Quatre conseils pour prévenir l'intoxication alimentaire

(EN) Saviez-vous qu'environ un Canadien sur huit contracte une maladie d'origine alimentaire chaque année? Beaucoup de ces cas ne sont pas signalés parce que les symptômes ressemblent à ceux de la grippe intestinale. Les symptômes les plus fréquents sont les suivants : crampes d'estomac, nausées, vomissements, diarrhée, courbatures et fièvre.

Heureusement, la majorité des cas d'intoxication alimentaire sont facilement évitables en quelques étapes simples :

1. Nettoyer. Nettoyez tout ce qui entre en contact avec des aliments, y compris vos mains, les surfaces et les ustensiles de cuisine ainsi que les sacs d'épicerie réutilisables. Lavez-vous les mains à l'eau chaude savonneuse. Vous pouvez utiliser un désinfectant pour les mains à base d'alcool si vous n'avez pas accès à de l'eau et à du savon. De plus, les fruits et légumes devraient être lavés sous l'eau du robinet en autant que cette dernière soit potable.

2. Séparer. Pour éviter la contamination croisée, séparez toujours les aliments crus (comme la viande et les œufs) des aliments prêts-à-manger (comme les viandes cuites et les légumes). Placez la viande, la volaille, le poisson, les fruits de mer et les crustacés crus dans des contenants scellés ou des sacs de plastique sur les tablettes du bas, vous éviterez ainsi que les jus s'égouttent sur les autres aliments.

3. Cuire. Faites toujours cuire vos aliments jusqu'à ce qu'ils atteignent une température interne sécuritaire. Vous pouvez vérifier cette température à l'aide d'un thermomètre alimentaire numérique. La viande, la volaille, le poisson, les fruits de mer et les crustacés doivent être cuits dans les deux ou trois jours suivant l'achat. Si vous n'avez pas l'intention de cuire ces aliments dans ce délai, vous devez les congeler. N'oubliez pas, on ne peut savoir si un aliment est propre à la consommation simplement par son odeur, son goût ou sa couleur. Dans le doute, jetez-le.

4. Réfrigérer. L'une des choses les plus importantes à ne pas oublier est de garder les aliments froids au froid et les aliments chauds au chaud. Cela permet d'éviter qu'ils se trouvent dans la plage des températures dangereuses, soit de 4 °C à 60 °C (de 40 °F à 140 °F). La décongélation de la viande, de la volaille et du poisson crus doit se faire au réfrigérateur, au four à micro-ondes ou par immersion dans de l'eau froide changée toutes les 30 minutes. Ne décongelez jamais un aliment à la température ambiante. Les aliments décongelés dans le four à micro-ondes doivent être cuits immédiatement. Ne recongelez aucun aliment.

Vous trouverez de plus amples renseignements en ligne à Canada.ca/SalubriteAliments

Articles qui pourraient vous interesser

Forum : discussions concernant "Quatre conseils pour prévenir l'intoxication alimentaire"

  • Bonjour,

    J'habitais au Canada (c'est important à savoir haha) Maintenant j'habite au Japon depuis 4 mois. Pour mon Visa, Il m'a fallu un certificat médicale avec prise de sang et tout... Et tout était beau. Aucune carence juste de l'hypoglycémie non diabétique.

    Plusieurs choses étranges sont arrivée...

  • Bonjour,
    Je souffre (d'après mon médecin traitant) du syndrome du colon irratable.
    Il y a 3 semaines, j'ai souffert d'une grosse diarrhée avec crampes au ventre.
    J'ai été "soigné" par des anti spasmes et de la poudre à diluer dans l'eau (barexal) pour constiper, mis au régime quelques jours....

  • bien le bonjour à toutes par ici, s'il y a quelque chose qui me fait autant flipper c'est à l'idée de passer à la phase pratique d'une fiv! j'avais fait quelques iac dans la loir-atlantique près de nantes par le passé qui n'avaient rien donné hélas et je flippe toujours si ça se passe de la meme manière dans tous...

Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Quatre conseils pour prévenir l'intoxication alimentaire"

Commentez l'article "Quatre conseils pour prévenir l'intoxication alimentaire"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.