Trois conseils pour vous protéger des tiques et de la maladie de Lyme

(EN) Plusieurs Canadiens sont de plus en plus préoccupés par la maladie de Lyme et par la présence croissante de tiques à pattes noires de l'Ouest et d'autres types de tiques à pattes noires. La bonne nouvelle est qu'il existe des façons de prévenir leurs attaques et que l'on peut savoir comment agir une fois que l'on a été piqué.

1. Soyez informé. Les tiques, qu'elles soient nymphes ou adultes, peuvent s'attacher à n'importe quelle partie de l'anatomie. On les trouve souvent dans les régions difficilement visibles, comme l'aine, les aisselles et le cuir chevelu. Elles sont plus susceptibles de transmettre une infection si elles sont attachées pendant plus de 24 heures suivant une piqûre, car la bactérie a besoin de temps pour migrer de l'estomac de la tique jusqu'à ses glandes salivaires. La détection et le retrait rapides d'une tique sont parmi les principales façons de prévenir la maladie de Lyme.

2. Adoptez des mesures préventives. Les Canadiens sont de plus en plus conscients de ce risque et prennent plus de mesures préventives pour se protéger. Ils utilisent, entre autres, des insectifuges à base de deet ou d'icaridine, ils cherchent plus souvent à détecter la présence de tiques et ils portent des vêtements appropriés.

3. Utilisez la nouvelle technologie. Le nouveau test à tiques Care Plus, offert en vente libre et conçu pour aider le public à détecter la présence de plusieurs types de bactéries borrelia dans une tique (principal agent responsable de la maladie de Lyme), est un autre outil mis à la disposition des Canadiens pour se protéger.

En 10 minutes, et avec une précision de 95,8 %, le test à tiques Care Plus affichera un résultat négatif ou positif, et s'il y a présence de bactéries borrelia dans une tique. Il inclut aussi une liste de vérification de symptômes.

«  La maladie de Lyme est sérieuse et en croissance ; voilà pourquoi il vaut mieux agir le plus rapidement possible en matière de détection et de retrait d'une tique, il faut vite traiter la région infectée », affirme Dr Gio Miletto, M.D., CCMF et directeur du Travel Medicine and Vaccination Centre de la Colombie-Britannique. « Bien que rien ne remplace un avis clinique, ce test peut aider à motiver les gens qui, autrement, auraient peut-être attendu avant de recourir à une aide médicale, spécialement si le test leur confirme la présence de bactéries dans une tique. »

Pour plus de renseignements, visitez www.stopperlestiques.ca.

www.leditionnouvelles.com

1 commentaire pour "Trois conseils pour vous protéger des tiques et de la maladie de Lyme"

Commentez l'article "Trois conseils pour vous protéger des tiques et de la maladie de Lyme"

Exprimez vous !