation. Plus d'infos sur cridomh.com. On peut aussi en discuter de vive voix si vous souhaitez, par skype ou autre.

Portrait de Yoan78
J'aime 0

Aucun souci.
Je suis ouvert à toute forme de communication.
N'hésitez pas à me dire comment.

Portrait de Beckh
J'aime 0

Bonjour,
Début février j'ai eu des gros maux de tête qui n'ont rien révélés aux urgences.
Un peu après état grippal pendant une semaine
Et depuis grosse fatigue et tension assez haute.
Et mal derrière les côtés côté gauche.
Mon médecin met sa sur le compte du stress et de l'angoisse... Il est vrai que je suis quelqu'un de fort stressé...
Quelqu'un pourrait m'aider ? Merci.

Portrait de Beckh
J'aime 0

Bonjour,
Début février j'ai eu des gros maux de tête qui n'ont rien révélés aux urgences.
Un peu après état grippal pendant une semaine
Et depuis grosse fatigue et tension assez haute.
Et mal derrière les côtés côté gauche.
Mon médecin met sa sur le compte du stress et de l'angoisse... Il est vrai que je suis quelqu'un de fort stressé...
Quelqu'un pourrait m'aider ? Merci.

Participez au sujet "Fatigue excessive et autres symptomes"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.