DR FOINKE: Une compresse oubliée dans le ventre depuis 17ans

Une compresse oubliée dans le ventre depuis 17 ans

Mme X âgée de 42 ans elle est marchande de nationalité Guinéenne.

 Elle a résidée en Guinée Bissau de 1995  a 2013

A son retour en Guinée elle nous consulte pour :

Une douleur abdominale qui se localise initialement a l’hypogastre et qui diffuse secondairement à tout l’abdomen accompagnée de vomissements liquidiens, d’une pollakiurie et une  sensation de masse abdominale.

La patiente na pas une histoire classique

ATCD :

Médicaux : paludisme, parasitose, intestinale non documentés

Chirurgicaux : opérée en 1997 en Guinée Bissau a l’hôpital de KANTHIOUNKO pour kyste de l’ovaire droit cicatrice opératoire Pfannenstielle.

Gynéco-obstétrique : G=5,    P=4,     A=1   DDR= non élucidée

NB : stérilité secondaire depuis la date de l’opération

EXAMEN CLINIQUE :

Patiente normo sthénique présentant un état général satisfaisant

L’inspection révèle un bombement du bas de l’abdomen jusqu'à l’ombilic, et une cicatrice opératoire Pfannenstielle.

La palpation révèle une masse abdominale dure et mobilisable par rapport au plan profond, légèrement irrégulière avec des bords supérieurs et latéraux bien nettes.

 Le bord inférieur était difficile a apprécier donnant l’impression d’une masse qui se plonge dans le pelvis a prédominance droite. 

La percussion : révèle une matité

L’auscultation : en dehors du péristaltisme  intestinal a voisinant l’auscultation n’a révélé aucun bruit anormal

Les touchers pelviens :

TV : vulve propre, col médian court perméable, cul de sac latéral droit comblé, utérus de taille bien appréciable et normale.

 Une masse latéro-utérine droite indolore palpable et , mobile   le doigtier revient propre.

TR : marge anale libre le sphincter   de tonicité normale  ampoule rectale vide douglas non bombé et indolore le doigtier revient propre

La pression artérielle= 13/7 cm hg le pouls= 90 pulsations a la minute température= 37ᵒc  la fréquence respiratoire= 19 mouvements par minute.

L’examen  des autres appareils na pas révélé de particularité pathologique, cliniquement décelable.

Au total : nous avons retenu une masse abdominopelvienne comme diagnostic qui pouvait naitre des séquelles de la kystectomie de l’ovaire droit.

Nous avons demandé l’avis d’un collègue expérimenté en Echographie abdominopelvienne qui évoque une masse latéro-utérine droite.

Et nous avons posé l’indication opératoire, nous avons préféré une médiane sous ombilicale élargie en sus ombilicale de 3 cm pour un bon jour en évitant l’ancienne cicatrice.

A l’ouverture de la cavité l’exploration a mis en évidence une masse abdominopelvienne cloisonnée par les replis du douglas mesurant environ 8 a 12 cm sur 4 a 6 cm de diamètres, indépendante de l’utérus, de la vessie, des uretères, du rectum et de l’annexe gauche.

 Nous avons constaté l’absence de l’annexe droite, les autres organes intra abdominaux étaient macroscopiquement d’aspects normal.

Geste : nous avons procédé à la ligature et à la résection du pédicule  emportant la masse au contrôle de l’hémostase et à la fermeture pariétale en deux plans pansement.

Avant d’adresser la pièce a l’ana-path, nous avons procédé à la dissection de la masse qui nous a permis de constater qu’il s’agit d’une compresse abdominale.

1 commentaire pour "DR FOINKE: Une compresse oubliée dans le ventre depuis 17ans"

Portrait de BENAZZOUZ
J'aime 0

Je pense qu'une compresse ne reste 17 ans dans l'abdomène, elle peut se suppurer dans 15 jours à un mois ou un peu plus mais pas 17 ans,si c'était métallique oui, une chose organique non

Commentez l'article "DR FOINKE: Une compresse oubliée dans le ventre depuis 17ans"

Exprimez vous !