Votre serviette d'atelier pourrait être dangereuse pour la santé

(EN) Selon de nouvelles recherches, les travailleurs qui essuient leurs mains avec des serviettes d'atelier lavées en buanderie pourraient être exposés à des niveaux de plomb qui sont de beaucoup supérieurs aux limites permises dans l'eau potable.

Chaque jour, des milliers de travailleurs du secteur industriel utilisent des serviettes d'atelier lavées dans des buanderies – les serviettes rouges ou bleues que l'on aperçoit souvent dans les mains ou les poches des ouvriers. Les serviettes sont livrées par la buanderie, utilisées par les travailleurs durant la journée, recueillies, lavées et livrées à nouveau le lendemain à d'autres entreprises. Cette situation peut s'avérer problématique, car certaines de ces serviettes contiennent toujours des matières toxiques même après avoir été lavées.

Selon une récente étude commandée par Kimberly-Clark Professional, fournisseur de produits d'hygiène pour le milieu de travail, et réalisée par Gradient, une firme américaine de consultants en sciences du risque et de l'environnement, il reste souvent des métaux lourds sur les serviettes d'atelier qui sont lavées dans les buanderies. Les responsables de l'étude ont analysé des serviettes d'atelier soumises par de nombreuses entreprises d'industries manufacturières comme l'automobile, la fabrication de métaux, l'imprimerie et le transport. Les résultats confirment que toutes les serviettes analysées, qui étaient supposément « propres » et prêtes à être utilisées par les travailleurs, contenaient encore des métaux lourds toxiques. En fait, plus de 90 % des serviettes analysées contenaient 24 métaux lourds différents.

Exposition des travailleurs

Les travailleurs qui utilisent en moyenne 14 serviettes par jour courent le risque d'être exposés à divers métaux lourds comme le plomb, le cadmium, le cobalt et le cuivre. Comme ils essuient souvent leurs mains de façon routinière, ces ouvriers pourraient être exposés à des niveaux de plomb qui sont de beaucoup supérieurs aux limites permises dans l'eau potable. Avec le temps, l'exposition à ces métaux lourds pourrait entrainer divers problèmes de santé comme le cancer et des problèmes de reproduction.

Au cours d'une journée de travail, les résidus de métaux lourds qui se trouvent sur les serviettes d'atelier « propres » pourraient être transférés sur les mains non protégées des travailleurs et éventuellement sur leur visage et leur bouche où ils pourraient être avalés. Comme les travailleurs sont incapables de voir, de sentir ou de ressentir les résidus de métaux lourds sur les serviettes d'atelier qui ont été lavées dans les buanderies, ils ignorent que ces serviettes peuvent contenir des contaminants.

Ce que les travailleurs peuvent faire

Si les employés d'un atelier ou d'une usine doivent utiliser des serviettes provenant d'une buanderie, ils devraient prendre les précautions suivantes :

• Toujours bien laver les mains après avoir manipulé une serviette d'atelier, surtout avant de manger.

• Éviter d'essuyer les mains ou le visage avec une serviette d'atelier, même si elle provient d'une pile de serviettes « propres ».

• Ne jamais emporter une serviette d'atelier à la maison pour un usage personnel ou les laver avec les vêtements à la maison.

Renseignez-vous

Articles qui pourraient vous interesser

Aucun commentaire pour "Votre serviette d'atelier pourrait être dangereuse pour la santé"

Commentez l'article "Votre serviette d'atelier pourrait être dangereuse pour la santé"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.