Le cannabis médical : quel est le nouveau règlement ?

(EN) La situation concernant l'usage du cannabis médical au Canada a grandement évolué en peu de temps. Le gouvernement canadien a récemment adopté un nouveau règlement concernant la façon dont les Canadiens peuvent se procurer du cannabis (communément appelé marihuana) à des fins médicales. Le nouveau règlement, appeléRèglement sur la marihuana à des fins médicales ou RMFM, permet à Santé Canada d'approuver les entreprises, appelées producteurs autorisés, qui cultivent et vendent le cannabis médical aux patients qui ont reçu l'appui d'un médecin.

Les discussions vont bon train depuis l'adoption de ce règlement concernant ses ramifications légales et politiques. Toutefois, de quelle façon les changements apportés au règlement affectent-ils les patients actuels qui se fient au cannabis médical pour soulager leur problème médical, ou ceux qui envisagent éventuellement d'essayer ce traitement ?

Le changement le plus important concerne l'accès. Les patients qui désirent se procurer du cannabis médical doivent maintenant s'adresser à un des producteurs autorisés par Santé Canada. Cela signifie que lorsque le patient et son médecin ont décidé que le cannabis médical est un traitement approprié, le médecin doit fournir une autorisation officielle au patient afin que ce dernier puisse se procurer le produit. Le patient doit s'inscrire auprès du producteur autorisé de son choix.

Les raisons pour lesquelles un patient peut choisir un producteur autorisé plutôt qu'un autre sont nombreuses et variées. La décision finale est souvent dictée par la qualité et la consistance du produit, la variété de cannabis, le service à la clientèle et le prix. Toutefois, le choix d'un producteur n'est pas une tâche facile pour ceux qui ne connaissent pas le RMFM ou qui essaient le cannabis médical pour la première fois.

Philippe Lucas, qui est vice-président, Recherche et Services aux patients, chez Tilray, un des plus importants producteurs autorisés de marihuana à des fins médicales au Canada, recommande aux patients de faire des recherches afin de s'assurer qu'ils font confiance au producteur autorisé qu'ils choisissent.

« Comme pour tout médicament, les patients doivent faire confiance à l'entreprise qui produit leur cannabis médical, explique M. Lucas. Il est important que le producteur autorisé jouisse d'une excellente réputation en matière de qualité du produit et qu'il soit prêt à établir une relation avec le patient afin d'aider ce dernier à mieux comprendre le processus d'accès et les effets du produit. Notre service à la clientèle est disponible jour et nuit, sept jours par semaine, pour cette raison – pour aider les patients à s'y retrouver dans l'univers parfois déroutant du cannabis à des fins médicales. »

Les patients qui désirent en savoir davantage au sujet du RMFM ou du cannabis médical comme éventuelle solution thérapeutique devraient consulter leur médecin.

www.leditionnouvelles.com

Articles qui pourraient vous interesser

Forum : discussions concernant "Le cannabis médical : quel est le nouveau règlement ?"

  • ... suivantes seules deux sont vraies, Lesquelles ? L’athérosclérose touche fréquemment les artères rénales Les maladies ... première cause de décès dans le monde Habituellement l’athérosclérose touche principalement les bifurcations artérielles Les ...
  • ... diabétique ni cardiaque. Mon ophthalmologiste croit à une athérosclérose au niveau d'un vaisseau et qui aurait pu affecter le nerf ...
  • ... j'ai effectué un scanner cardiaque et voici la conclusion. Athérosclérose diffuse au niveau de l'IVA et de la circonflexe avec au moins ...
Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Le cannabis médical : quel est le nouveau règlement ?"

Commentez l'article "Le cannabis médical : quel est le nouveau règlement ?"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.