(EN) Lorsqu'il est question de santé, certaines personnes semblent souffrir de TGQI – trop grande quantité d'information.

Environ deux tiers des Canadiens utilisent le web pour obtenir des informations concernant la santé. Près de 20 % des utilisateurs de téléphones intelligents possèdent au moins une application liée à la santé sur leur appareil. De plus, la catégorie des applications santé et mise en forme est celle qui connaît la plus forte croissance.

L'abondance de renseignements et de conseils sur les soins de santé est une ressource précieuse pour les gens qui se soucient de leur bien-être. Selon certains rapports, Internet est la principale source de cette information, mais le web ne doit pas représenter le dernier mot en la matière. Il est important de trouver les renseignements les plus pertinents et les plus crédibles et d'éviter l'autodiagnostic. Les recherches d'informations en ligne ne peuvent remplacer la consultation avec un professionnel de la santé.

« Il est important de s'impliquer de façon active dans sa santé, et cela peut se faire par le biais de recherches et l'obtention de renseignements provenant de sources crédibles et réputées concernant les maladies, les traitements et le bien-être. Toutefois, cela ne doit en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel de la santé qui fait partie d'un ordre de règlementation », affirme Marshall Moleschi, président des Ordres de règlementation des professionnels de la santé de l'Ontario (ORPSO).

Voici quelques conseils qui vous aideront à mieux profiter des renseignements que vous trouverez sur les soins de santé :

• Faites des recherches pour vous préparer à votre consultation. Le processus vous aidera à organiser vos questions. Votre professionnel de la santé vous donnera les bonnes réponses et pourra vous aider à comprendre les informations que vous aurez trouvées.

• Ne vous fiez pas uniquement aux renseignements en ligne. Comme le mentionnait récemment une revue canadienne sur la santé, les renseignements trouvés en ligne peuvent être à la fois une mine d'or ou un champ de mines. L'information que l'on trouve sur le web peut être incomplète ou trompeuse et ne s'applique pas nécessairement à votre cas. Ne risquez pas votre santé en prenant des décisions importantes sur les soins ou les traitements en fonction des renseignements que vous aurez trouvés sur Google.

• Demandez à votre professionnel de la santé de vous suggérer des sources de renseignements. Il peut vous recommander des sites ou des applications fiables, comme ceux qui offrent des renseignements crédibles et objectifs (hôpitaux, associations sans but lucratif consacrées à une maladie, et organismes gouvernementaux).

• N'ayez pas peur. En partageant des renseignements que vous avez trouvés en ligne vous ne remettez aucunement en question l'autorité de votre médecin. En fait, il est louable que les patients et les clients désirent être des consommateurs de soins de santé avisés.

« Vous serez en mesure de prendre les meilleures décisions en matière de soins si vous êtes bien renseignés, et si vous discutez franchement avec un professionnel de la santé en qui vous avez confiance », estime Moleschi.

En Ontario, 26 ordres de règlementation régissent 300 000 professionnels de la santé. Ces ordres professionnels sont tenus de protéger les intérêts du public et d'exiger de leurs membres des comptes sur leur conduite et sur l'exercice de leur profession. (Pour en savoir davantage, consultez le site www.regulatedhealthprofessions.on.ca.

Articles qui pourraient vous interesser

Aucun commentaire pour "Ne confiez pas votre santé à Dr Google"

Commentez l'article "Ne confiez pas votre santé à Dr Google"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.