Le maïs OGM et le quinoa ont une caractéristique importante en commun

(EN) Qu'ont en commun le maïs génétiquement modifié et le quinoa? Ils possèdent une défense intrinsèque similaire contre les insectes potentiellement ravageurs – ce qui est beaucoup plus important qu'on pourrait le croire. Cette capacité de se défendre contre les ravageurs est vitale pour l'approvisionnement alimentaire canadien.

Certaines variétés de maïs transgénique contiennent une bactérie d'origine naturelle présente dans le sol et appeléeBacillus thuringiensis (Bt). Cette bactérie produit une protéine qui protège le maïs contre certains insectes qui s'en nourrissent, mais est inoffensive pour les humains et les animaux. Depuis des décennies, le Bt est largement utilisé comme pesticide pulvérisé dans la production de cultures biologiques.

« Le maïs OGM est protégé depuis la semence jusqu'à la récolte, ce qui contribue à l'amélioration des rendements et garantit un produit de grande qualité, dit Stephen Yarrow, vice-président à la biotechnologie végétale chez CropLife Canada. Cette technologie a été extrêmement utile aux agriculteurs et leur a permis de lutter contre les insectes d'une manière plus ciblée que jamais auparavant. »

De même, le populaire quinoa, riche en protéines, est en mesure de se protéger contre les insectes et les oiseaux grâce à un système de défense intrinsèque naturel. Les plants de quinoa produisent naturellement un revêtement chimique appelé saponine. Cette enveloppe au goût amer protège les graines contre les insectes et oiseaux affamés.

La saponine est si efficace dans le quinoa qu'on l'extrait des plants afin de l'utiliser sur les semences d'autres cultures, comme les tomates et le soya. Le traitement à la saponine aide à protéger les semences et les plantes qui ne produisent pas leur propre pesticide naturel.

« Protéger les cultures contre les dommages causés par les insectes est crucial pour l'approvisionnement alimentaire canadien, poursuit Yarrow. Sans les protections intrinsèques contre les insectes que le maïs et le quinoa possèdent, il y aurait sans doute beaucoup plus de pertes dans les cultures, ce qui pourrait avoir une incidence sur la facture d'épicerie des Canadiens. »

www.leditionnouvelles.com

Articles qui pourraient vous interesser

Forum : discussions concernant "Le maïs OGM et le quinoa ont une caractéristique importante en commun"

  • Bonjour tout le monde,

    D’abord je veux m'excuser si vous trouver des fautes d’orthographe car je ne maîtrise bien la langue française.

    Je vais vous raconter mon histoire. Ça fait 5 mois (Mars 2019) que je suis diagnostiqué avec la maladie de Crohn après avoir faire une coloscopie + biopsie. Le bilan d...

  • Bonjour à tous,

    Je viens vers vous en espérant que, peut-être, quelqu'un a vécu ou est toujours dans la même situation que moi. J'ai 26 ans, étudiant. Depuis plusieurs, j'enchaine les problèmes ORL sans raison apparente. Tout a commencé en janvier, lorsque ma langue a commencé à se dépapiller. Pris de...

  • Et un jour, autrement ...

    Nous sommes à Lyon, le 09 février 2005, je suis assis dans un fauteuil assez confortable en face de mon médecin traitant, le docteur Garnier. Cet entretien n'était pas prévu avant la fin de la semaine. A ce moment-là j'étais, depuis deux jours, dans l'attente de mes résultats de...

Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Le maïs OGM et le quinoa ont une caractéristique importante en commun"

Commentez l'article "Le maïs OGM et le quinoa ont une caractéristique importante en commun"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.