(EN) Le père du Dr Michael Gollob était dans la quarantaine et en pleine santé quand il a développé une fibrillation auriculaire (FA), cette condition médicale caractérisée par un rythme cardiaque irrégulier.

Bien que M. Gollob ait pu vivre jusqu'à 80 ans, ce ne sont pas tous les patients atteints de la FA qui en font autant. Touchant quelque 350 000 Canadiens, la FA « atteint les proportions d'une endémie », selon le Dr Gollob, et elle augmente le risque d'AVC pour ces personnes.

Par ses recherches, le Dr Gollob, cardiologue-électrophysiologue et directeur de la Clinique d'arythmie héréditaire et du Laboratoire de recherche sur l'arythmie de l'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa, vise à mettre au jour les bases génétiques de la FA et à développer des traitements efficaces pour la maladie. « Les médicaments et les procédures sont souvent inefficaces, dit-il. C'est la raison pour laquelle il est important de bien comprendre cette pathologie. »

À son laboratoire, on cherche à découvrir les gênes qui, lorsqu'ils sont défectueux, peuvent entraîner une FA chez des personnes par ailleurs en bonne santé. Déjà, lui et ses collègues ont identifié deux de ces gênes. « Si nous comprenons la façon dont ces gênes défectueux modifient la physiologie du cœur et des cellules, nous serons peut-être en mesure de mettre au point de meilleurs traitements », ajoute-t-il.

Récipiendaire en 2013 d'un prix décerné à des chercheurs en mi-carrière et remis par la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC, le Dr Gollob espère que ses recherches aideront un jour les personnes qui, comme son père, souffrent de la FA. « Nous utilisons actuellement une approche unique, mais nous visons une thérapie médicale ciblée. »

Pour en savoir plus sur la FA, consultez le site www.heartandstroke.ca/bepulseaware. Vous y trouverez de courtes vidéos que vous pourrez regarder et partager avec vos amis et les membres de votre famille.

www.leditionnouvelles.com

Articles qui pourraient vous interesser

Aucun commentaire pour "À la recherche des causes génétiques de la fibrillation auriculaire"

Commentez l'article "À la recherche des causes génétiques de la fibrillation auriculaire"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.