Portrait de Berryann
J'aime 0

Bonjour,

Je demeure au Québec et je voudrais témoigner qu’il existe des soins – dont personne ne parle beaucoup dans les forums – qui soulagent rapidement la capsulite rétractile. Des douleurs à mon bras droit ont commencé en mars 2010. Puis à la fin juillet, durant ma dernière semaine de vacances, j'ai eu 2 crises de douleurs atroces et de blocage, qui sont devenues permanentes. Je ne faisais que pleurer tant la douleur était insupportable, même sans bouger le bras, qui n’avait plus que 5 degrés de mobilité dans tous les sens (épaule bloquée). J'avais si mal que je prenais des ibuprofène (antidouleurs) aux 4 heures. J’ai aussitôt consulté un médecin généraliste qui m’a prescrit des anti-inflammatoires (qui n’ont rien soulagé), une radiographie de l’épaule, des séances de physiothérapie et m’a proposé une injection de cortisone, que j’ai refusée, sachant que ça détruit les muscles et entrave leur cicatrisation, compromettant ainsi la guérison complète (J’ai eu une capsulite au bras gauche en 1998 et j’avais aussi refusé la cortisone.). La docteure m’a mise en arrêt de travail pour 2 semaines en attendant le résultat des radios (je travaille principalement sur ordinateur).

Je me voyais incapable d’endurer cette douleur atroce pendant des jours, je ne voulais pas prendre autant de médicaments, et je voulais être arrêtée de travailler le moins longtemps possible; aussi, après avoir fait des recherches sur les causes de la capsulite sur Internet, ai-je décidé de me faire traiter de façon intensive par un chiropraticien compétent et d’expérience que je connaissais depuis longtemps. J’ai parcouru 300 km pour me rendre à sa clinique. Après un examen complet, mon chiro de 40 ans d’expérience me montre mes radiographies et comment le disque entre mes 5e et 6e vertèbres cervicales est écrasé. Il m’explique que cela coince les nerfs qui contrôlent la structure de l’épaule. C’était comme si le courant électrique qui dessert mon épaule ne passait qu’à 50%! Pas étonnant que mon épaule ne fonctionne pas bien! Les fils sont écrasés! Puis il me montre sur les radios les autres causes, dans ma colonne vertébrale, qui contribuent à mon problème.

Et alors commencent les ajustements. Dès après le 1er ajustement, suivi d’un sac de glace, ma douleur était tellement diminuée et supportable qu’à partir de ce moment, j’ai arrêté de prendre mes antidouleurs. Quelle joie! J’ai eu 9 ajustements durant la semaine et, à chaque jour, mon état s’améliorait et je retrouvais certaines capacités perdues. De sorte qu’à la fin des 4 jours, mon amplitude de côté était passée de 5 à 50 degrés, j’étais maintenant capable de me lever de mon lit ou de m’y installer toute seule, de dormir sur le dos sans coussin sous mon épaule et de dormir sur le côté gauche pour quelques heures sans douleurs.

Devant l’ampleur des résultats, j’ai décidé d’y retourner pour une 2e semaine, pendant laquelle je devrais recevoir 11 ajustements. Si ça vous intéresse, je ferai un compte-rendu à mon retour. Mon chiro préfère que j’aie encore une plus grande progression avant d’entreprendre les séances de physiothérapie. De toutes façons, vu la distance, il m’est impossible d’avoir les 2 en même temps.

À +

Berryann

Portrait de JACKY77860
J'aime 0

Bonjour,

Je pense que chaque patient souffrant d'une capsulite doit trouver la thérapie qui lui convient le mieux et en laquelle il a confiance.
Personnellement je suis allé chez un chiropracteur mais comme j'étais très septique, je n'ai pas trouvé grand soulagement à part dans mon porte-monnaie.
Par contre l'injection de corticoïdes m'a fait disparaître les douleurs, et la kiné me permet de récupérer certains mouvements.

Participez au sujet "Capsulite rétractile"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.