(EN) De nos jours, nous sommes littéralement bombardés d'information en matière de santé. Il peut parfois être difficile d'identifier les bonnes sources d'informations à consulter pour veiller à la santé de ses proches. La méningococcie est une maladie complexe que les parents peuvent avoir du mal à comprendre. Elle est causée par des bactéries pouvant entraîner des infections graves qui mettent parfois la vie en danger. La mieux connue est la méningite. Lisez ce qui suit pour distinguer le vrai du faux, et pour en savoir davantage sur la maladie et les façons de protéger votre famille.

Il n'existe qu'un type de méningite. FAUX – La méningite peut revêtir l'une des trois formes suivantes : virale, fongique ou bactérienne. La méningite bactérienne est imprévisible, peut évoluer rapidement et commande des soins médicaux immédiats. La méningococcie est causée par la bactérie Neisseria meningitidis, dont les souches A, B, C, W et Y sont responsables de la majorité des cas. La méningite d'origine bactérienne est la plus répandue au Canada.

La méningococcie se manifeste sous forme de symptômes qui ressemblent à la grippe.VRAI – Les symptômes les plus courants rappellent ceux de la grippe : fièvre, maux de tête, raideurs à la nuque et vomissements. Ainsi, la méningite bactérienne peut parfois échapper au diagnostic. « Il est vital d'être informé au sujet des symptômes de la méningococcie, qui peuvent évoluer rapidement et dont les conséquences sont souvent dévastatrices », déclare le Dr. Ron Gold, Conseiller senior, Santé, membre du Conseil d'administration de la Fondation canadienne de recherche sur la méningite « La meilleure protection contre la méningite est la vaccination. Consultez votre médecin au sujet des maladies évitables par la vaccination. »

Un seul vaccin protège contre toutes les souches en cause dans la méningococcie. FAUX – Les vaccins offerts jusqu'à maintenant ne protégeaient que contre les souches A, C, W et Y; il n'existait encore aucun vaccin contre la souche B. Or, cette souche est responsable de 80 pour cent des cas de méningococcie chez les nourrissons. Les parents canadiens peuvent consulter leur médecin au sujet de Bexsero, le seul vaccin à offrir une protection contre la méningite causée par le méningocoque du sérogroupe B.

Articles qui pourraient vous interesser

Forum : discussions concernant "Comprendre la méningococcie – Guide à l'intention des parents"

  • ... est difficil pour d'assumer tous les mots que l'on m'envoi "monstre" "schyzophrène" "mythomane" "folle"ect... Je ne suporte pas de faire ... souriante, sociable aux yeux de certains -Un monstre aux yeux des autres. Si l'on devait mannoncer que je souffre de ...
  • ... me gene dévoquer se sujet car j'ai l'impression d'être un monstre, pas normale, différente des autres pourtant j'arrive bien à les ...
  • ... et ma belle doch?En fait ma B doch me fait passer pour un monstre aux yeux de son entourage,heureusement j ai le soutient de mes amis qui ...
  • ... faire cette amnio. Alors voila,depuis je me fais un souci monstre,et je voudrais avoir quelques explications,sur cette note,ayant baucoup ...
  • ... de ne pas avoir d'enfants et les autres qui me traitre de monstre de foire je sais plus quoi en pensée .il vraie que je collectionne les ...
Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Comprendre la méningococcie – Guide à l'intention des parents"

Commentez l'article "Comprendre la méningococcie – Guide à l'intention des parents"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.