Lolo Ferrari : et si la réduction mammaire lui aurait sauvé la vie ?

Personnalité célèbre dans le monde entier pour la taille gigantesque de sa poitrine entièrement siliconée, Lolo Ferrari, de son vrai nom Ève Vallois, était une actrice de films pornographiques française qui se distinguait dans années 90 par son physique hors normes.

En effet, la blonde a effectué pas moins de 5 interventions pour augmenter son tour de poitrine de manière conséquente, faisant d’elle à seulement 26 ans la femme qui possède les plus gros seins du monde !

Il y a lieu d’ajouter à cela que son tour de poitrine était de l’ordre de 180 centimètres et que chacun de ses seins pesait 2,8 kilos et contenait 3 litres de sérum : rien que ça !

Retrouvée morte le 5 mars 2000 à son domicile à l’âge de 37 ans, Lolo Ferrari est en quelque sorte une écorchée vive qui s’est réfugiée dans la chirurgie esthétique de manière excessive pour essayer de percer dans la musique et le cinéma.

Hélas, le succès lui tournait le dos cruellement avec des fiascos retentissants enregistrés, notamment au cinéma X où même ses gros seins ne faisaient nullement l’unanimité !

Réduite au statut de bête de foire, Lolo Ferrari commençait à entamer une descente aux enfers pénible, en plus des souffrances physiques dues à sa poitrine proéminente qui l’empêchait de prendre l’avion de peur qu’elle n’éclate en plein vol.

Lolo Ferrari et la réduction mammaire qui aurait pu redonner un second souffle à sa vie !

Les interrogations ne tarissent toujours pas à l’égard de la plus célèbre des blondes artificielles en France, notamment au sujet de ses choix quant à augmenter continuellement la taille de ses seins malgré un endommagement du tissu mammaire.

Il faut dire que Lolo Ferrari était en quête de reconnaissance dans le monde entier, quitte à prendre des risques importants pour sa santé.

Il est évident qu’une plastie de réduction mammaire aurait pu lui éviter moult tracas psychologiques et physiques, surtout que la douleur au niveau du dos devait certainement être atroce : raison pour laquelle elle abusait des médicaments.

D’autre part, une diminution des seins auraient pu lui permettre de se vêtir sans la moindre contrainte et de trouver le sommeil plus facilement en dormant sur le dos ou le ventre.

Force est de constater que le décès soudain de Lolo Ferrari reste un mystère, d’autant plus qu’elle aurait pu réduire la taille de ses implants XXL, ce qui lui aurait permis de mener une vie plus paisible !

3 commentaires pour "Lolo Ferrari : et si la réduction mammaire lui aurait sauvé la vie ?"

Portrait de SophieBarbey
J'aime 0

Je pense qu'il faut plutôt dire : "et si la réduction mammaire lui avait sauvé la vie ?"
Regardez sur le site projet-voltaire : https://youtu.be/FPnqz_WVqgs

Portrait de Taichitof
J'aime 0

Non. Cette vidéo est correcte mais ne s'applique pas ici.
Après si on utilise le conditionnel.
Verbe avoir au conditionnel : elle aurait.
Cqfd

Portrait de Taichitof
J'aime 0

Non. Cette vidéo est correcte mais ne s'applique pas ici.
Après si on utilise le conditionnel.
Verbe avoir au conditionnel : elle aurait.
Cqfd

Portrait de Taichitof
J'aime 0

Non. Cette vidéo est correcte mais ne s'applique pas ici.
Après si on utilise le conditionnel.
Verbe avoir au conditionnel : elle aurait.
Cqfd

Commentez l'article "Lolo Ferrari : et si la réduction mammaire lui aurait sauvé la vie ?"

Exprimez vous !