Cinq conseils pour lutter contre la « phobie des aiguilles »

N) Ne laissez pas votre peur des piqûres vous empêcher d'obtenir votre vaccin contre la grippe ou vous pousser à abandonner un traitement. Les conseils suivants, donnés par Judith J. Jarvo, infirmière autorisée au programme de soutien aux patients d'EMD Serono, s'adressent autant aux adultes qu'aux enfants – parce que la phobie des aiguilles ne se limite pas aux jeunes.

« Certains traitements doivent être suivis de façon régulière pour qu'ils soient efficaces et assurent le maintien d'une santé optimale, explique Mme Jarvo. Si la phobie des aiguilles se met de la partie, cela peut avoir des conséquences sur la santé. »

1. Parlez-en. La première chose à faire pour surmonter sa peur, c'est d'en parler à une personne de confiance. Les enfants peuvent aussi faire des dessins pour exprimer ce qu'ils ressentent. Dans certaines cliniques, des spécialistes sont formés pour aider les patients à surmonter cette phobie. Consultez-les si vous avez besoin d'aide.

2. Affrontez la douleur en toute simplicité. Pour vous aider à surmonter la peur de l'aiguille, appliquez une compresse froide avant l'injection. Cela pourra réduire la douleur causée par la piqûre. De plus, diminuez la tension de vos muscles en prenant de profondes respirations ou en écoutant de la musique pour vous calmer.

3. Installez-vous correctement. Si vous ou votre enfant vous sentez étourdi ou avez des vertiges après la piqûre, vous risquez de tomber. Pour éviter la chute, allongez-vous et élevez les jambes. De plus, veillez à garder votre enfant sur vos genoux ou allongé pendant quelques minutes après la piqûre.

4. Pratiquez-vous. Pour vous « pratiquer », regardez des images, discutez de piqûres avec votre professionnel de la santé et utilisez votre imagination pour vous représenter en train de recevoir une injection sans aucun problème. Vous pourrez ainsi vous habituer au processus de la piqûre et vous concentrer sur l'action plutôt que sur la peur.

5. Récompensez-vous. Les enfants autant que les grands apprécient les récompenses amplement méritées après une injection. De plus, la perspective d'une gratification donne à la personne l'envie d'en finir au plus vite avec cette piqûre. Dégustez une délicieuse gâterie, regardez un film que vous aimez ou allez visiter un ami après votre rendez-vous.

Articles qui pourraient vous interesser

Aucun commentaire pour "Cinq conseils pour lutter contre la « phobie des aiguilles »"

Commentez l'article "Cinq conseils pour lutter contre la « phobie des aiguilles »"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.